Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les informations en provenance de médias étrangers bannies de la presse chinoise et même du microblogging

[Les liens de cet article sans mention de langue sont en anglais]

Les autorités responsables des médias en Chine ont publié de nouvelles directives interdisant aux agences de presse et autres organismes de diffuser des informations en provenance des médias étrangers sans autorisation.

L'administration générale de la presse, publication, radio, cinéma et télévision, a dévoilé ces nouvelles régulations dans une note publiée le 16 avril 2013, moins d'un jour avant que le New York Times annonce qu'il avait reçu le Prix Pulitzer pour son enquête au sujet de la fortune cachée de la famille du Premier Ministre chinois Wen Jiabao.

Lors de la publication de cette enquête en octobre 2012, le gouvernement chinois avait bloqué le site internet du New York Times ainsi que le mot-clef « Wen Jiabao » sur Sina Weibo.

En plus d'imposer aux médias chinois de demander l'autorisation d'utiliser des informations publiées par les médias étrangers, les directives concernent également les organisations et les journalistes partageant des informations sur les médias sociaux comme Sina Weibo, le site de microblogging le plus utilisé en Chine, ceci n'étant normalement pas considéré comme des « publications ».

Sur la note, publiée par l'agence de presse nationale chinoise Xinhua, on peut lire (lien en chinois) :

各类新闻单位均不得擅自使用境外媒体、境外网站新闻信息产品。坚决制止和依法查处采编人员以网络为平台牟取非法利益等行为。新闻单位设立官方微博须向其主管单位备案并指定专人发布权威信息,及时删除有害信息。

Il est interdit à l'ensemble des organes de presse d'utiliser les informations en provenance des médias étrangers ou des sites web étrangers sans autorisation. Il est également strictement interdit aux journalistes et aux rédacteurs en chef d'utiliser Internet comme une plate-forme pour rechercher des prestations illégales ; un tel comportement entraînera une enquête et sera puni conformément à la loi. Pour ouvrir un compte officiel sur Weibo, les agences de presse doivent d'abord signaler leur inscription aux autorités puis nommer une personne qui sera responsable de la publication d'informations fiables et de la suppression des informations préjudiciables.

La plupart des articles publiés sur les pages d'actualités étrangères du journal gouvernemental proviennent d'agences de presse internationales. Selon The Telegraph, l'interdiction de l'utilisation des médias étrangers aurait un impact important sur les journaux chinois.

La nouvelle a suscité l'indignation de nombreux utilisateurs de Weibo, notamment parmi les journalistes. “Qingdeng Xiaxiangmingbian”, un journaliste basé à Pékin, a écrit (lien en chinois) :

Internet in China by Karen Roach via Shutterstock

Internet en Chine par Karen Roach via Shutterstock

青灯下香茗边:舆论监督是一个健康社会的必需品,批评的尺度就是民主的尺度,‘若批评不自由,则赞美无意义’。正确结论来自多元化的声音,而不是权威的选择。

L'encadrement de l'opinion publique est essentiel pour une société saine, l'ampleur de la critique est égale à l'ampleur de la démocratie , « si la critique n'est pas libre, alors les louanges n'ont pas de sens ». La conclusion correcte est celle émanant d'un grande nombre de voix, plutôt que celle que le gouvernement a choisie.

“Lida Suibi”, un internaute, s'est demandé (lien en chinois) si une telle emprise, si stricte, sur les médias était efficace sur le long terme:

什么是有害信息?我觉得,信息只有真假之分。新闻的唯一目的是转播真相,这是人类社会的基本需求。在新中国历史上,被宣传管理部门定义为有害信息的绝大部分信息,事后都被证明是正确的。思想屏蔽也许有效一时,但掩耳盗铃之策非长久之道。

Qu'appelle-t-on « informations nuisibles » ? Pour moi, il y a seulement des informations vraies et des informations fausses. Le but des médias est de diffuser la vérité, besoin fondamental d'une société. La plupart des informations nuisibles telles que définies par le service de la propagande dans l'histoire de la République de Chine se sont révélées exactes. Censurer des informations et des opinions peut être efficace temporairement, mais une telle politique de dénégation ne fonctionnera pas à long terme.

« Yun Mu », un autre internaute, a exprimé (lien en chinois) ce sentiment grâce à un proverbe chinois :

欲盖弥彰!

Plus on tente de se cacher, plus on est visible.

“Ye Laodie aiLvse” a écrit (lien en chinois), d'un ton plutôt sarcastique :

这要变朝鲜了吗?

Allons-nous nous transformer en Corée du Nord ?

Le journaliste Liu Xiangqian a souligné (lien en chinois) le manque de lois relatives aux nouveaux médias en Chine :

是法律法规严重落后于事物的发展!互联网到目前为止还不被认为是法律意义上媒体,何况自媒体!

Les lois et régulations sont sérieusement en retard sur le développement des choses ! L'Internet n'est pas encore considéré comme un média au sens juridique, sans parler des médias citoyens !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site