Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Ahmadis boycottent les prochaines élections au Pakistan

Les liens dirigent vers des sites en anglais, sauf mention contraire.

La communauté ahmadie [français] du Pakistan, constituée de 200 000 membres, a décidé de boycotter les prochaines élections. Cette décision a été prise pour protester contre la discrimination de l'état envers leur communauté. Ils boycottent les élections depuis 1985, quand les électeurs ahmadis ont été ajoutés à la liste des minorités religieuses.

En 2002, le gouvernement pakistanais a décidé de publier une liste séparée d'électeurs pour les Ahmadis. Ces listes, mises à jour et publiées par la Commission électorale du Pakistan pour les élections du 11 mai, contiennent les adresses des membres de la communauté ahmadie. Dans le passé, un certain nombre d'attaques avait visé les propriétés possédées par des Ahmadis. La publication de la liste des adresses met donc les membres de cette communauté en grand danger.

Pakistan flag

Le blanc du drapeau pakistanais représente les minorités.
Image Ahmeddiya Times

Commentant cette situation, Kidva, un blogueur renommé du Pakistan, a écrit un post intitulé ‘‘What – Me Worry?’‘ où il dit :

Les Ahmadis ne peuvent pas voter librement au Pakistan en raison des procédures discriminatoires introduites dans la législation relative aux élections, qui ont atteint leur apogée pendant le régime de l'ancien dictateur, le général Pervez Musharraf. Il s'est incliné devant les demandes des Islamistes (comme l'avait fait Z.A.Bhutto!) et a publié un décret présidentiel, qui empêchent les Ahmadis de participer normalement au processus d'élection. Le décret n°15 de 2002 les a exclus de la liste électorale commune du pays, exigeant leur enregistrement sur une liste électorale supplémentaire, et obligeant les Ahmadis à signer une déclaration pour renoncer à leur foi dans les principes islamiques.

Pak Votes (@PakVotes), une initiative permettant la surveillance des élections, a récemment lancé une discussion Twitter sur ce sujet. Le 22 avril, elle a publié :

@PakVotes: Quelques 200 000 membres de la communauté Ahmadie boycotteront les élections pour protester contre leur traitement par les autorités. #PakVotes via @dawn_com

En réponse, un des utilisateurs a posté une diatribe sur les commentaires abusifs contre la communauté Ahmadie. Il (@iAtifAli) a écrit dans l'un de ses tweets.

@iAtifAli: @PakVotes @dawn_com Acha Hua.. Inn par Lanat ho Khuda ki .. inkee zarurat b nahee hay (Très bien. Que la malédiction de Dieu tombe sur ces personnes, nous n'avons pas besoin d'eux.)

Malheureusement, ce comportement est un reflet de l'attitude de la majorité de la population du Pakistan. Les Ahmadis sont considérés comme des non-musulmans et doivent souvent subir des violences entre les mains de la population. Dans le passé, un certain nombre de ces incidents ont été mis en évidence par des journalistes citoyens. Cependant, l'Etat semble ne pas être capable ou ne pas vouloir gérer ces problèmes.

Imran Khan a récemment statué que son parti, PTI, travaillerait pour sauvegarder les droits des minorités et pour accorder des droits égaux à tous. D'après lui, le PTI demande la justice pour tous. Cependant, il reste encore à voir si Imran Khan peut gérer ces demandes vu les penchants de son parti pour la droite.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site