Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les projets indépendants de solidarité écologique fleurissent à Porto Rico

[Les liens mènent à des pages en espagnol, sauf mention contraire.]

La solidarité écologique se renforce chaque jour à Porto Rico, grâce aux personnes qui s'investissent à fond pour développer des projets indépendants. Voici quelques exemples qui confirment une fois encore que l'objectif de préserver la nature, de cultiver des produits non toxiques et de plaider en faveur de la durabilité n'est pas un rêve impossible.

L’Organización Boricuá de Agricultura Eco-orgánica (Organisation Portoricaine d'Agriculture Éco-Biologique) rassemble un groupe diversifié d'agriculteurs et de particuliers désireux d'apprendre comment cultiver des produits de manière durable. Ils organisent des équipes d'action, des échanges de semences, et ont récemment constitué la première certification portoricaine pour des cultures écologiques. Leur page web distribue des livres et vidéos (interviews) gratuits qui documentent le vrai travail des agriculteurs portoricains. Voici une vidéo postée par Bartus Allen, dans laquelle vous pouvez écouter Edgardo Alvarado, un membre fondateur de Boricúa :

Desde mi huerto (En Provenance De Mon Verger) est une impressionnante initiative familiale. Un couple d'agriculteurs écolos, Raúl et Ivonne, se sont consacrés à enseigner des moyens efficaces de créer des vergers familiaux biologiques. Dans leur ferme, située près de Bosque Carite, ils plantent “toutes sortes de légumes, plantes médicinales, herbes aromatiques et fruits pour leur usage, la vente et leur consommation”. Sur leur page web, vous pouvez trouver des informations utiles sur les semences biologiques, les soins à apporter aux vergers et même des listes de terres à vendre.

Logo Coop Madre Tierra
La Cooperativa Orgánica Madre Tierra (Coopérative Biologique ‘Terre Mère’) organise des marchés en plein air les premier et troisième dimanches de chaque mois dans le parc Roosevelt de Hato Rey, à Porto Rico. Ces marchés rassemblent des agriculteurs, des boulangers, des masseuses, des éducateurs, et des amoureux de la nourriture biologique et naturelle, parmi d'autres, pour partager leur connaissances et ressources. Le chercheur Carmelo Ruiz dit que cette institution, créée par une équipe de bénévoles, est l'une des plus solides du mouvement.

En plus de publier des livres et articles de valeur sur la sécurité alimentaire dans les Caraïbes et en Amérique Latine, Carmelo Ruiz entretient depuis 2004 un blog intitulé Proyecto Bioseguridad de Puerto Rico (Projet de Biosécurité de Porto Rico) [es], où il a compilé d'abondantes informations sur l'impact nocif des aliments génétiquement modifiés. Il annonce aussi des actualités encourageantes sur l'adoption de lois qui exigent la labellisation de ces types de produits [anglais, en], et les succès d'organisations travaillant pour un meilleur accès à de la nourriture saine.

La Chiwihna est le premier magasin de commerce équitable, situé à Río Piedras, Porto Rico. Le couple fondateur, Joel et Karla, dit qu'il est difficile d'exprimer tout ce que leur lieu de rencontre a à offrir. Pour ceux qui envisagent une visite à cette oasis urbaine, nous les prévenons qu'ils proposent de délicieux produits et repas biologiques locaux et internationaux, préparés par des chefs participants, et qu'ils organisent un nombre infini d'activités culturelles.

DSC_0043 copy

Photo de Josué Guarionex

La Chef Verónica Rodríguez Ojeda partage sa passion pour la nourriture, l'art et le militantisme à travers ses cours de cuisine privés et en groupe, des ateliers communautaires et des articles. La diplômée de l'Institut Gourmet Naturel pour la Santé et les Arts Culinaires a co-fondé ASIQUESI, un petit restaurant naturel, et Slow Food Calalú à Porto Rico. Son expérience de chef-adjoint à l'Institut Omega, où elle a découvert “la plus grande et la meilleure cuisine végétarienne des États-Unis”, a été une étape formatrice de son parcours. De retour dans l'île, elle va proposer des idées neuves et excitantes.

El Departamento de la Comida (Le Département de l'Alimentation) est un éco-business engagé à distribuer des aliments biologiques issus de semences artisanales. Il propose aussi des services pour les marchés, fêtes et manifestations tels que la Marche Mondiale Contre Monsanto qui a eu lieu le 25 mai. Pour en savoir plus sur l'histoire extraordinaire de Tara Rodríguez Besosa, qui a créé ce projet avec Olga Casellas, regardez la vidéo de Tedex San Juan [en]: “La Nourriture Est Mon Réseau Social”.

Foto publicada en la página de Facebook.

Photo publiée sur la page Facebook.

Le Centro para la Recuperación de Artículos para su Uso, Reuso y Reciclaje (ReusArte) (Centre de Récupération d'Objets Pour leur Utilisation, Réutilisation et Recyclage) est un projet dirigé par Wanda I. Rodríguez qui a pour but de soutenir un développement durable. Presque chaque week-end, Wanda ouvre les portes de sa maison pour organiser des brocantes, discussions et ateliers ; et des gens venant de toute l'île s'y rassemblent pour explorer les différentes façons de réutiliser ou transformer vêtements, plastique et autres objets de valeur. Cet espace commun, avec vue sur les montages de Guayama, alimente la vitalité des artisans, historiens, poètes et amis qui viennent partager leurs passions.

La Casa-Tienda Tierra de Luna (Le Magasin de “Terre de Lune”) se concentre sur la guérison et la paix ; et il donne la prioritié aux produits fabriqués par des artisans locaux et internationaux “qui partagent leurs culture, tradition, amour et respect pour notre Terre Mère”. Ils utilisent aussi l'espace, à Caguas, pour organiser des ateliers sur l'écologie, la spiritualité et la santé. Lors du dernier événement, les participants ont discuté du symbolisme du tissage, de la sagesse féminine et du cycle menstruel.

Dans ses ateliers et livres, l'ethnobotaniste empirique et éducatrice Maria Benedetti partage ses vastes connaissances sur les plantes médicinales et la tradition curative portoricaine. ¡Hasta los baños te curan!, Sembrando y sanando en Puerto Rico: Tradiciones y visiones para un futuro verde et Bendiciones botánicas para Boriquén sont trois de ses précieuses publications. Cliquez ici pour écouter un entretien avec elle du programme radiophonique “Piedra, Papel y Tijera” (Pierre, Papier, Ciseaux) transmis par la station de radio de l'Université de Porto Rico.

Et pour finir, Mi Puerto Rico Verde (Mon Porto Rico Vert), édité par José E. Maldonado, “fait la promotion du savoir et de la participation de la communauté à travers des outils interactifs de média social”. C'est un excellent site pour se tenir informé des contributions de ces initiatives et des autres importantes initiatives sur l'île.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site