Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

VIDÉO : Le petit Brésilien qui ne veut pas manger de viande

[Tous les liens mènent vers des pages en portugais.]

Sur YouTube, une vidéo d'un enfant de trois ans, Luiz Antonio, qui explique à sa mère pourquoi il ne veut pas pas manger des gnocchi au poulpe pour son déjeuner est devenue virale dans le monde entier.

Le petit Brésilien soutient qu'il ne veut pas manger de viande parce que « quand on mange des animaux, ils meurent », qu'il aime voir les animaux « debout, heureux » et explique qu'on doit « s'occuper d'eux, pas les manger. »

La vidéo d'origine en portugais, téléchargée sur YouTube le 15 mai 2013, a atteint presque 1 500 000 vues en seulement deux semaines. La version anglaise a été postée le 29 mai et a été vue plus de 900 000 fois en seulement trois jours.

Dans un pays où seul un très faible pourcentage de la population a opté pour une alimentation végétarienne, la vidéo virale a suscité un débat animé autour du végétarisme sur YouTube et Facebook. Carlos Augusto Andrade explique pourquoi :

O vídeo viralizou ontem no Facebook, daqueles que todo tipo de gente compartilha: sua mãe, sua tia, seus amigos descolados, os contatos da época do colégio… E apesar de alguns grupos no Facebook e no Youtube terem usado o vídeo para discutir o vegetarianismo, a gente entende que ele viralizou pelo que é, mesmo: um vídeo fofo de uma criança sendo curiosamente eloquente pra sua idade e refletindo sobre algo que nem todos nós nos damos ao trabalho de parar pra refletir.

Cette vidéo est devenue virale sur Facebook hier [le 29 mai 29 2013], elle figure parmi celles que vous partagez avec beaucoup de gens : votre mère, votre tante, vos amis cool, des contacts de l'époque où vous étiez à l'école… Bien que certains groupes sur Facebook et YouTube ont utilisé cette vidéo pour discuter du végétarisme, nous savons qu'elle est devenue virale pour ce qu'elle est : une vidéo mignonne d'un enfant qui fait preuve d'une éloquence curieuse pour son âge et qui réfléchit sur un sujet auquel certains d'entre nous ne prennent pas la peine de nous arrêter et d'y réfléchir.

Flavio Giusti, le chef en première ligne de VegetariRANGO – une émission de YouTube sur la « Cuisine Végétarienne sans tracas » – a publié un hommage au « petit garçon qui a touché tous le internautes » sur sa page Facebook. Cette bannière seule a été partagée plus de 1 145 fois :

Frase de Luiz Antonio menino vegetariano

La philosophie de Luiz Antonio: “Quand on mange des animaux, ils meurent. Je n'aime pas ça, j'aime quand ils sont debout, heureux. On doit s'occuper d'eux, pas les manger.”

Inspirés par la simplicité de l'argument de l'enfant, certains ont décidé d'adopter un mode de vie sans viande. C'est ce qu'ont décidé de faire une bonne partie des amis de la blogueuse Viviane Zandonadi avec qui elle a partagé la vidéo. Critique gastronomique, elle se demande ce qu'elle dira lorsque sa fille commencera à poser les mêmes questions :

Fico apreensiva. Quando chegar a minha vez, se a Cata questionar a lógica da cadeia alimentar, não faço ideia do que vou dizer. O Luiz Antonio derrubou meus argumentos.

J'appréhende le moment. Lorsque mon tour viendra, si Cata questionne la logique de la chaine alimentaire, je ne sais pas du tout ce que je vais lui dire. Luiz Antonio a balayé mes arguments.

A la fin de la vidéo, la mère de Luiz Antonio, émue jusqu'aux larmes, demande à son fils de seulement manger le riz et les pommes de terres. En écrivant pour le blog Acerto de Contas, Guilherme Carvalho, espère que d'autres parents commenceront à respecter la sensibilité de leurs enfants et arrêteront de faire appel à des mensonges ou à des arguments simplistes pour forcer leur enfants à changer d'avis :

Portanto, em pleno 2013, já é tempo de parar de enganar nossas crianças e abafar seu sentimento de compaixão quando demonstram inclinação para não comer animais. Respeitemos, e valorizemos, essa postura altruísta e compassiva. Ter um filho vegetariano não é um problema, e hoje há ampla literatura científica garantindo os potenciais benefícios desta opção à saúde. O vídeo de Luiz Antonio tem deixado muita gente emocionada — e esperançosa.

Ainsi, en 2013, il est temps que nous arrêtions de duper nos enfants et de réprimer leurs sentiments de compassion lorsqu'ils ne montrent aucune envie de manger des animaux. Respectons et accordons de la valeur à cette position altruiste et compatissante. Avoir un enfant végétarien n'est pas un problème et aujourd'hui il y a beaucoup de documentation qui explique les potentiels bienfaits pour la santé que cette option présente. La vidéo de Luiz Antonio a ému beaucoup de gens.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site