Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Saint-Domingue : De jeunes haïtiens-dominicains revendiquent leur droit à une identité juridique

Environ 50 jeunes de Saint-Domingue, garçons et filles d'ascendance haïtienne, organisés dans le Movimiento Reconoci.do [espagnol, es], ont défilé de la cathédrale San Pedro de Macoris au Palais national à Santo Domingo pour demander la restitution de leurs papiers, et, donc, de leur nationalité dominicaine, qui leur ont été enlevés arbitrairement par la décision administrative R12 par la Commission électorale centrale (JCE) en 2007.

Les manifestants ont dénoncé les abus et les incohérences de la JCE, qui veut envoyer entre 19 000 et 22 000 dossiers au ministère de l’Immigration (DGM), et les transfere par décision unilatérale de l'état civil au registre de l’immigration sans aucune enquête.

Dans l'article “Un État qui se fait mal [es], publié sur son blog, la militante Gloria Amézquit a dit :

La indocumentación de la población dominicana de ascendencia haitiana, cristaliza varias de las fallas del Estado Dominicano en materia de derecho a un nombre y a una nacionalidad.

Le fait que la population dominicaine d'origine haïtienne ne soit pas enregistrée symbolise différents problèmes qu'a la République dominicaine en matière de droit à un nom et à une nationalité.

De nombreux partisans se sont réunis sous le hashtag #LevantaTuVoz [es] (# haussetavoix) sur Twitter en maintenant une couverture constante des événements à travers le compte officiel @Reconoci_do .

La marche a commencé à 8 heures de San Pedro de Macoris, après avoir été bénie par le Père Luis Antonio,

Dominican youth of Haitian ancestry protesting for their rights. Used with permission.

Jeunes dominicains d'ascendance haïtienne manifestant pour leurs droits. Utilisé avec permission.   

curé de la cathédrale de l’apôtre Saint Paul, d'où ils sont partis en direction de Santo Domingo et le vendredi 12 avril, au Palais national, les jeunes concernés ont exigé  du président Danilo Medina, une déclaration puisq'il a été le premier candidat à la présidence à promettre lors de la campagne électorale avant son élection que le problème des dominicains d’ascendance haïtienne serait dans son programme.

La jeunesse a lancé un appel aux mouvements sociaux, aux églises, aux syndicats, aux artistes, aux politiciens, aux athlètes et à la société en général à se joindre à la marche:

Le respect de nos droits est une garantie que les droits de chacun seront respectés. La JCE doit nous rendre nos papiers, ont déclaré les organisateurs.

Tout au long du parcours, la marche a été surveillée par des agents de police et une ambulance.

Viceminister of the Presidency Henry Molina receives the documents. Used with permission.

Le vice-ministre de la Présidence Henry Molina reçoit les revendications. Photo utilisé avec permission.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site