Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie,14 ans, vidéaste et victime des combats

Omar Qatifaan,  14 ans a été tué le 21 mai 2013 alors qu'il filmait des affrontements entre l'armée syrienne et l'Armée libre rebelle dans le sud de la zone de Daraa al-Ballad en Syrie près de la frontière avec la Jordanie.

Le projet Syrian Documents (Documents syriens) rapporte son décès et le blog d'informations YALLA SOURIYA l'a surnommé “l'Esprit de la Syrie”.

Le conflit en Syrie, ainsi que d'autres soulèvements du Printemps arabe, a provoqué une multiplication du nombre de journalistes citoyens qui décrivent à partir du terrain la guerre  en cours entre les forces pro et anti-gouvernementales. Nombreux parmi eux, ont été arrêtés, torturés et même tués en tentant de décrire les révolutions [fr] pour le reste du monde.

Les enfants ont aussi payé un terrible tribut pendant le conflit, avec des milliers de morts lors des violences qui ont eu lieu jusqu'ici.

Médias militant Omar Qatifaan était de 14 ans quand il a été tué alors qu'il couvrait une bataille à Deraa, en Syrie. Photo du compte Twitter de l'

Omar Qatifaan avait 14 ans quand il a été tué alors qu'il filmait une bataille à Deraa, en Syrie. Photo du compte Twitter @RevolutionSyria

Un autre vidéaste  a enregistré une vidéo de Qatifaan après son décès. La vidéo a été postée sur YouTube par  SyrianDaysOfRage  [AVERTISSEMENT : IMAGES DIFFICILES]:

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site