Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Poutine garde son sang froid lors d'une manifestation seins-nus à la foire de Hanovre

La visite, lundi 8 avril 2013, de Vladimir Poutine à la foire commerciale de Hanovre en compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel a pris un tour inattendu lorsque trois membres du controversé collectif ukrainien, féministe auto-proclamé FEMEN [en anglais] ont mis en scène une manifestation à demi-nue [portfolio] à l'intention du président russe. Le corps peint de slogans anti-Poutine en anglais et russe, les contestataires se sont précipitées vers le Président et la Chancelière aux cris de “B**z le dictateur !” avant que la sécurité les refoule.

Le style de contestation non conventionnel et conflictuel de FEMEN est sujet à controverses en Occident comme en Russie. Mais au départ, c'est la réaction de Poutine qui a intrigué plus que le reste.

Le Président Vladimir Poutine accosté par une manifestante de Femen. Sur le dos de celle-ci est écrit “Va te faire f… Poutine”. Photo avec l'autorisation de http://femen.org/

Beaucoup sur RuNet ont été particulièrement frappés par une photo largement diffusée, où le Président russe paraît souriant et admiratif, à côté d'une Angela Merkel qui assiste choquée à la scène. Neiswestnij [russe] prétend que la grimace en “bec de canard” de Poutine lui a rappelé “Eltsine dans ses derniers jours au Kremlin”. En quelques heures des versions humoristiques photoshoppées ont fait leur apparition en ligne :

A satirical photo-edited image widely and anonymously distributed online.

Un exemple des nombreux pastiches anonymes de la photo Poutine-FEMEN largement diffusés en ligne.

Interrogé sur l'incident à une conférence de presse [russe] le même jour, Poutine a abasourdi en faisant part de sa réaction essentiellement positive à la manifestation.

Что касается акции – она мне понравилась. В принципе мы знали о том, что такая акция готивится. Скажите спасибо украинским девушкам. Они вам помогли раскрутить ярмарку… Секьюрити работают очень жестко. Такие здоровые лбы навалились на девчонок. Это.. мне кажется, что неправильно. Можно было бы и помягче с ними обращаться.

Quant à l'opération, elle m'a plu. Nous savions en principe qu'une telle action se préparait. Dites merci aux filles ukrainiennes. Elles vous ont aidé à promouvoir la foire… Le personnel de sécurité fait son travail avec grande rudesse, de tels gaillards qui tombent sur ces fillettes. Cela… à mon sens, n'est pas bien. Ils auraient pu les traiter avec plus de douceur.

Tandis que Poutine a d'évidence apprécié le déploiement de “sextrémisme”, la réaction à la dernière en date des manifestations des FEMEN a été principalement négative, réunissant dans un consensus inusuel les fractions libérale et conservatrice de l'internet russe.

La blogueuse féministe radulova [russe] a été prompte à dénigrer le supposé engagement des FEMEN pour les droits des femmes :

эти девушки, конечно, такие же феминистки, как и Pussy Riot. Ни те, ни другие не имеют никакого отношения к борьбе за равноправие полов. Просто слово, которое считается у наших теток и дядек почти матерным, им как бунтарям понравилось.

Ces filles sont évidemment le même genre de féministes que les Pussy Riot. Ni les unes ni les autres n'ont quoi que ce soit à voir avec la lutte pour l'égalité des sexes. [Le féminisme] n'est qu'un mot que nos oncles et tantes considèrent presque comme une obscénité, et qui pour cela plaît à ces rebelles.

Le blogueur pro-Kremlin lera-vad [russe] n'a pas trouvé ça drôle non plus :

Забавно, конечно, но скоро эти абсолютно больные на голову тетки уже на детских утренниках голосискаться будут. Им бы в стриптизерш переквалифицироваться, на праздниках олигархов выпрыгивать из торта.

C'est amusant, certes, mais bientôt ces bonnes femmes complètement folles dans leur tête vont montrer leurs nichons dans des matinées pour enfants. Elles devraient se reconvertir en strip-teaseuses pour bondir hors des gâteaux dans les fêtes des oligarques.

Si beaucoup se sont amusés de la réaction de Poutine, certains ont trouvés ses commentaires subséquents de mauvais goût au regard du traitement par le Kremlin, l'an dernier, de l'affaire Pussy Riot. L'utilisateur de Twitter sangdrag [russe] a aussitôt pointé l'hypocrisie, à ses yeux, du Président :

Продажные СМИ наперебой хвалят путина, дескать добрый, пожалел пославших его на х+й Фемен. Что же он, крыса лживая, Pusse Riot не пожалеет?!

Les médias vendus louangent Poutine à qui mieux mieux, si bon à ce qu'ils disent d'épargner les Femen qui lui ont dit de se faire f…e. Pourquoi alors ce rat menteur n'épargne pas les Pussy Riot ?!

Si FEMEN a publié un communiqué [en anglais] démentant que Poutine ait été informé à l'avance de la manifestation, le flegme du Président dans toute l'affaire donne de la crédibilité à son affirmation du contraire. L'utilisateur de Twitter sovprezident [russe] a avancé la théorie que le Kremlin a pu engager les protestataires, et avertir Poutine par avance. Ce n'est pas la première fois que des membres de FEMEN ont été traitées d'agents provocateurs, ainsi après avoir abattu un crucifix à la tronçonneuse au plus fort du scandale Pussy Riot. Quoi que le Kremlin ait su d'avance, il est indéniable que Poutine s'est sorti de ce qui aurait pu être une affaire embarrassante, en faisant bien meilleure figure que ses détracteurs. Effet de ses talents innés de communication ou d'une machination, à chacun d'en juger.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site