Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une activiste chinoise emprisonnée après avoir protesté contre l'abus sexuel des mineurs

Une militante chinoise aurait été rouée de coups et détenue [anglais] par les autorités locales de la province du Guangxi. Quelques jours auparavant, elle avait manifesté devant une école primaire dont le directeur est accusé d'avoir abusé sexuellement six élèves.

Le 27 Mai, Ye Haiyan s'était postée devant l'école primaire de Wanning à Hainan, brandissant une pancarte où ces mots étaient inscrits: “Directeurs d'écoles, laissez nos enfants tranquilles, couchez plutôt avec moi!” Une photo de l'événement a circulé sur les médias sociaux chinois, et beaucoup d'internautes ont posté des images d'eux-mêmes avec des pancartes similaires.

Quelques jours plus tard, alors que Ye venait de rentrer chez elle au Guangxi, des membres de la police locale ont fait irruption chez elle et l'ont battue [anglais] sous les yeux de sa fille.

Huit affaires d'abus sexuel sur des enfants [chinois] ont été révélées le mois dernier par les médias locaux. D'après les journaux, les agresseurs étaient des directeurs d'écoles, des enseignants et des agents de sécurité.

Ye Haiyan protested in front of Wanning primary school in Hainon with a banner stating: "Principal, spare the school kids, open a hotel room with me instead!". Image via @Genderinchina from Sina Weibo

Ye Haiyan a protesté devant une école de Wanning à Hainan, avec une bannière où l'on lit: “Directeurs d'écoles, laissez nos enfants tranquilles, couchez plutôt avec moi!” Image via @Genderinchina sur Sina Weibo

Pourtant ces affaires ne sont que la partie émergée de l'iceberg, selon des recherches conduites par la All-China Women's Federation (ACWF) [anglais]. Ces trois dernières années, on a recensé plus de 2506 cas d'abus sexuel de fillettes dans la province du Guangdong [chinois]. La moitié des victimes sont des enfants de moins de 14 ans et 65% des agresseurs sont des connaissances de la famille de la victime.

Dans le cas de l'abus sexuel présumé sur les fillettes de Wanning, les victimes ont été une fois de plus désignées comme “prostituées mineures” en adéquation avec la loi chinoise de “prostitution des mineurs”, qui donne cette appellation aux victimes si les suspects peuvent prouver qu'ils ont offert de l'argent ou des cadeaux aux enfants.

Même si la Cour Suprême Populaire a juré vouloir réprimer très sévèrement les abus sexuels sur des enfants, sans l'abolition de cette loi les criminels ne seront pas jugés en tant que violeurs.

Mais l'ACWF, qui est un organe du Parti Communiste Chinois, n'a pas appelé à une réforme légale. L'organisation s'est contentée de publier un manuel [chinois] qui enseigne aux enfants à dire non aux agresseurs.

A l'approche de la Journée de l'enfance le 1er juin, les Chinois ont pris d'assaut les réseaux sociaux pour exprimer leur colère envers les autorités. Ils ont sévèrement critiqué le Ministère de l'Éducation et l'ACWF, qu'ils accusent de ne pas protéger les enfants contre les abus sexuels.

De nombreux internautes ont suivi l'exemple de Ye sur la plateforme de microblogging Sina Weibo. Ci-dessous, un montage de photos assemblé par @genderinchina [chinois]:

A collage of protest photos put together by @genderinchina

Un montage de photos assemblé par  @genderinchina

Le Weibonaute “Parlons vrai” (@1句實話) s'est plaint [chinois] de la loi actuelle qui protège les criminels plutôt que les enfants:

六一儿童节将至,儿童是祖国的花朵,保护儿童,尤其是幼女是国家的责任。1949建国以后,法律尚不健全。但面对强奸幼女的罪犯,国家一律判处死刑。[…] 自从“嫖宿”一词发明后,禽兽开始肆无忌惮,都是谁在保护禽兽?

La Journée de l'enfance approche. Les enfants sont les fleurs de notre patrie, et il en va de la responsabilité de l'État de les protéger, les filles en particulier. Quand la République Populaire de Chine a été établie en 1949, même si notre système juridique était encore incomplet, les violeurs d'enfants étaient condamnés à la peine de mort. […] Depuis l'introduction de ce terme de “prostitution”, les monstres sont devenus incontrôlables. Et qui protège ces monstres?

