Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Serbie : une mobilisation sociale au lycée

Comme preuve de la prise de conscience et d'une meilleure compréhension des difficultés économiques que les jeunes rencontrent aujourd'hui, les élèves d'une classe de terminale d'un lycée de la ville de Pirot [fr] dans le sud de la Serbie ont pris une décision très responsable et humaine.

En Octobre 2012, les élèves de la 4e année de l'école secondaire Pirot (Pirotska Gimnazija) ont calculé qu'ils auraient à dépenser environ 500 euros en moyenne pour acheter des robes, costumes et tout ce qui va avec pour leur bal de fin d'étude. Ils ont décidé que c'était beaucoup trop à dépenser pour une nuit qui ne signifierait pas beaucoup pour eux dans l'avenir. Ensemble, et avec le soutien de leurs enseignants, de leurs parents et d'autres personnes, ils ont décidé de porter des T-shirts noirs simplement (pour les garçons) et blancs (pour les filles) à leur bal et de donner l'argent qu'ils auraient dépensé à trois enfants handicapés de leur communauté.

Les élèves de la terminale du lycée de Pirot lycée devant leur école le jour de la remise des diplômes. Photo courtoisie de "Tvojih pet minuta sjaja - Nečiji ceo život" (Tes cinq minutes de de générosité - pour toute une vie"

Les élèves de la terminale du lycée de Pirot lycée devant leur école le jour de la remise des diplômes. Photo courtoisie de “Tvojih pet minuta sjaja – Nečiji ceo život” (Tes cinq minutes de gloire – toute la vie pour quelqu'un d'autre)

Ils ont baptisé leur initiative Tes cinq minutes de gloire – Toute la vie de quelqu'un et décidé de faire une collecte de fonds pour Predrag Potić, de 12 ans, atteint de paralysie cérébrale, Mateja Lazarević d'un an, qui a subi sept opération chirurgicales jusqu'ici, et à Čeda Tošić, de cinq ans qui souffre également d'une infirmité motrice cérébrale qui, après une intervention récente, a commencé à marcher.

Ces diplômés exemplaires expliquent [sr] sur leur page Facebook [sr]:

Није нам било лако, нарочито када су одмицали дани и схватали озбиљност овакве организације. Настала је, истовремено, као жеља да се помогне некоме и бунт против кича који је захватио наше друштво. Новац је сакупљан уплатама ученика и запослених у Гимназији, захваљујући донаторима[…] као и неких добрих људи, и сакупили смо 310 000 динара.

Ce n'était pas facile, d'autant plus que les jours passaient et nous réalisions la gravité de ce type d'organisation. Dans le même temps, il y avait un désir d'aider quelqu'un, et une rébellion contre le kitch qui a marqué notre société. L'argent a été collecté grâce à des dons des étudiants et des employés du lycée de [Pirot], grâce aux donateurs […] ainsi que quelques autres personnes généreuses, nous avons recueilli 310.000 dinars [environ. 2.800 Euros].

Les médias et réseaux sociaux en ligne, bien sûr, débordent [sr] d'admiration, de respect et de louanges pour les élèves extraordinaire de la classe terminale du Lycée de Pirot. Comme Mondo le rapporte sur le portail web [sr], les diplômés ont organisé une petite cérémonie à leur école secondaire, vendredi, pour remettre les fonds recueillis aux trois garçons, Pedja, Matej, et Čeda, après quoi ils ont fièrement marché main dans la main deux à deux, dans la rue principale de la ville dans leurs T-shirts noirs et blancs, qu'ils avaient promis de porter à leur bal. Un donateur les a aidés à avoir des T-shirt produits spécialement pour cette occasion, avec “Tes cinq minutes de gloire – la vie entière de quelqu'un” imprimé dessus.

Applaudis par beaucoup de personnes en Serbie et dans d'autres pays, les élèves restent humbles et entendent poursuivre leurs efforts humanitaires. Dans le même courrier du 2 Juin sur leur page Facebook, ils disent:

Нажалост нисмо успели да сакупимо планирану суму од 500 000 динара, али смо успели да измамимо сузе Матеиним родитељима, свима присутнима у свечаној сали Гимназије, па и нама самима… А касније смо се ипак сви смејали. :)

Пробајте и ви, измамите неком осмех, не боли. Не сматрамо себе неким великим људима, хуманитарцима, пуно је таквих који то заиста и заслужују. Ово је далеко одјекнуло(то нам није био циљ, нити смо се надали томе), али ће се заборавити генерација 1994 пиротских матураната. Верујемо да ће нас се некад сећати, уз осмех, само Матеа, Чеда и Пеђа, остало нам није ни битно.

Malheureusement, nous n'avons pas pu réunir la somme prévue de 500 000 dinars, mais nous avons réussi à mettre les larmes aux yeux des parents de Matteja, à toutes les personnes présentes à l'Event Hall de l'école secondaire, et à nos propres yeux … Et plus tard, nous avons tous fini par en rire. :)

Vous devriez essayer cela aussi, apporter un sourire à quelqu'un, ça ne fait pas mal. Nous ne nous considérons pas des gens formidables, des travailleurs humanitaires; il y a de nombreuses autres personnes qui méritent vraiment [d'être qualifiées] comme telles. L'écho est arrivé loin (ce n'était pas notre objectif, nous ne pouvions l'espérer), mais la promotion de 1994 du lycée de Pirot sera oubliée. Nous croyons que seuls Matteja, Čeda et Pedja, se rappèleront de nous parfois, avec un sourire, on ne se soucie pas des autres.

Matija avec sa mère lors de la cérémonie à l'école secondaire Pirot. Photo gracieuseté de "Vos cinq minutes de brillance - toute une vie"

Matija avec sa mère lors de la cérémonie à l'école secondaire de Pirot. Photo courtoisie de “Tes cinq minutes de gloire – toute une vie pour quelqu'un d'autre”

Les étudiants qui croient qu'ils “seront oubliés” invitent également les lycéens  d'autres villes serbes à se joindre à leur cause et à suivre leurs traces. Ils sont déjà devenus un exemple sur Internet en Serbie et le mot se répand rapidement dans les pays voisins aussi. L'utilisateur Leteći Medvjedić a créé une affiche sur le site serbe Vukajlija [sr] qui est massivement partagée sur Facebook et Twitter. L'affiche montre une photo des élèves de la classe de terminale du lycée de Pirot marchant dans la rue principale – avec cette légende:

 

Oni su položili – ispit zrelosti

Ils ont réussi – le test de maturité

D'autres photos et billets sont disponibles sur leur page Facebook et compte Twitter.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site