Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Doutes sur la grève de la faim d'un blogueur iranien

Mehdi Khazali source:doostaranedrkhazali.blogspot.com

Mehdi Khazali, source: doostaranedrkhazali.blogspot.com

La semaine dernière, 350 blogueurs, membres de la société civile et militants politiques iraniens ont co-signé une lettre pour faire part de la situation de Mehdi Khazali [en anglais], éditeur, physicien et blogueur, qui se trouve dans un état de santé très inquiétant après avoir entamé une grève de la faim il y a plus de 90 jours.

Pourtant, si certains blogueurs affirment que la vie de Mehdi Khazali est en danger, d'autres doutent de la réalité de cette grève de la faim.

Khazali est le fils de l'ayatollah Abolqassem Khazali, un important religieux conservateur et ancien membre du “Conseil des Guardiens”. Il a été arrêté en même temps que d'autres membres d'un groupement d'écrivains appelé Saraye Ghalam. 

Le blogueur Freedomseeker explique [farsi] ces rumeurs :

… l'une des nombreuses raisons pour lesquelles les gens ne croient pas en la grève de la faim de Khazali, c'est qu'on a annoncé il y a plus d'un an qu'il avait commencé une grève de la faim 67 jours auparavant. Peu après avoir été libéré par l'ayatollah Ali Khamenei, le Guide suprême de la République islamique d'Iran, Khazali a repris ses randonnées hebdomadaires et exhorté la peuple iranien à voter lors des élections parlementaires. Sur les photos de ses excursions sportives publiées dans la presse, il ne montre aucun signe d'une longue grève de la faim et semble en pleine forme… En raison de ses anciens liens avec le régime, certains ont pensé que le gouvernement cherchait à créer une fausse opposition.

Cette opinion n'est pas partagée par tout le monde. Une pétition en ligne exige la libération immédiate et sans conditions de Mehdi Khazali :

Mehdi Khazali reprend sa grève de la faim. Mehdi Khazali, un physicien et blogueur iranien emprisonné, vient d'entamer sa sixième grève de la faim dans la prison d'Evin. Mehdi Khazali a été arrêté en novembre 2012 après le raid des forces de sécurité iraniennes lors d'une réunion d'écrivains. Kaleme témoigne que Khazali avait interrompu sa grève de la faim précédente après avoir obtenu des garanties de la part des autorités carcérales, mais leur manquement à ces promesses et le “traitement illégal des prisonniers par les enquêteurs et les autorités judiciaires” dont il est régulièrement victime ont poussé Khazali à entamer une nouvelle grève de la faim.

Irane Azad écrit [farsi] que ceux qui se moquent de Mehdi Khazali et de ses grèves de la faim seraient les premiers à lui donner le titre de martyr s'il mourait demain. Ce sont les mêmes personnes qui ont boycotté l'élection présidentielle de 2009, mais ont soutenu le Mouvement vert quand la vague de protestation a vu le jour.

Le blogueur 666Sabz met en garde [farsi], “Réveillez-vous ! Un homme est en train de mourir en prison.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site