Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vague de chaleur sans précédent en Mauritanie

Sauf indication contraire les liens dirigent vers des sites en anglais.

En Mauritanie, plus de 25 personnes sont mortes de coups de chaleur, de déshydratation ou de maux provoqués par la chaleur. Pour la première fois depuis 50 ans la Mauritanie enregistre des temperatures caniculaires qui dépassent 50°C (122°F).

De sources médicales et locales, plusieurs décès sont survenus dans des régions différentes. Le 26 mai 2013, trois personnes sont mortes à Timbedra dans la province de Hodh Ech Chargui (que l'on peut traduire par le Bassin de l'Est) à cause de la chaleur. Douze autres personnes ont connu le même sort dans la province de Brakna. Deux femmes sont mortes de déshydratation à Boulahrath dans la région d’Assaba. Dans la ville d'Al Syasa, dans la région de Tagant, les habitants parlent d'un mal mystérieux -une sorte de fièvre [arabe] qui s'est propagée avec la vague de chaleur et qui a fait trois morts. Les autorités médicales et les services de santé ont envoyé des prélèvements, faits sur les victimes, à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, pour déterminer les causes du décès. Au moment où de la mise en ligne de ce post, le nombre de victimes pourrait s'être accru. A Boutlimit, à 64km au sud-est de  Nouakchott, après le décès de neuf personnes des suites de ce mal étrange, les directeurs des écoles primaires ont décidé de réduire les heures de cours pour éviter que les élèves ne soient exposés au soleil brûlant.

Une autre sorte de vague balaie le pays: celle des plaintes et des manifestations contre la pénurie en eau potable dans les villes mauritaniennes.

Lack of drinking water is causing widespread protests in Mauritania. Photograph from Dedda Ould Sheikh Ebrahim blog

La pénurie d'eau potable en Mauritanie provoque des manifestations. Photo du blog de Dedda Ould Cheikh Brahim. Utilisation avec son autorisation.

 

Sur son blog Dedda Ould Cheikh Brahim commente la vague de chaleur et les décès [arabe, ar]:

خلال يومين من الحر، خسرت بلادنا موريتانيا 17 شخصًا، بسبب الحرارة المرتفعة مات 12 منهم في ولاية لبراكنة وسيدتين في قرية بولحراث التابعة لولاية لعصابة. و3 أشخاص في قرية تسمى السياسة تتبع لولاية تكانت.

هذه الوفيات خلفت هلعا بين السكان المحليين، الذين ربطوا بين هذه الوفيات وموجة الحر التي تضرب المنطقة التي وصلت فيها درجات الحرارة إلى مستويات قياسية، تجاوزت حاجز الخمسين درجة مئوية، وهو أعلى مستوى تصله درجات الحرارة في موريتانيا خلال الخمسين سنة الماضية.

Pendant deux journées d'une chaleur insupportable, la Mauritanie, notre pays, a perdu 17 personnes. A cause de la vague de chaleur, 12 personnes sont mortes dans la province de Brakna et deux femmes à Boulahrath, ville qui dépend de la province d'Assaba, sans parler des trois personnes d'Al Syasa dans la province de Tagant.

Ces décès ont provoqué la panique parmi la population qui en impute la responsabilité à la vague de chaleur qui touche la région, avec des températures qui atteignent des records rarement vus de plus de 50°C. C'est la plus haute température enregistrée en Mauritanie depuis 50 ans.

Alors que le blog d'Alegcom cite une source officielle qui attribue les décès à des méningites :

تربط الأوساط المحلية هذه الوفيات بموجة الحر التي تضرب المنطقة، التي وصلت فيها درجات الحرارة إلى مستويات قياسية، تجاوزت حاجز الخمسين درجة مئوية، وهو أعلى مستوى تصله درجات الحرارة في موريتانيا خلال الخمسين سنة الماضية.

Des experts locaux lient ces morts à la vague de chaleur qui a touché la région, avec des records de température qui ont dépassé 50°C, la plus forte température enregistrée en Mauritanie ces 50 dernières années.

