Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Réforme des retraites au Kazakhstan: le ministre congédié sous la pression des internautes

Sauf indication contraire les liens dirigent vers des sites en anglais.

Au Kazakhstan, une réaction via Facebook, sur la tentative du gouvernement d'imposer une réforme des retraites sans discussions préalables, a donné une rare occasion de se faire entendre aux personnes proches de l'âge de la retraite. Le Ministre des Affaires sociales est tombé après une bévue lors d'une apparition en public où il a été tourné en ridicule, alors que l'homme fort du Kazakhstan, le président Noursoultan Nazarbayev, a depuis signé plusieurs amendements à la loi.

La loi sur les retraites décriée devrait mettre en place des changements significatifs : elle ferait passer l'âge de départ des femmes de 58 à 63 ans, rendrait obligatoires les cotisations au régime de retraite public actuellement volontaires, augmenterait le rôle de l'Etat dans la gestion des fonds de pensions privés. La loi a rencontré une farouche opposition de la part du public, en particulier la proposition de retarder l'âge de départ à la retraite des femmes, sachant que l'espérance de vie au Kazakhstan n'est que de 67 ans. Les inégalités sociales et économiques croissantes au Kazakhstan sont en toile de fond des discussions passionnées sur la loi.

L'un des principaux porte-parole de la réforme des retraites, Serik Abdenov [russe], ex-Ministre du Travail et de la protection sociale, est devenu la caricature de l'incompétence de l'administration dès que le projet de loi est devenu public. Le 26 avril dernier, il s'est fait bombarder d'oeufs lors d'une conférence de presse sur la réforme du système de retraite. Plus tard, en s'adressant à un groupe de travailleurs concernés à Temirtau [français], on lui a demandé pourquoi les femmes devraient travailler cinq ans de plus. Abdenov a répondu [russe] “Vous devez travailler et travailler, parce que, mes chers concitoyens, parce que, parce que”. La vidéo est devenue virale et le terme “патамушта-патамушта” – “parce que-parce que”, déformé pour l'effet comique, est devenu un mème, avec des femmes qui postent leur photo où on les voit tenir une pancarte où il est écrit “je dois travailler jusqu'à 63 ans parce que parce que”.

 

Une femme tient une pancarte où l'on peut lire “Je dois travailler jusqu'à 63 ans parce que-parce que… Largement partégé. A l'origine publié sur la page Facebook du groupe public “патамушта-патамушта”.

“Parce que, parce qu'ils font ce qu'ils veulent”

Le sentiment général partagé par les internautes est que les réformes sont faites par des responsables suffisants qui ne prennent même pas la peine d'en expliquer l'objectif.

Assel Khodzhi a posté [russe] sur la page Facebook du groupe public “Parce que-parce que”:

Патамушта у нас всё через патамушто, творят, что хотят, а на народ наплевать!

Parce que tout est fait uniquement parce qu‘ils font ce qu'ils veulent et crachent sur les gens !

D'autres internautes vont plus loin, en accusant les responsables indifférents de faire mauvais usage des fonds publics. WoOTTw commente [russe] la vidéo d'une émission de la chaîne de télévision Channel 7 téléchargée sur YouTube :

денег мало им видать,всю страну разворовали и продали,теперь деньги где брать? только у народа забирать последнее […] правительство ВОРы и ему по барабану на народ,тоесть на нас всех

Apparemment ils manquent d'argent, après avoir volé tout le pays, où pourraient-ils trouver encore de l'argent ? Prendre ce qui reste encore aux gens […] le gouvernement ce sont des VOLEURS qui compte les gens pour rien, nous tous.

