Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'Uruguay légalise le mariage entre personnes de même sexe

L'Uruguay est devenu le second pays d'Amérique Latine à légaliser [anglais] le mariage entre personnes de même sexe.

Les législateurs du Congrès ont adopté le projet de loi, qui définit le mariage comme “l'union permanente entre deux personnes de même sexe ou de sexe opposé”, par une large majorité le 10 avril 2013, avec 71 votes sur 92. La Chambre Haute du Sénat a approuvé la proposition la semaine dernière [anglais].

Le Président Jose Mujica, qui a soutenu le projet de loi, devrait promulguer la loi dans les deux prochaines semaines.

L'Uruguay est désormais le 12e pays au monde à approuver le mariage entre personnes de même sexe et le second dans la région après l'Argentine, qui l'a légalisé [anglais] en 2010.

Les partisans de la loi se sont rassemblés à l'intérieur et à l'extérieur du Palais Législatif pour célébrer la nouvelle. Le journaliste Fabian Cardozo a partagé une photo de la foule applaudissant après le vote :

Photo shared by Fabian Cardozo (@facardozo) on Twitter.

Photo partagée par Fabian Cardozo (@facardozo) sur Twitter.

Le Mouvement pour la Participation Populaire, un parti politique qui appartient à la coalition de gauche au pouvoir Front Large, a partagé un album photo [espagnol] sur Facebook.

Photo shared by Movimiento de Participación Popular on Facebook.

Photo partagée par Movimiento de Participación Popular sur Facebook.

Des utilisateurs de Twitter d'autres pays ont félicité [anglais] et remercié l'Uruguay pour la mesure, comme Pedro Zerolo (@Pedro_Zerolo) d'Espagne :

Thank you, Uruguay. 12th country to approve equal marriage. Photo shared by @Pedro_Zerolo on Twitter

Merci, Uruguay. 12e pays à approuver l'égalité d'accès au mariage. Photo partagée par @Pedro_Zerolo sur Twitter.

Des internautes ont aussi fait part de leurs réactions sous le mot-clé #matrimonioigualitarioUY (droit égal au mariage Uruguay) [espagnol].

L'utilisatrice uruguayenne de Twitter Teodora (@t_odora) [espagnol] a écrit :

@t_odora: hoy fue de esos días q hay q festejar sin cuestionarse, la lucha da resultados, el trabajo de hormiga vale la pena #matrimonioigualitarioUY

@t_odora : aujourd'hui fut l'un de ces jours à fêter sans se poser de question, la lutte donne des résultats, le travail de fourmi paie #matrimonioigualitarioUY

Tandis que le musicien German Bernardez (@GodFatter) [espagnol] a partagé :

@GodFatter: A partir de hoy me siento todavía mas orgulloso de ser uruguayo. Uruguay aprueba el #MatrimonioIgualitarioUY Un país cada día mas justo

@GodFatter : À partir d'aujourd'hui je me sens encore plus fier d'être uruguayen. L'Uruguay approuve #MatrimonioIgualitarioUY. Un pays chaque jour plus juste.

L'utilisateur @colowolman [espagnol] a ajouté :

@colowolman: La verdad es que ya era hora que el Parlamento hiciera algo que pueda mejorar esta sociedad #matrimonioigualitariouy

@colowolman : La vérité est qu'il était temps que le Parlement fasse quelque chose pour améliorer cette société #matrimonioigualitariouy

Malgré les réactions positives en ligne et dans les rues, tout le monde ne se réjouissait pas dans le pays. El Espectador a rapporté [espagnol] que l'Église Catholique en Uruguay a affirmé que “la loi est ‘un revers sérieux’ dans un système judiciaire qui ‘a fondé son existence’ sur le ‘respect et la protection’ de l'institution familiale, une ‘base constitutionnelle de notre société’.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site