Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : Les manifestations contre l'exploitation minière et le projet Conga reprennent

 

La rumeur selon laquelle le projet minier Conga aurait été annulé et les travailleurs renvoyés semble être précurseur d'une nouvelle série de manifestations contre le projet.

Cette rumeur s'est répandue rapidement le matin du 10 juin 2013, provoquant la réaction quasi immédiate du Ministre de l'Energie et des mines pour réfuter le rapport. Il a affirmé que le projet continuerait et qu'en ce qui concerne les travailleurs, il y aurait une nouvelle affectation dans la plupart des cas.

Presque simultanément, Yanacocha a publié une déclaration confirmant ses activités et a rapporté qu'ils étaient dans le processus de socialiser les bénéfices du réservoir de Chailhuagón, récemment construit. Ils disaient aussi que “la construction du réservoir de Perol serait initiée quand les permis nécessaires seraient obtenus, ce qui nous estimons pourrait être après le premier trimestre de 2014.”

Foto compartida por Alexander Luna en Facebook

Photo partagée par Alexander Luna sur Facebook

 

Ces annonces confirmant que les projet minier continueraient à fonctionner dans le dos des populations. La communauté de Cajamarca a annoncé une marche  pour le lundi le 17 juin, vers le lac Perol, qui est situé dans les limites du terrain qui est visé pour le projet minier Conga. les différents groupes de travailleurs soutenaient la mesure en défense des ressources hydriques qui approvisionnent les terres agricoles et le bétail dans la région de Cajamarca.

La résurgence de ces manifestations est inquiétante [es] pour ceux qui ne veulen pas perdre les grands projets miniers. Le gouvernement a aussi réitéré [es] l'importance de ce projet en particulier, et la décision au niveau présidentiel de supporter et non de nuire à ces investissements.

En pratique, cela veut dire que dès les premières heures de lundi le 17, la police nationale a renforcé [es] les mesures de sécurité autour des usines de Cajamarca et Yanacocha. Pour sa part, le propriétaire du bureau de Cajamarca a appelé [es] au calme et à la prévention de la violence durant la mobilisation.

Il a aussi été appris au matin du 17 que les villageois de Sorochuco, Celendín, Bambamarca et Cajamarca se dirigeaient vers le lac Perol. Environ au milieu de la journée  on annonçait [es] qu'entre 600 et 700 protestataires étaient déjà au lac. Le soir venu, il y aurait eu de 2500 à 3000 ronderos (des patrouilles communautaires civiles) à proximité du lac, avec l'intention de créer un camp permanent pour surveiller et empecher que Yanacocha débute ces opérations.

Le professeur Segundo Matta (@MattaColun) [es] a publié sur Twitter deux photos, la première de l'arrivée des ronderos au lac, et l'autre du site où le camps de surveillance et de contrôle étaient supposés être installés:

"Miles de Cajamarquinos ya se encuentran en la Laguna El Perol. Distribuidos en diferentes partes de Conga." Foto compartida por MattaColun en Twitter

“Des milliers de résidents de Cajamarca sont déjà au lac Perol. Situé dans différentes parties de Conga.” Photo partagée par @MattColun sur Twitter.

"En este lugar se instala el campamento de pobladores de Cajamarca, Bambamarca y Celendin. Conga No Va." Foto compartida por @MattaColun en Twitter.

“Ici seront situés les camps des résidents de Cajamarca, Bambamarca et Celedin. Conga no va. (Le slogan du manifestations: Conga ne va pas.)” Photo partagée par @MattColun sur Twitter.

IdeeleRadio a interviewé Marco Arana du mouvement Tierra y Libertad (Terre et Liberté), un activiste et leader du mouvement pour la justice de la répartition de l'eau. Arana a tenu les propos [es] suivants:

[Estoy] sumamente preocupado por la reactivación del conflicto en Cajamarca, sin que el Gobierno haya intentado buscar soluciones de fondo y, por el contrario, lo que queda en evidencia es que le han mentido al país y le han mentido a Cajamarca al decir que el proyecto estaba paralizado

[Je suis] très préoccupé en ce qui concerne la reprise du conflit de Cajamarca, sans que le gouvernement essaie de trouver des solutions sérieuses ; au contraire, il est clair qu'ils ont menti au pays et qu'ils ont menti à Cajamarca en disant que le projet était arrêté.

Le site-web Solsticio Perú a rapporté [es]:

En Cajamarca hay muchos policías. En la zona de la tranquera, en el camino de acceso a la laguna El Perol, se ven a destacamentos policiales. Hasta el momento no hay indicios de hostilizaciones contra los marchantes.

Il y a beaucoup de police à Cajamarca. Dans l'aire près de la clôture, sur la route d'accès au lac Perol, les détachements policiers peuvent être vus. Jusqu'à maintenant il n'y a pas d'indication d'hostilités contre les marcheurs.

Le blog Servindi a collecté de l'information de différentes sources, parmi celles-ci, une mentionnant [es]:

Un hecho que llamó la atención fue el inesperado corte de energía eléctrica en el sector Lucmacucho, evitando que radios locales transmitieran en vivo las incidencias de la movilización.

Un fait qui a retenu mon attention a été la panne d'électricité inattendue dans le secteur de Lucmacucho, empechant les radios locales de transmettre en direct le déroulement de la manifestation.

Telesur a transmis un reportage en direct [es] du lac Perol (vidéo chargé par l'usager eduin lozano).

Actualidad Ambiental a publié [es] plusieurs photos de différents moments de la marche.

Durant les heures de la soirée dans la ville de Cajamarca, une vigile et un service de prières a été tenu par les membres de la communauté de camping, connus comme les Gardiens du lagon, comme l'a rapporté l'usager de Twitter @Puruay [es]:

@Puruay: VIGILIA en CAJAMARCA: Señor te agradecemos por cuidar nuestros Guardianes, por proteger nuestras Lagunas pic.twitter.com/HF4bmYQQXp

@Puruay: VIGIL à Cajamarca: Seigneur, nous vous remercions de prendre soin de nos Gardiens, de protéger nos lagons.

Et de Lima, @Indignados_Peru [es] a commenté :

@Indignados_Peru: Conga: Continuan las protestas en Cajamarca y empresa minera las minimiza. Se viene otra vez un conflicto social… http://fb.me/1chKle8u8

@Indignado_Peru: Conga: Les manifestations continuent à Cajamarca et la compagnie minière tente de les minimiser. Un autre conflit social qui se forme… http://fb.me/1chKle8u8

Par contre, il s'est avéré que [es] trois protestataires ont été arrêté, mais ils ont été relâché plus tard. La compagnie a aussi publié un communiqué [es] qui disait qu'il n'y avait pas eu de blessés ou d’arrestationsà la suite des manifestations. La manière dont la situation se développerait dans les heures suivantes restait inconnue.

Billet d'abord [es] publié dans le blog Globalizado par Juan Arellano.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site