Un autre commentateur иван иванов est sûr [russe] que Noursoultan Nazarbayev [français], le Président du Kazakhstan, s'approprie l'argent public :

[…] На самом деле законопроект антинародный, преступный. Так и хочется спросить нашего дорогого (в прямом смысле) Леонида Ильича Назарбаева : зачем такой злой, зачем как собака. Он сейчас собрал со всего мира, любителей пожрать и потанцевать на халяву (за деньги народа Казахстана) […]

[..] Cette loi, en fait, est contre le peuple, criminelle. On voudrait demander à notre cher (au sens propre) Président Nazarbayev : pourquoi est-il si méchant, si chien? Il a maintenant fait venir de partout dans le monde ceux qui aiment faire la fête et manger gratuitement (tout cela aux frais du peuple du Kazakhstan) […]

L'aspect le plus impopulaire de la loi est de loin la proposition de retarder l'âge de départ à la retraite des femmes de 58 à 63 ans. Gauhar Suleimenova [russe] en parlant elle aussi du clip de Channel 7, condamne [russe] la loi:

Не у всех женщин легкая работа, есть,которые убирают помещения, есть, которые бегают по всему городу разносят квитанции, есть,которые стоят целыми днями на базаре, потому что нужно прокормить своих детей,им прикажете тоже заниматься всем этим и в совсем зрелом возрасте?Задумайся,Серик Абденов, если в голове хоть капелька мозгов у тебя есть.Задумайтесь и те,которые приказали ему говорить такие глупости.Женщин нужно беречь,мы – матери,а это уже огромная заслуга,чтобы к нам относились с уважением!

Toutes les femmes n'ont pas un travail facile, il y a celles qui font le ménage, celles qui parcourent la ville en tous sens pour remmetre les reçus et les factures, celles qui restent debout toute la journée sur le marché, parce qu'elles doivent nourrir leur famille – vous allez leur demander de continuer à faire la même chose quand elles seront d'âge plus mûr ? Pensez-y, Serik Abdenov, s'il vous reste un peu de cervelle. Pensez-y aussi, vous qui lui ont conseillé de dire toutes ces bêtises. Nous devrions prendre soin des femmes, elles sont nos mères, et ce fait même est un immense mérite qui emporte le respect !

Patamu

Sur la caricature de gauche, un jeune garçon demande à l'ex-Ministre Serik Abdenov pourquoi sa grand-mère doit travailler jusqu'à 63 ans. Il lui répond: “parce que, mon garçon, parce que”. A droite, la nouvelle loi est susceptioble d'augmenter la fragilité des personnes âgées du Kazakhstan (images partagées sur la page Facebook du groupe public “Патамушта. Патамушта”-“Parce que-parce que”)

 

Serik Abdenov, à cause de sa bévue “parce que-parce que”, est vite devenu la risée des internautes et fait l'objet de blagues.

@_script a twitté [russe] :

а можно некоторые пункты трудового договора в РК заменить на #патамуштапатамушта?

Peut-on remplacer une partie du code du travail du Kazakhstan par #parce que-parce que ?

Et @GoogleRoma lui répond [russe] :

@_script Нет, нельзя. А знаешь почему? #патамуштапатамушта

Non. Et tu sais pourquoi? #parce que-parce que

@Miyatov reprend les paroles d'une chanson soviétique bien connue pour tourner en dérision [russe] la bévue du ministre :

#патамуштапатамушта мы пилоты, небо наш, небо наш родимый дом. Первым делом, первым делом на работу. А пенсия? А пенсия – потом!)))

#parce que-parce que nous sommes les pilotes et le ciel est notre maison. Le travail avant tout, avant tout. Et  nos retraites? Et nos retraites – après! )))

La bataille est terminée mais la guerre continue

Le fait que Serik Abdenov ait été démis de ses fonctions [russe] sur ordre du Président Noursultan Nazarbayev le 10 juin peut être considéré comme une victoire de l'humour sur Internet, et même de méthodes plus vieillotes d'expression du mécontentement comme le lancer d'oeufs. Le même jour, Nazarbayev critiquait sévèrement [russe] le gouvernement et la gestion “maladroite” de la Banque Nationale pour traiter d'une loi “socialement importante”.

Précédemment, la loi avait été approuvée par le parlement et transmise au président. Cependant, devant la colère publique grandissante, Nazarbayev a renvoyé [russe] la loi devant le parlement avec un amendement [russe] qui propose une augmentation progressive de l'âge de départ à la retraite qui commencerait en janvier 2018, et non pas en janvier 2014 comme l'avait proposé le parlement. La chambre basse du parlement du Kazakhstan a déjà approuvé [russe] l'amendement du Président, et on s'attend à ce que la chambre haute fasse de même.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site