Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie – Asie Centrale : Un politicien d'extrême-droite attise les haines

Bien que première destination des travailleurs migrants d'Asie Centrale, la Russie est célèbre pour son intolérance ordinaire envers les ‘non-Russes’ résidant à l'intérieur de ses frontières. Les crimes haineux à motif racial et ethnique ne sont pas rares dans cette fédération multinationale, et les migrants d'Asie Centrale et du Caucase sont les victimes habituelles [russe] du racisme. Conscients de l'intensification des sentiments anti-migrants, beaucoup de politiciens moscovites cherchent à faire fructifier leur capital électoral en prônant des mesures droitières. Mais parmi eux il en est toujours un qui va un peu plus loin que ses confrères.

Vladimir Jirinovski, le chef du parti Libéral Démocrate de Russie, est un député irascible connu pour ses propos ni libéraux ni démocrates. Abonné depuis longtemps aux rôles de clown dans les affaires intérieures, la prestation d'avril de Jirinovski semblait calibrée pour plonger l'Asie Centrale entière dans un tollé qui n'avait rien de drôle.

Vladimir Zhirinovsky, image from the LDPR's website, used with permission.

Vladimir Jirinovski, photo du site internet du parti Libéral-Démocrate, utilisée avec permission.

Son assaut contre les peuples de la région a commencé par une proposition à la Douma de débarrasser [russe] le Kirghizistan de l’Yssyk-Koul, un lac pittoresque enchâssé dans les grandioses montagnes du Tian Shan, afin de solder la lourde dette de cette ancienne république soviétique envers Moscou. Il y revenait une semaine publique, avec une diatribe [russe] contre les migrants d'Asie Centrale lors d'une émission politique télévisée.

Si le ministère kirghize des Affaires Etrangères a écarté d'un haussement d'épaules [russe] le marché lac contre dette, les internautes kirghizes n'y ont pas vu de quoi rire.

Sous une vidéo YouTube du discours parlementaire de Jirinovski, bekturel a commenté [russe] :

Иссык – Куль он захотел. Ни одной кыргызской лужи не получите! Долг мы вернем, только не водой, и не землей, а бумажками.

Il a voulu l'Yssyk-Koul. Ce n'est même pas une flaque kirghize que vous aurez ! Nous rembourserons notre dette, pas avec de l'eau ou de la terre, avec des billets.

‘Ils sont comme des esclaves…’

Le parlement russe a ignoré la proposition de “l'histrion de la politique russe” et a ratifié une annulation des 500 millions de dollars de la dette kirghize sans confiscation de trésors nationaux. Mais Jirinovski ne s'est découragé pour si peu, et quelques jours plus tard, il donnait un nouveau spectacle haut en couleurs lors d'une émission politique sur Rossiya, une télévision d'Etat. Il y a parlé de la nécessité d'instaurer des visas obligatoires pour les ressortissants des pays d'Asie Centrale, qui actuellement n'en ont pas besoin pour se rendre en Russie. Il s'est aussi permis [russe] des descriptions éloquentes des travailleurs migrants d'Asie Centrale :

Им не надо жилья, страховок. Oни как рабы крепостные, спят в подвалах, едят любую гадость.

Ils n'ont pas besoin de logements, d'assurances. Ils sont comme des esclaves ou des serfs, dorment dans des sous-sols, mangent n'importe quelle saleté.

Zhirinovsky Banner

Affiche du PLD, le parti de Jirinovski, avec pour slogan “Le PLD pour les Russes !” Photo Ilya Radnets, utilisée avec permission.

La majorité des commentaires sous la vidéo YouTube du débat approuvaient. Un usager au pseudonyme ‘nekto1rublik’ a écrit [russe] :

давно пора уже ввести самый жесткий режим для их въезда вы посмотрите на улицы наших городов скоро на нас уже будут смотреть как будто мы не у себя дома кругом одна чернота сколько можно то уже….а те которые уже приехали нужно в вагоны и желательно грузовые и в Таджикистан!!!!!!

Il est grand temps d'instaurer le régime le plus strict pour l'entrée [des migrants d'Asie Centrale]. Regardez les rues de nos villes. Bientôt on nous regardera comme si nous n'étions pas chez nous, il n'y a que du noir partout. Combien de temps ça sera encore possible ?… Ceux qui sont déjà arrivés il faut les mettre dans des trains et de préférence de marchandises, et envoyés au Tadjikistan !!!

