Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sept sujets dont il ne faut pas parler en Chine

Sauf indication contraire, les liens dirigent sur des pages en anglais.

Sur son microblog Sina Weibo (l'équivalent de Twitter), un important professeur de droit chinois à récemment révélé que le gouvernement chinois imposait aux professeurs d'université de ne pas traiter sept sujets, dont la liberté de la presse, les erreurs passées du parti communiste et les droits des citoyens.

Dans un article du 10 mai 2013, Zhang Xuezhong (張雪忠), qui enseigne à l'Université de droit et sciences politiques de l'est de la Chine, fait la liste des sujets tabou : valeurs universelles, société civile, droits des citoyens, indépendance judiciaire, liberté de la presse, erreurs passées du parti communiste et privilèges de la classe capitaliste.

Le compte Weibo de Zhang a rapidement été fermé et le terme “Seven Speak-Nots” (les sept sujets dont on ne parle pas) (七不講) a été bloqué sur les principaux médias sociaux en Chine.

Seven Speak-Nots, image from "Silly Talks" public timeline from Google Plus.

Sept sujets dont on ne parle pas, photo du profil public “Silly Talks” sur Google Plus.

De plus, on a appris plus tard par un mémopublié par le Secrétariat Général du Comité Central du Parti Communiste Chinois le 13 mai 2013 “A propos de la situation dans la sphère idéologique” (《關於當前意識形態領域情況的通報》) que la politique des “sept sujets dont on ne parle pas” s'inscrit dans une politique de censure de l'opinion publique en ligne.  La dernière série de mesures du gouvernement pour resserrer son contrôle sur les discours et l'idéologie s'est soldée par la fermeture ou la suspension des compte de microblogs d'intellectuels libéraux importants et le harcèlement politique des défenseurs des droits.

Bien que toutes les discussions sur les “sept sujets dont on ne parle pas” aient été supprimées, “Silly Talks” (Conversations absurdes) (胡言兌)a réuni [zh-chinois] et récupéré quelques uns des articles censurés sur les médias sociaux pour les publier sur Google Plus :

@Stariver:七不讲也没啥阿。不讲普世价值可以讲专制罪恶,不讲新闻自由可以讲道路以目,不讲公民社会可以讲太平天国,不讲公民权利可以讲屁民遭遇,不讲党的历史错误可以讲假的历史功绩,不讲权贵资产阶级可以讲红二代,不讲司法独立可以讲司法黑幕。

@Stariver: Rien de particulier à propos des “sept sujets dont on ne parle pas”. Il ne faut pas parler des valeurs universelles, mais parlons des méfaits de l'autoritarisme. Si nous ne pouvons pas parler de la liberté de la presse, nous pouvons parler de communication par le regard [une vieille histoire chinoise sur la liberté d'expression sous le régime autoritaire]. Si  nous ne pouvons parler de la société civile, nous pouvons parler du Royaume Céleste de la Grande Paix [fr-français]. Pour ne pas parler des droits des citoyens nous pouvons parler de l'expérience des citoyens de m… [citoyens privés de leurs droits, fait référence à une blague chinoise -citizen, netizen, shitizen]. Nous ne critiquons pas les erreurs du Parti Communiste Chinois, mais nous pouvons parler d'imposture de l'histoire. Si nous ne pouvons pas parler de la “classe capitaliste privilégiée”, alors parlons de la “seconde génération de rouges”. Si l'indépendance judiciaire est interdite, nous parlons de tous les secrets les plus sombres de notre système judiciaire.

@余喷:五不搞了才惊叫?七不讲了才哗然?我觉得都涉嫌程度不同的装外宾了。早在枪响之后,就该断绝最后一丝的幻想了。枪响是迟钝划线。此后的所有卖萌动作,最多具有策略性的价值。而策略性的东东,难免欺庙堂不着而惑江湖良多。

@Yu Pen : Comment en est-on venu à parler haut et fort des Cinq choses à ne pas faire [ce sont : ne pas faire un système où les partis gouvernent à tour de rôle; ne pas diversifier les lignes idéologiques ; ne pas “séparer les trois pouvoirs” et créer un système à deux chambres; ne pas fédéraliser ; ne pas privatiser] et s'étonner des “sept sujets dont on ne parle pas” ? Ne dites pas que vous ne saviez pas. Quand les armes sont utilisées nous ne devrions plus avoir d'illusions. Quand les armes sont utilisées il est déjà trop tard pour fixer la limite. Après l'incident toutes les actions sont des stratégies qui visent à tromper le monde.