Un autre microblogueur, “Cahier d'exercices” (@作業本), a également critiqué cette loi qu'il trouve ridicule. Son post [chinois] a été republié 12 041 fois et a reçu 4494 commentaires sur Weibo:

“对儿童性侵犯”可以说成“带孩子开房”、“骗小学女生开房并强奸”可以说成“带女生开房”,“奸淫幼女”可以定罪为“嫖宿幼女”……这样一个把所有人当弱智的社会,会在6.1这天说:神州大地,晴空万里,彩旗飘飘,气球升空,全国各地千千万万的儿童笑逐颜开,喜迎六一儿童节。

“Abuser sexuellement des enfants” est reformulé “prendre une chambre d'hôtel avec des enfants”, “entraîner des fillettes dans une chambre d'hôtel pour les violer” devient “réserver une chambre d'hôtel avec une petite fille”, et “violer une mineure” est appelé “encourager la prostitution des enfants”… Cette société nous prend pour des idiots et déclarera le 1er juin: la Terre est paradisiaque et le ciel est bleu, les drapeaux colorés flottent auprès des ballons, et des millions d'enfants à travers le monde célèbrent avec bonheur la Journée de l'enfance ce 1er juin.

Le blogueur “youyou52011″ a écrit [chinois] un long post qui explique pourquoi tant de personnes sur le web ont soutenu les protestations de Ye:

這些來自底層的吶喊,無疑是對相關部門不作為的巨大諷刺,體制各種婦女兒童權益組織一應俱全,結果却只做花瓶與擺設,正是由一官辦組織的不作為,才助長了整個社會對婦女兒童權益的忽略、歧視與戕害!「開房找我」讓所有中國人感到了這種痛楚,正是這種共同的痛楚,讓這一行為藝術被無數網友接力。

Ce mouvement de contestation populaire s'élève contre la négligence des autorités. Il y a des organisations officielles qui s'occupent des droits des femmes et des enfants, mais elles ne sont là que pour faire joli. La négligence de ces organisations et des membres du gouvernement a entraîné des discriminations et violences envers les femmes et les enfants. La pancarte “Couchez plutôt avec moi” témoigne de la tristesse partagée par tous les Chinois, d'où le succès en ligne de cette action.

「六一」兒童節即將到來,試想如果人們要在接二連三的猥褻女生案中迎接這個節日,這個社會怎麼對得住我們的孩子。校園本應是庇知孩子的天堂,老師在校園裡把魔爪伸向自己的學生?「校長,開房找我,放過小學生!」這是當下「性侵幼女」社會暴力的一種黑色幽默式反抗。當女學生被性侵的丑聞衝擊我們的底綫時,葉海燕喊出的更像是泣血之音。

La Journée de l'enfance approche. Comment pouvons-nous regarder nos enfants en face si de telles affaires d'abus sexuel continuent d'émerger ? L'école devrait être un lieu de sécurité pour tous, comment des enseignants peuvent-ils commettre de tels actes envers leurs propres élèves ? “Directeurs d'écoles, laissez nos enfants tranquilles, couchez plutôt avec moi !”: nous résistons avec l'humour noir afin de protéger les mineurs des agressions sexuelles. Ce scandale a remis en cause nos principes moraux, et la bannière de Ye Haiyan a été écrite avec du sang et des larmes.

一百年前魯迅先生反封建禮制吃人的「救救孩子」吶喊,如今仍振聾發聵:一場斬斷校長伸向女童黑手的呼請接力正在進行。「開房找我」的調侃體現更多的是無奈,是對當下「性侵幼女」社會暴力的一種黑色幽默式反抗,是對教育亂象無聲抗議!

Il y a cent ans, Lu Xun s'opposait à la société féodale et s'exclamait: “Sauvons nos enfants!” . On entend encore des échos de ce cri dans la société d'aujourd'hui, et cette fois-ci le peuple exige que les directeurs d'écoles arrêtent d'attoucher des mineures. “Couchez plutôt avec moi” est un cri de désespoir, un trait d'humour noir contre l'agression sexuelle des mineures et un signe de protestation envers le système éducatif.

“Le volontaire Ma Qi” [chinois] (@志愿者马奇) a proposé un plan d'action pour résoudre le problème :

1、家长会得到一个说法,罪犯依强奸罪拘捕。2、教育部与妇联应有个回应,该肃整队伍的拿出方案来,妇联必须有个态度。3、废除嫖宿幼女罪。

1. Les parents veulent que les criminels soient jugés en tant que violeurs 2. Le Ministère de l'Éducation et l'ACWF doivent prendre part au débat sur les incidents. Il leur faut mettre au point une proposition pour améliorer la situation, et l'ACWF doit faire une déclaration officielle. 3. Abolissons la loi sur la prostitution des mineurs.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site