Le commentaire élu préféré est venu [russe] d'un utilisateur ‘CSKA Ultra’, un nom qui se réfère aux casseurs d'extrême droite supporters du club de football CSKA Moscou :

ЗА визовый режим с чуркостанами.

Pour un régime de visas avec les Tchourkostans [‘Tchourki’ est un mot d'argot injurieux pour les gens d'Asie Centrale].

Dans la suite du même débat, Jirinovski a défendu que les talibans pouvaient bien “piétiner le Tadjikistan” et “pendre [le président tadjik Emomali Rahmon] en plein centre de Douchanbé”. Un propos qui a provoqué des réactions diverses, gagnant à l'homme politique un répit de la part des internautes du Tadjikistan opposants au régime de leur pays. Mais qui a amené le parlement tadjik à transmettre une protestation [russe] à l'ambassadeurde Russie.

‘Vous avez tous 15 enfants…’

Jirinovski a conclu [russe] une de ses diatribes anti-Asie Centrale de cette émission par des clichés accablants :

Все бывшие советские республики живут лучше нас. То есть Россия через 20 лет снова всех кормит. Они все откормленные, все одетые и едут сюда погулять, бандитизмом заниматься, понасиловать. Естественно там у них работы не хватает, но эта причина ваша, это ваша релишия, у вас по 15 детей. Если  у вас как у русских будет один ребёнок, вы вообще не будете думать о России. Пускай все Таджикские семьи имеют два ребёнка в семье и проблемы никакой у вас не будет! Тоже самое узбекистан и весь исламский мир

Toutes les anciennes républiques soviétiques vivent mieux que nous. Vingt ans après [l'éclatement de l'Union Soviétique], la Russie nourrit de nouveau tout le monde. Ils sont tous engraissés, vêtus et viennent ici se promener, pratiquer le banditisme et le viol. Naturellement il n'y a pas assez de travail chez eux, mais c'est de votre faute, c'est votre religion, vous avez une quinzaine d'enfants. Si vous aviez comme chez les Russes un seul enfant, vous ne penseriez même pas à la Russie. Que toutes les familles tadjikes n'aient que deux enfants et vous n'aurez plus aucun problème ! La même chose pour l'Ouzbékistan et tout le monde musulman !

Pendant sa longue carrière politique, Jirinovski s'est gagné [anglais] une réputation de politicien excentrique, populiste et nationaliste. Né au Kazakhstan, fils d'un avocat juif, il garde des amitiés en Asie Centrale et reste un vivant paradoxe. Seul 6% de l'électorat russe a voté pour lui à la présidentielle de 2012 qui a consacré la réélection de Vladimir Poutine à la tête de l'Etat.

Avec de telles contradictions, il a été souvent supposé que Jirinovski est une sorte de diversion pour le parti de Poutine Russie Unie : un moyen d'absorber le vote nationaliste sans offrir d’alternative crédible [anglais] à l'élite au pouvoir. Un refrain repris [russe] par MrFury1984 sous une vidéo YouTube de Jirinovski dans une autre émission télévisée, où on lui demandait de changer de métier :

Да жирик не хочет быть у руля ))) это много ответственности , он часть пирога имеет от бюджета.. и радуется )))

[Jirinovski] ne veut pas être au volant ))) c'est beaucoup de responsabilité, il a une part du gâteau budgétaire.. il est content )))

Cela vaut mieux pour les migrants d'Asie Centrale en Russie, mais le simple fait que Jirinovski ait le soutien de milliers de gens est motif à s'inquiéter. L'usager de YouTube ‘Anonim Anonimov’ écrit [russe] sous la vidéo du talk-show avec Zhirinovsky :

А были ли фальсификации на недавних выборах если Жириновский из передачи в передачу побеждает адекватность с подобным перевесом? Может у нас и вправду с народом просто что-то не то?

Y a-t-il eu des falsifications aux dernières élections si Jirinovski d'émission en émission gagne avec une marge aussi confortable ? Peut-être qu'il y a vraiment quelque chose qui ne va pas avec notre peuple ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site