Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La “princesse ouzbèque” omniprésente sur les médias sociaux

Gulnara Karimova, fille du tristement célèbre président ouzbek Islam Karimov, se démarque fortement des autres descendants des dirigeants d'Asie centrale. Diplômée d'Havard, elle a été ambassadrice de son pays à l'Onu, à Genève. Elle s'est également lancée dans une carrière de chanteuse pop, a créé une marque de mode, un parfum, ainsi qu'une association caritative. Gulnara Karimova est par ailleurs très active sur les réseaux sociaux, ses tweets provocateurs et ses photos partagées sur la plateforme Instagram ont le don de faire tiquer le public, essentiellement conservateur en Ouzbékistan et dans les pays environnants. Sur son blog, Ayana Seidimbek propose [en russe et en anglais] une sélection des billets et images les plus controversés mis en ligne par celle qu'on appelle la “princesse ouzbèque”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site