Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La loi anti discrimination sud-coréenne affronte l'opposition des conservateurs

Les groupes conservateurs sud-coréens mènent une résistance acharnée contre une proposition de loi visant à interdire la discrimination [coréen] fondée sur la religion, l'idéologie politique ou l'orientation sexuelle.

Le projet de loi exhaustif, rédigé [anglais] après réception des recommandations du Conseil des Droits de l'homme des Nations Unies, a été présenté [anglais] devant le parlement début février 2013 et est désormais en attente d'examen par la Commission des Lois et de la Justice – sur le point de devenir effectif.

Les potentiels changements juridiques que le texte introduirait comprennent l'interdiction de toute forme de châtiment corporel, le durcissement des mesures portant sur les violences sexuelles contre les enfants, et l'intensification de la surveillance des discriminations contre les travailleurs migrants. Cependant, la loi continue d'exclure tout changement à la controversée Loi de Sécurité Nationale anti-communiste, de même que sur la peine de mort.

Le pays a tenté une première fois de faire passer une législation anti-discrimination en 2007 lorsque le Département de la justice a suggéré qu'une loi de ce type était nécessaire. Mais la proposition de loi a été repoussée [coréen], avec sa clause interdisant la discrimination fondée sur l’ “éducation et le dossier médical” éreintée par les entreprises comme “limitant la libre activité de l'entreprise” et les groupes chrétiens s'opposant à la partie protégeant les minorités sexuelles.

La dernière mouture de la loi attire autant de critiques de ce type. Les groupes chrétiens craignant que la loi puisse être utilisée pour soutenir le mariage homosexuel.

De plus, les groupes de droite interprètent la partie de la proposition de loi qui défend la liberté d'expression politique comme “une transmission du pouvoir à de dangereux groupes de communistes inféodés au Nord [coréen]” — une expression désobligeante auquel le parti conservateur au pouvoir recourt lorsqu'il se réfère aux groupes libéraux ou aux sud-Coréens qui tiennent des positions pacifistes à l'égard de la Corée du Nord.

Environ 200 mouvements [coréen] dans les domaines politique, éducatif et civique ont organisé une manifestation à Séoul (photo ci-dessous) contre la proposition de loi. La Coalition presbytérienne de Corée du Sud a publié un communiqué [coréen] déclarant que la loi pourrait créer des conflits inutiles entre les religions et faire obstacle au contenu de leurs prêches.

Les jeunes internautes, à l'inverse, ont fortement défendu la loi et riposté contre les critiques conservatrices en ligne.

Rainbow flag

Image de Ludovic Bertron, ville de New York (CC 2.0 BY SA)

Plusieurs sud-Coréens ont écrit sur Twitter qu'ils étaient consternés de voir à quel point l'opposition donne de la voix. Certains ont mis en évidence le fait que les opposants exagéraient afin d'amplifier la peur :

@windburial: 실제보다 상황을 과장하여 공포를 조장하는 행위는 참 약빨 좋은 전략이다. 이를 테면 성소수자 차별 금지를 동성애 교육 강제로 읽는다든지, 타 종교에 대한 증오 조장 금지를 설교권 제한으로 본다든지. http://www.newsnjoy.or.kr/news/articleView.html?idxno=193756 …

@windburial: je dois reconnaître que créer de la peur en grossissant les choses hors de proportion est une stratégie très efficace. Par exemple, ils interprètent “interdiction de la discrimination contre les minorités sexuelles” comme “encourager l'éducation obligatoire sur l'homosexualité”, et lisent “interdiction de l'incitation à la haine contre les autres religions” comme “restriction à leur liberté de rédaction des sermons” (lien vers l'article en question)

@whydenyyourself심지어 그 ‘동성애’ 부분을 좀더 자극적이게 ‘항문성교'라 표하더군요.

@whydenyyourself: Certains utilisent même des termes très sensationnels pour décrire l'homosexualité — ils remplacent ce mot par “sexe anal”

Twitter est submergé de Sud-Coréens jeunes, progressistes qui expriment leur surprise quant à la réaction virulente de l'opposition à la loi:

@dcdcssss: 차별금지(법)반대라는 이중부정이 거슬린다. 그럴싸해보여서. 그냥 차별찬성론자라고 부르는 것이 더 직관적이지 않나.

@dcdcssss: je trouve l'usage de la double négation — l'anti “anti-discrimination” — très dérangeante. Cela semble si légal. Il serait plus intuitif de l'appeler simplement “pro-discrimination”

@byguilty: 차별금지는 너무나 당연한 건데 저 말이 이해하기 어려운가. 입에 거품 물고 반대를 하게. 차별하고 싶어 환장했다는 표현을 그렇게 당당하게 할 수 있는 게 놀랍다.

@byguilty: Le concept d’ “anti-discrimination” ne peut être plus évident. Comment peuvent-ils trouver cela trop difficile à comprendre ? Ils détestent ça au point d'en avoir la bave aux lèvres. C'est choquant de voir de quelle façon ils font du bruit sur leur impatience à discriminer les minorités.

Certains ont dirigé leurs critiques contre l'Eglise coréenne ternie par les scandales [anglais], mais politiquement puissante :

@ze9_: 차별금지법은 불합리한 차별을 금지해서 조금이라도 합리적인 사회 구조를 만들자는 건데, 그걸 반대하는 건 불합리한 구조 ‘덕분에’ 명맥을 유지하고 있는게 기독교라고 외치는 꼴입니다. 부끄러운 줄 아세요.

@ze9_: L'enjeu d'une loi anti discrimination est de construire une société plus rationnelle en interdisant la discrimination irrationnelle. Si vous (référence à certains groupes chrétiens) êtes contre ça, alors cela revient à confirmer que vous étiez capables de soutenir votre position grâce à ce système irrationnel. Vous devriez avoir honte de vous.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site