Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le tweet incompris de l'ex-premier ministre croate en pleine discussion parlementaire sur le mariage

Jadranka Kosor, ex-Premier Ministre de Croatie et actuellement députée, a décidé d'exprimer au moyen de son compte Twitter son mécontentement d'un des débats qui se déroulent en ce moment au Parlement. Le Parlement croate examine actuellement, entre autres sujets, la définition du mariage à inclure dans la constitution. Comme dans beaucoup d'autres pays d'Europe, les mariages entre personnes de même sexe sont depuis peu un sujet brûlant qui n'épargne pas la société croate essentiellement catholique. Les utilisateurs de Twitter et Facebook ont été nombreux à lier le tweet de hier soir de Jadranka Kosor au thème du mariage pour tous, alors que Mme Kosor avait peut-être autre chose en tête.

Vers 18h le 28 mai, Jadranka Kosor tweetait [croate] :

Kako bi bilo da u Ustav ugradimo zabranu političarima (osobito demokršćanima) da imaju ljubavnice? Onima koji su u braku, jasno.

Et si on instaurait dans la constitution une interdiction pour les hommes politiques (surtout pour les démocrates-chrétiens) d'avoir des maîtresses ? Pour ceux qui sont mariés, bien sûr.

Jadranka Kosor. Photo by Roberta F., Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Jadranka Kosor. Photo Roberta F., Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Mme Kosor a ensuite envoyé un communiqué [croate] au site d'information croate Dnevnik, pour confirmer que le tweet venait bien d'elle et expliquer qu'elle exprimait seulement ses “réflexions au moment où certaines modifications de la constitution étaient en discussion, alors que le pays a des problèmes bien plus vastes et plus importants.”

Son tweet n'en a pas moins causé approbation et remous sur Twitter.

@Nena_Nic a dit [croate] :

@_jadranka_kosor opa jadranka,pravo u centar

@_jadranka_kosor bravo jadranka, en plein dans le mille

Avec plus de 50 retweets en six heures, le soutien sur Twitter à la déclaration de Mme Kosor ne fait pas de doute, même parmi ceux qui jusque là ne partageaient pas sa vision politique, tel @hajdarovicm [croate] :

@_Jadranka_Kosor Ne vjerujem sam sebi da cu ovo napisati, ali bravo zastupnice Kosor!

@_Jadranka_Kosor Je n'arrive pas à croire que je suis en train d'écrire : bravo députée Kosor !

@Implantologia_ écrit [croate] :

@_Jadranka_Kosor pa kad već predlažu blesave izmjene ustava idemo do kraja, stvarno svaka čast na izjavi…………:)

@_Jadranka_Kosor puisqu'ils proposent déjà des amendements ineptes à la constitution autant aller jusqu'au bout, vraiment tout le respect pour cette déclaration………….:)

Mais d'autres n'étaient pas aussi approbateurs et se sont interrogés sur les motifs et intentions de Mme Kosor. L'utilisateur @anikahahn se fait l'écho d'un sentiment courant [croate] :

@_Jadranka_Kosor Vaša ogorcenost sto nemozete biti vise nikome ljubavnica nije dovoljan razlog da mijenjate zakon ili ? Zar se ne sijecate

@_Jadranka_Kosor Votre amertume de ne plus pouvoir être la maîtresse de personne n'est pas une raison suffisante de changer la loi, ou bien ? Vous ne vous rappelez pas

@Jela911 pose une question [croate] :

@_Jadranka_Kosor Gospođo Kosor, zašto Vama smeta to što će u Ustavu brak biti određen kao zajednica jednog muškarca i jedne žene?

@_Jadranka_Kosor Madame Kosor, pourquoi cela vous inquiète-t-il que le mariage soit défini dans la constitution comme l'union d'un homme et d'une femme ?

Au final, il y a aussi ceux qui semblent avoir parfaitement compris ce que Mme Kosor a voulu dire en émettant ce tweet, et se demandent quand d'autres sujets, comme la situation économique du pays, seront discutés au Parlement. @CountessBezuhov demande [croate] :

@_Jadranka_Kosor Kako bi bilo da se gradjani i političari u Hrvatskoj počnu baviti ekonmskim pitanjima, umjesto što se bave brakovima?

@_Jadranka_Kosor Et si les citoyens et les politiciens en Croatie commençaient à travailler sur les questions économiques, au lieu de travailler sur les mariages ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site