Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Projet “Inside Out” au Japon : Portraits et Art urbain

Novembre 2012, un camion faisait le trajet depuis la ville de Kesennuma jusqu'à Fukushima. On pouvait voir un œil géant encollé sur chacun de ses côtés, et à l'arrière une ouverture comme sur la façade des boîtes postales. Le camion, pour le moins original, avait été équipé d'un appareil photo destiné à prendre des portraits, ainsi que d'une imprimante grand format.

雨の中、東北へ向かうトラック

Sous la pluie, le camion en direction du nord-est

Ce camion photomaton fait partie du projet participatif public “Inside Out” engagé par l'artiste français JR. Le projet a été développé de façon à ce que les portraits de gens, photographiés sur les routes aux quatre coins du monde, puissent être exposés en pleine ville. L'objectif affiché étant de faire de l'identité personnelle une œuvre d'art [anglais].

Cette fois-ci, c'est au Japon, dans la région du Tôhoku au nord-est, que se poursuit le projet. Là-bas, où demeurent encore des traces des dégâts causés par le tremblement de terre, près de 400 personnes ont été photographiées, et une partie des portraits a été exposée.

気仙沼魚市場の仲買人のお二人。

Deux courtiers, dans le marché aux poissons de Kesennuma.

気仙沼商店街、ファッションハウスポケットでの展示

Exposition dans une rue commerçante de Kesennuma.

トラックの後部から出てくるポートレイトを携帯で撮影する人々。

Des passants guettant la sortie des portraits devant le camion.

トラックの後ろで元気な笑顔を見せるエプロン姿の女性

Des liens se créent autour du camion.

Conjointement à ce projet dans le nord-est, le Musée privé d'art contemporain Watari-um [japonais] a lancé un appel au soutien sur la plateforme de financement collaboratif (crowdfunding) dénommée CAMPFIRE [japonais]. Cet appel a suscité des réactions favorables, puisque la somme de deux millions de yens a été rassemblée dans les délais impartis.

CAMPFIRE, l'une des principales [japonais] plateformes de financement collaboratif au Japon, a rassemblé en 2012 la somme globale de 92 millions de yens pour le soutien de projets ; avec le financement record d'environ 5,3 millions de yens pour un projet particulier. Tandis que chez Kickstarter, une plateforme de crowdfunding bien connue aux États-Unis, 1 million de dollars a été collecté pour le soutien de 17 projets, avec un montant global d'environ 320 millions de dollars pour l'année 2012 [anglais].

Ainsi, au Japon, le marché du crowdfunding en tant que tel est encore assez réduit, et l'on peut considérer qu'en étant parvenu à rassembler une telle somme, on a passé une première étape vers un dépassement de cette situation. Actuellement, Watari-um lance un appel au financement [japonais] sur cette même plateforme CAMPFIRE pour poursuivre encore le projet à échelle nationale.

Une exposition a débuté en février 2013 au Musée Watari-um situé dans le quartier de Shibuya, à Tôkyô. Les clichés de “Inside Out” pris jusqu'à maintenant – comprenant le projet dans la région du nord-est – ont été disposés en séries chronologiques, et un espace a été installé afin que les visiteurs puissent faire des photographies. Le principe est simple : participer au projet “Inside Out” en réalisant des portraits.

Sur Twitter, le titre de l'exposition “Changer le monde grâce à l'art” a été largement repris ; @toshify qui s'est rendu à l'exposition nous raconte.

@toshify
「JR展_世界はアートで変わっていく」(ワタリウム美術館、6月2日まで)を観た。
人の顔を大写しにしてストリートに掲示する手法で、社会問題を提起するフランス作家。
顔は私的なものという思い込みがあるが、パブリックな場に引き出されると
強烈なメッセージ性を帯びる。作家の言葉も美しい。

Je suis allé voir “l'Expo JR – Changer le monde grâce à l'art” (au Musée Watari-um jusqu'au 2 juin).
Il s'agit d'un artiste français qui cherche à attirer l'attention sur certains problèmes sociaux en affichant dans la rue des portraits en gros plan. Alors que l'on considère d'ordinaire le visage comme quelque chose de privé, exposer ainsi des portraits dans des lieux publics porte un message d'une grande puissance. Par ailleurs, les paroles de l'artiste sont vraiment belles.

東京、ワタリウム美術館の外壁にびっしりと張られた、東北でのプロジェクト参加者ポートレイト

La façade extérieure du Musée Watari-um entièrement recouverte avec les portraits des participants au projet dans la région nord-est.

Diverses réactions à propos de la “participation” au projet :

@Hiro183
JR展(13回目位)@ワタリウム美術館。なんでこんなに来るかって?
キャンプファイアーで金銭支援をし、この展示に参加しているから。
ARTは参加して意味がある。 http://instagr.am/p/XCA2IOGhOK/

Expo JR (13ème visite) au Musée Watari-um. Pourquoi suis-je venu tant de fois voir cette expo ?
Parce que j'ai participé au projet à travers ma contribution financière sur CAMPFIRE. Participer donne du sens à L'ART. http://instagr.am/p/XCA2IOGhOK/

@hiswii
やっぱワタリウムのJR展、行って撮るだけで参加したって言いづらいよなー。
JRに不足する身体性というのはプロジェクト全体で補足すべきことなんだろうね。

J'ai du mal à me dire que j'ai véritablement participé au projet en étant simplement allé au Musée Watari-um et en m'étant fait photographier. Le projet de JR manque de substance et mériterait des éléments complémentaires.

JR lui-même s'exprime à propos de son projet lors d'une interview sur le site de publication en ligne Blouin Artinfo [anglais] :

(…)Although I helped with the construction and logistics, it’s important for me that the local people manage the truck, the photo booth, and all the operations themselves. It’s meant to be a project by the Japanese, for the Japanese. (…)

(…)Bien que j'ai aidé à la construction et à la logistique, il est important pour moi que les populations locales gèrent elles-mêmes le camion, la cabine photo, ainsi que l'ensemble des opérations. C'est censé être un projet par les Japonais, pour les Japonais. (…)

L'exposition au Musée Watari-um sera ouverte jusqu'au lundi 2 juin 2013.
Vous pouvez trouver des informations sur le projet dans la région du Tôhoku ici, et sur l'exposition au Musée Watari-um ici.

Toutes les photographies apparaissant dans cet article ont été publiées par le Musée Watari-um ; en conformité avec les directives de propriété intellectuelle de CAMPFIRE.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site