Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Finies les excuses” : Une manipulation de révisionnistes japonais sur Facebook démontée

[Sauf indications contraires, les liens mènent vers des contenus en japonais.]

“C'en est fini des excuses” : un millier d'internautes japonais ont promu à leur insu et diffusé sur Facebook un montage photo qui ressemblait à une publication officielle, mettant en scène les supposés effets négatifs sur la jeunesse du pays de la posture d'excuse du Japon face à son histoire.

Remontant de proche en proche à la source de l'image, qui inclut même le sceau officiel du gouvernement japonais [en français] dans le coin supérieur gauche (alors même que ce sceau ne figure pas dans les publications officielles), un journaliste citoyen a finalement été conduit jusqu'à la page Facebook d'un groupe d'extrême droite.

Montage photo

Montage largement diffusé sur internet. Le texte vertical indique : “Maman, Papa, est-ce que mes ancêtres ont fait du mal ? Est-ce que cela fait de moi un mauvais Japonais ? – Et vous, comment répondez-vous à vos enfants ?”
Le texte horizontal conclut : “Enseignons la véritable histoire à nos enfants. Publication du gouvernement.”

L'utilisateur Tsubasa, ayant cliqué sur le bouton “J'aime” de l'image présente sur Facebook, a écrit un message de soutien dans une veine patriotique :

自虐的な教科書には、もううんざり(´・ω・`)ちゃんとした教科書を、今の子供達に読んで欲しい!!戦争を美化するつもりは、ありませんがその当時の先人が、何を想い何のため戦い散ったのかを、教えて欲しいです。

J'en ai vraiment plus qu'assez de ces manuels qui ressassent la même histoire. Je souhaite que les enfants d'aujourd'hui apprennent [l'histoire] dans des manuels plus réglo. Je ne cherche pas à rendre la guerre plus belle qu'elle ne l'est, mais les gens devraient réfléchir à ce pour quoi [nos ancêtres] se sont battus et sont morts.

Quittant son cercle de diffusion initiale, le montage photo s'est ensuite propagé sur Facebook lorsque de célébres citations empruntées aussi bien au juriste indien Radha Binod Pal [en français], à l'homme politique thailandais Kukrit Pramoj [en français] ou encore au grand savant indonésien Arifin Bey [en anglais] et à l'historien britannique Arnold J. Toynbee [en français] y ont été associées, renforçant ainsi l'idée selon laquelle le Japon n'a jamais mené la guerre qu'au nom de la libération de l'Asie tout entière.

En début d'année [janvier 2013], le premier ministre japonais Shinzo Abe a presque offensé la Chine et la Corée quand il a annoncé qu'il entendait “revoir” les excuses [en anglais] présentées par son pays [en 1995, lors du 50ème anniversaire de la capitulation] pour l'agression de la Seconde guerre mondiale. Il s'est ensuite rétracté [en anglais] en déclarant qu'il ne réviserait pas l'histoire du Japon pendant la guerre et qu'il s'en tiendrait aux déclarations officielles de ses prédécesseurs sur cette question.

L'utilisateur Rie sur Facebook a remarqué que l'image était un faux :

この画像は偽造です。確認しましたが、このような政府広報はありません。誰かが何らかの意図を以て「政府広報」を偽造し、フェイスブックで拡散するのは異常な事態だと思います。一体何の目的で偽造するのでしょうか。分からない。

Cette image est un montage. J'ai vérifié et peux vous affirmer qu'il n'y a aucune publication gouvernementale de la sorte. C'est tout de même insensé que quelqu'un crée volontairement une photo d'apparence officielle et la répande sur Facebook. Je ne comprends pas à quoi cela les mène.

Le journaliste citoyen Norifumi Ohtani du Miyazaki Citizen Media a critiqué les membres des réseaux sociaux ayant diffusé ce montage sans en vérifier la source. Il a remonté jusqu'aux activistes d'extrême droite qui ont manifestement procédé au montage en y apposant le sceau officiel du gouvernement.

L'image de l'enfant en uniforme provient d’un magasin en ligne vendant des cartables. Ohtani a rédigé une série d'analyses présentant les étapes suivant lesquelles l'image avait été retouchée, puis le texte d'extrême droite et le sceau officiel ajoutés, avant que les utilisateurs sur Facebook ne se l'approprient et la diffusent sans aucun contexte.

J'ai vu cette image le 15 avril 2013 sur mon fil d'actualité de Facebook […]. Elle reçut semble-t-il plus de 1 300 “Likes” et beaucoup de commentaires. Je me suis demandé quand cette image avait été publiée par le Secrétariat aux relations publiques. J'ai donc vérifié sur le site du gouvernement mais je n'en ai trouvé aucune comme celle-ci.

Je me suis demandé si cette image n'était pas un montage, et j'ai donc poursuivi mes recherches.
Celle que j'avais vu sur Facebook avait été publiée par “Japanism“, une page comprenant plus de 4 617 “Likes”.
En l'absence de références dans la description de l'image, j'ai effectué une recherche via Google avec des mots clés tels que “Secrétariat des relations publiques. Enseignons la véritable histoire a nos enfants” et suis tombé sur cette page [hébergeant la photo et comprenant quelques liens].

Cette page m'a conduit tout droit vers un compte Twitter ayant délibéremment agrandi l'image.
Grâce à cet indice supplémentaire, je me suis rendu sur Twitter et ai trouvé un blog intitulé “Réveillez-vous ! L'esprit japonais et les yeux d'un patriote avec le billet datant du 14 janvier 2013.

Ohtani ajoute :

Citer les billets d'autres blogueurs n'est pas un problème en soi, mais il faut s'assurer de mentionner la source quand on cite.
Je pense que l'on devrait s'abstenir de partager des images de Facebook à brûle-pourpoint, hors-contexte, surtout quand elles ne reflètent pas le point de vue de l'utilisateur.
Il est sans doute plus sage de s'arrêter une seconde et de vérifier la nature de la source.

Les créateurs présumés de l'image se trouvent sur une page Facebook intitulée “反日対策協議会” [supprimer les activités anti-japonaises]. Les auteurs ont reconnu depuis qu'il s'agissait bien d'un montage, mais à vocation “parodique”. La page Facebook de “Japonism” a également ajouté un commentaire, présentant ses excuses pour avoir diffusé l'image sans en avoir au préalable vérifié la source.

Le journaliste Ohtani a critiqué cette “parodie” induisant les citoyens en erreur, affirmant que les activistes nationalistes, sous couvert de publication prétenduement officielle, ont été trop loin.

La citation est issue du billet du blog en japonais de Norifumi Ohtani publié sous licence Creative Commons BY-NC-ND 2.1, par Nippon:Citizen's Media Miyazaki

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site