Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les attentes des Malaisiens à l'approche des élections

A l'approche des 13èmes élections nationales [en anglais], de nombreux Malaisiens se sont tournés vers Internet pour suivre l'actualité et obtenir des informations, mais aussi pour mettre en ligne leurs réflexions sur les prochaines élections. Malaysiakini, un important portail d'information en ligne, a renoncé provisoirement à faire payer pour l'accès à ses contenus, au moins jusqu'à la fin des élections.

La majorité des Malaisiens qui s'expriment sur le Net semblent en faveur de l'alliance de l'opposition, le Pakatan Rakyat (PR), qui se présente contre la coalition du Barisan Nasional (BN), le parti qui est au pouvoir depuis l'indépendance de la Malaisie, en 1957.

JoyBlee est certain que le pays a besoin d'un changement de gouvernement :

Un salaire médiocre ne permet pas de faire face à nos dépenses quotidiennes tandis que les prix même des produits de base augmentent chaque mois. On ne peut pas économiser pour l'avenir. Donc il faut vraiment changer ces dirigeants qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches au lieu de s'intéresser à la vie du peuple.

On a besoin de changement ! ON DOIT CHANGER ! C'est tout!

A poster reminding Malaysian citizens to vote. Photo from Flickr page of  niezam sandakan

Un poster rappelant aux citoyens malaisiens d'aller voter. Photo issue de la page Flickr de niezam sandakan

Ce sentiment est partagé par Crankster :

Les Malaisiens en ont assez. Ces cinq dernières années, le taux de criminalité a énormément augmenté. Pareil pour la dette publique. Pendant ce temps, la qualité de vie a constamment décliné.

Tant que les choses allaient bien, les gens ont fermé les yeux sur la corruption, les pratiques racistes, le favoritisme et le népotisme. Mais le rythme de vie s'est accéléré (partout dans le monde, pas seulement en Malaisie) et les gens ne sont tout simplement plus prêts à accepter les anciennes pratiques.

Shankaran Nambiar a exprimé son opinion sur l’East Asia Forum. Il pense que les élections pourraient avoir un impact sur l'économie :

Idéologiquement, la coalition d'opposition est similaire au parti au pouvoir, le Barisan Nasional (BN), car les deux coalitions soutiennent des politiques économiques pro-marché. Le BN comme l'opposition acceptent la valeur des investissements directs étrangers, le rôle des multinationales et l'importance du commerce.

Tandis que l'UMNO doit s'occuper de son électorat, des politiques protectionnistes doivent être discutées si l'accord de partenariat trans-pacifique et l'accord de libre échange entre la Malaisie et l'UE sont signés. Le gouvernement n'a plus la même marge de manoeuvre pour accorder des traitements de faveur stimulant la croissance des entreprises bumiputera [habitants autochtones de Malaisie, ndlt]

L'opposition se comportera-t-elle comme le BN si elle accède au pouvoir? Peut-être pas. La transparence est l'un des sujets phare de l'opposition. L'autre est l'élimination du gaspillage et des fuites du système. L'opposition parle aussi d'améliorer les conditions économiques dans leur ensemble, plutôt que de se concentrer sur le bien-être économique de certains groupes ethniques comme les bumiputera.

Nuraina A Samad a appelé ce scrutin “les élections des médias sociaux” :

Le Premier ministre a dit que les médias sociaux ont la capacité de faire entendre davantage de points de vue sur un sujet, y compris dans le débat politique.

Il a prédit que cela se vérifierait dans les mois à venir, tandis que les gens se tournent vers les médias sociaux pour discuter des sujets relatifs aux élections nationales.

Alors…Que de chemin parcouru depuis 2008, quand les blogs et les blogueurs étaient méprisés, craints, etc par les leaders de l'époque. Il en devenaient même paranoïaques.

Bakri Musa rappelle à ses lecteurs qu'il leur faudra prendre une décision réfléchie :

La première et la seule question que les électeurs doivent se poser avant de mettre leur bulletin dans l'urne lors de ces prochaines élections, c'est de savoir si le gouvernement Barisan mérite un autre mandat. Toutes les autres questions, comme la capacité des autres partis à prendre le relais, ne sont pas pertinentes et sont, par ailleurs, hypothétiques.

Passons en revue ces trois domaines critiques: l'économie, l'éducation et le niveau de corruption. La politique économique du Barisan est passable. Elle est exemplaire seulement en comparaison de celle du Zimbabwe. Je vous l'accorde, selon les indicateurs, la Malaisie se porte mieux que l'Amérique et l'Europe de l'ouest (et même mieux que Singapour), mais rappelons que ces pays sont déjà bien au chaud dans les hautes sphères. Nous sommes toujours en pleine ascension. Il nous faut une croissance plus rapide. Nous devrions nous comparer à la Chine ou à Panama. Même le Ghana et le Laos nous ont surpassés l'an dernier.

Anil Netto livre des observations intéressantes relevées lors de conversations avec des Malaisiens :

C'est incroyable ce que l'on apprend en parlant aux gens au marché à Penang.

Voici ce que j'ai appris ce matin:

Les étudiants sont craintifs à l'idée d'exprimer des opinions critiques sur la coalition gouvernementale ou favorables aux partis de l'opposition par peur des représailles. On ne peut pas être trop prudent ; on ne sait jamais qui va vous dénoncer.

A part des spams enjoignant les gens à voter BN, quelques personnes ont reçu des SMS d'anniversaire, apparemment de la part d'un candidat du BN de la région (à Penang sur le continent et à Sabah). J'ai vu un message d'anniversaire où figuraient le nom complet du destinataire, son âge, le nom de l'expéditeur, censément le candidat BN de Penang, et la circonscription de rattachement.

Ces réactions témoignent des préoccupations principales des Malaisiens que sont l'économie, l'augmentation du coût de la vie ainsi que la transparence du gouvernement. Il semble que beaucoup aient aussi hâte de connaître les résultats.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site