@songshinan:#说出党的潜台词#普世价值不要讲,要讲中国特色;新闻自由不要讲,要讲党管媒体不变;公民社会不要讲,要讲社会管理创新;公民权利不要讲,要讲和谐社会;党的历史错误不要讲,要高举毛邓旗帜;权贵资产阶级不要讲,要讲中国梦;司法独立不要讲,要讲政法委办案。

@songshinan : #Spell out the party's hidden agenda# (Récitez les sous-entendus du programme du parti) Ne parlez pas de valeurs universelles, parlez de la personnalité chinoise; ne parlez pas de la liberté de la presse, parlez de la permanence des médias officiels; ne parlez pas de la société civile, parlez des innovations du management social; ne parlez pas des droits des citoyens, parlez de la société harmonieuse; ne parlez pas des erreurs historiques du parti communiste, souteniez l'idéologie de Mao et Deng ; ne parlez pas de la classe capitaliste privilégiée, parlez du rêve chinois ; ne parlez pas de l'indépendance judiciaire, le comité juridique du parti traitera toutes les affaires.

Certains blogueurs chinois ont migré sur Google Plus pour poursuivre la discussion. Voici les commentaires spontanés publiés dans un article sur la politique par un blogueur bien connu Wen YunChao.

@agan G: 笑话,现在的年轻人早已不属于那个年代,还TM想洗脑!

@agan: C'est une plaisanterie. Les jeunes d'aujourd'hui ne sont pas comme les anciens, le foutu lavage de cerveau ne prend pas avec eux.

@Loby Liang: 唉!他们总结的比我们总结得还好呢!就应该讲这7件事。

@Loby Liang: Bon… leurs conclusions sont meilleures que les nôtres! Ce sont les sujets dont il faut parler.

@Star Dung: 要培养彻底的奴隶

@Star Dung: Ils veulent élever des esclaves obéissants.

@Jack ANNA: 我看到了中国共产党发自内心的恐惧。

@Jack ANNA: je reconnais la peur enfouie au plus profond du parti communiste.

@沈宏星 哈哈,习近平的尾巴露出来啦。和薄一个样

@Shen Hongxing: Haha, [le President] Xi Jinping s'est dévoilé. Il est exactement comme Bo Xilai [Bo est un ancien dirigeant du Parti Communiste Chinois qui a soutenu l'idéologie Maoiste].

@李冠阳 我们今天上历史课老师也说这个了,我们老师说教学内容要与国际接轨,价值观不能接轨

@Li Guanyang : notre professeur d'histoire nous en a parlé aujourd'hui. Notre professeur dit que le contenu du cours doit être aligné sur la société internationale mais que nos valeurs ne le peuvent pas.

“Conte hors les murs” (@墙外仙 a republié [zh-chinois] l'article de Zhang Xuezhong sur un microblog Sina pour contourner la censure :

如果一个国家总是顽固地拒绝人类社会通行的普世价值,并且迟迟不肯建立以自由、民主和法治为基础的宪政制度,那绝不是因为这个国家有什么特殊的国情,而是因为这个国家有一个特殊的政府:这个政府本身极其败坏和不得人心,以至于根本无法通过公正的法律和诚实的手段,来维持自己的存续!

Si un pays s'obstine à résister aux valeurs universelles partagées par le reste du monde et refuse d'adopter une constitution  basée sur la liberté, la démocratie et l'état de droit, ce n'est pas à cause des caractéristiques spécifiques du pays, mais à cause des caractéristiques de son gouvernement: un gouvernement corrompu qui n'est pas soutenu par son peuple et qui n'est pas capable de mettre en place un système législatif basé sur la justice et l'honnêteté.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site