Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vidéo : Une blogeuse espagnole s'attaque au préjugé anti-catalan

Une vidéo sur YouTube d'une blogueuse andalouse critiquant les attitudes xénophobes en Espagne à l'encontre de la Catalogne est devenue virale.

La blogueuse Mel Domínguez (@focusings) a posté la vidéo [espagnol] sur sa chaine You Tube le 8 Avril 2013 en réponse à l'anti-catalanisme qu'elle a connu en Espagne. Jusqu'à présent, elle a récolté plus de deux millions de vues et plus de 35 000 commentaires.

Cette vidéo arrive à un moment où les tensions entre l'Espagne et la communauté autonome de Catalogne sont fortes. Avec la crise économique qui fait rage dans la péninsule ibérique, le mouvement indépendantiste de Catalogne a gagné en popularité [anglais], ce qui tend les relations entre la région et le reste du pays.

Mel Domínguez, 23 ans et originaire de Huelva, vit à Barcelone depuis deux ans. Dans sa vidéo, intitulée « ¡A mí me hablas en español ! » ou « Parlez-moi en espagnol ! », elle a déconstruit ce qu'elle appelle des « faux mythes » à propos des Catalans :

 

Elle commence par affirmer :

Estoy en contra de los españoles que odian a los catalanes por inercia, pero también estoy en contra de los catalanes que odian a los españoles con la misma intensidad.

Je suis contre les Espagnols qui ont un mépris irrationnel envers les Catalans, tout comme je suis contre les Catalans qui haïssent les Espagnols avec la même intensité.

Elle a affirmé que dans son Andalousie natale, elle a été « élevée pour haïr » les Catalans et la Catalogne, et les considérer comme un symbole de tous les maux d'Espagne. Mel Domínguez explique que depuis qu'elle a emménagé à Barcelone, elle en est venue à croire que le désir d'un autre peuple d'avoir son indépendance est parfaitement valide :

¿Es que están ofendiendo a alguien por pensar que su tierra merece un estado propio? Mientras no sean radicales que van insultando a España, su pensamiento independiente me parece totalmente respetable. […] Cuando crecí y empecé a conocer esta tierra, me di cuenta de que es una tontería odiar por odiar.

En désirant un État pour leur terres, est-ce qu'ils offensent quelqu'un ? Tant qu'ils ne s'agit pas des radicaux qui crachent leur haine de l'Espagne, leur croyance en leur propre souveraineté me semble tout à fait respectable… Lorsque j'ai grandi et que j'ai commencé à comprendre cette région, j'ai réalisé à quel point il est absurde de haïr juste pour haïr.

Mel Domínguez a aussi cherché à rétablir les faits concernant les « faux mythes » comme l'idée reçue selon laquelle ceux qui parlent espagnol sont marginalisés et victimes de discrimination ou encore que le Catalan est un dialecte espagnol :

Un dialecto es el andaluz, el canario, el murciano. El catalán se rige por sus propias reglas ortográficas, sus propias conjugaciones verbales, su propia escritura.

L’andalou, le canarien ou le murcien sont des dialectes. Le catalan est gouverné par sa propre orthographe, ses propres conjugaisons verbales et sa propre littérature.

Mel Domínguez a aussi expliqué que lorsqu'elle était jeune et voulait regarder l'émission TV en Catalan « Crackòvia »  [ctalana] cela a mené à des disputes avec son père qui disait : « Je préférerais regarder la télévision anglaise plutôt que quelque chose en catalan » — une attitude que Domínguez qualifie de radicale : haïr « juste parce que », d'après ses propres mots. Elle conclut :

Sé que no voy a cambiar el mundo grabando este vídeo, pero me he desahogado.

Je ne vais pas changer le monde en enregistrant cette vidéo, mais j'avais besoin d'évacuer.

Réaction immédiate

Melle Domínguez s'attendait à générer des réaction négatives et positives, mais elle ne s'attendait pas à une telle amplification. Depuis qu'elle a chargé sa vidéo, elle a reçu un flux constant de soutiens. Par exemple, l'illustrateur catalan Joan Pasqual [catalan] (joanpasqualart) lui a écrit sur YouTube :

Chica, et felicito per la teva inteligència, simpatía i sentit de l'humor. M'has fet pasar una bona estona. Si hi haguès a Espanya molta gent que pensès com tu tot aniría millor. Moltes gràcies guapetona!!!!

Mademoiselle, merci pour votre intelligence, votre sympathie et votre sens de l'humour. Grace à vous j'ai passé un bon moment aujourd'hui. S'il y avait plus de gens en Espagne qui pensaient comme vous, les choses iraient beaucoup mieux. Merci beaucoup jeune fille !!!!

Sergi Atienza [catalan], un avocat (@SergiAtienza_) a tweeté :

@SergiAtienza_: Una mica d'aire demòcrata i respecte des d'Espanya. Viva la madre que te parió, y gracias! @focusings http://dlvr.it/3D9Z87 @catalanofobia

@SergiAtienza_: Un petit vent respectueux et démocratique nous souffle Espagne. Vive la mère qui t'a faite, et merci ! @focusings http://dlvr.it/3D9Z87 @catalanofobia

Néanmoins, bien qu'elle ait clarifié son opposition à toute forme de radicalisme, Domínguez n'a pas pu échapper aux critiques — et dans certains cas, aux insultes personnelles — de la part de ceux qui ne partagent pas son point de vue. Il faut toutefois noter que ses détracteurs constituent une minorité de ceux qui ont répondu à sa vidéo.

Víctor García Glez (@uvejeje) a écrit sur Twitter :

@uvejeje: Su vídeo sobre la “catalanofobia” me parece una de las chorradas más imbéciles y victimistas que vi en años. Enhorabuena.

@uvejeje: J'ai trouvé que votre vidéo sur la « catalanophobie » est l'une des âneries les plus stupides et victimistes que j'ai vue depuis des années. Félicitations.

Certains internautes, comme l'utilisateur de Twitter Santiago Sánchez (@murcianista77) sont allés jusqu'à questionner son authenticité nationale :

@murcianista77: si eres andaluza no eres neutral, gilipollas.una buena andaluza es antiindependentista.

@murcianista77 : Si tu es andalouse, tu n'est pas neutre, idiote. Une bonne Andalouse est anti-indépendantiste.

Au delà de la blogosphère, plusieurs médias, dont El País [espagnol] et la chaine de télévision 8 TV [catalan], ont évoqué la vidéo de Domínguez. La Vanguardia [espagnol] l'a même embauchée pour pouvoir offrir ses vidéos en scoop à ses lecteurs.

Combattre l'anti-catalanisme

Cette vidéo coïncide avec une initiative plus large en Catalogne visant à combattre les manifestations d'anti-catalanisme. Au delà des démonstrations de leur fierté nationale et culturelle, comme la traditionnelle Fête de la Diada et les réactions contrastées à la traduction de l'interface de Twitter l'été dernier par les Catalans, les activistes tentent activement de repousser une vague montante d'anti-catalanisme qui sévit dans les sphères publiques et privées en Espagne.

En plus de la vidéo de Domínguez, un autre cas remarquable est le site Web Apuntem.cat [catalan], qui a connu un succès considérable par la récolte et le partage de tweets et de blogs racistes afin de dénoncer l'activité anti-catalane en ligne.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site