Kankossainfo parle aussi de cas de meningite qui auraient fait des victimes dans la province d'Assaba :

علمت كنكوصه إنفو من مصادر طبية متطابقة أن 14 شخصًا توفي حتي الآن في ولاية “لعصابة” جراء الإصابة بمرض التهاب السحايا المعروف محليا ببورويص الذي سُجلت منه حتى كتابة السطورر 34 حالة لدي الجهات الصحية  تماثلت منها 18 للشفاء ولا يزال اثنان رهن الحجز الطبي في مستشفي كيفة يتلقون العلاج، وبين مجموع الحالات 3 من كنكوصه توفيت منها حالة واحدة في مستوصف كنكوصه وهي طفلة من منطقة (وسط المدينة) فجر السبت 5 من مايو/ أيار وهي آخر حالة تُسجل في المقاطعة إلي الآن.

Info Kankossain a appris de sources médicales la mort de 14 personnes à ce jour dans la province d'Assaba des suites d'une méningite, appelée localement “Bibourouis”. Jusqu'à présent, à l'heure où j'écris ces lignes, 34 cas ont été enregistrés par les Autorités Sanitaires, dont 18 sont guéris et deux toujours en quarantaine et soignés à l'hôpital de Kifa. Parmi les trois cas de Kankossa, un est décédé dans une clinique de Kankossa. La victime est un enfant de 5 ans mort aux premières heures de la matinée du 5 mai, et il est le dernier cas connu jusqu'à maintenant.

Djibril Diallo, journaliste et activiste, décrit la situation avec sarcasme:

العطش يحصد أرواح المواطنين في بلد يقول ولد عبد العزيز إن خزائنه مليئة بفائض من العملات الصعبة. الخزينة العامة ليست جعبة جنرال.

La soif enlève la vie à nos citoyens dans un pays dont la trésorerie regorge d'un surplus de devises fortes, dit Ould Abdelaziz. Le Trésor Public n'est pas un puits sans fond.

Mohammed Val Ould Cheik détaille les souffrances des Mauritaniens :

حالات الوفاة جراء موجة الحر الحالية حصدت 12 شخصا حتي الآن في ولاية لبراكنة وحدها وخمسة قري في لبراكنه تتظاهر عطشا، وخمسة وعشرون قرية أخري يمنعها العطش والحر من التظاهر!!! لك الله من مفجوعة يالبراكنة!!!

Des morts à cause de la vague de chaleur actuelle qui a tué 12 personnes dans la seule région de Brakna. Cinq villes de la province manifestent à cause de la soif et 25 autres villages empêchés de manifester à cause justement de la soif et de la chaleur. Oh Brakna, puisse Dieu t'aider dans ton malheur!!!!!

Un médecin mauritanien, Moktar Ould Weddih, fait part de ses doutes sur les vraies raisons des décès, sur sa page Facebook. Selon lui ce n'est pas la vague de chaleur mais un mal pandémique :

منذ ايام وحالات وفاة غامضة تظهر هنا وهناك في البدء صرّح مسئولو وزارة الصحة أن السبب هو التعرض لأشعة الشمس الحارقة وهو الأمر المعروف طبيا بضربة شمس!!!

لكن حالات الوفيات ازدادت وظهرت أمور جديدة تدل على أن السبب ليس ضربة شمس وإنما هو وباء ينتشر بين الناس، ومن الغريب أن المسئولين بدلا من الاضطلاع بمهامهم في البحث والاستنتاج وتوجيه الموارد اللازمة والاستعانة بخبراء في مجال الأوبئة مازالو متمسكين بنفس النظرية!!!

لذا أطالب بأن يعرض أصحاب هذه النظرية السخيفة إلى أشعة الشمس الحارقة هذه الأيام لكي يدركوا جيدا ما هي أعراض ضربة الشمس!!!

Depuis des jours, on enregistre ça et là des cas de morts mystérieuses. Au début, les responsables du Ministère de la Santé les ont attribuées à l'exposition aux rayons du soleil. Ce que l'on appelle médicalement des coups de chaleur.

Mais le nombre de décès a augmenté et de nouveaux éléments sont apparus pour démontrer que la cause des décès n'est pas un coup de chaleur mais une épidémie qui se propage. Ce qui est curieux c'est qu'au lieu de faire ce qu'ils devraient, c'est-à-dire observer, analyser, déduire et attribuer les ressources nécessaires, et faire appel à des experts en épidémiologie, les responsable persistent sur la même théorie.

Pour cette raison je demande que ceux qui s'en tiennent à cette théorie soient exposés aux rayons de soleil caniculaire pour qu'ils comprennent les symptômes d'un coup de chaleur !!!!

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site