Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Chine réfute les accusations d'espionnage contre Edward Snowden

Edward Snowden, le lanceur d'alerte qui a divulgué le programme massif d'espionnage d'Internet du gouvernement américain, s'est à nouveau tourné vers le Guardian, cette fois pour une session en ligne de questions-réponses, peu après que la Chine fut sortie de son silence pour affirmer qu'il n'était pas un espion à sa solde.

Le Ministère chinois des Affaires étrangères était resté bouche cousue toute la semaine sur la saga Snowden. Sa réaction tardive, à la formulation encore très prudente, est intervenue sur fond de frénésie médiatique accrue autour ce que beaucoup considèrent comme la plus grosse affaire de fuites de renseignement dans toute l'histoire des Etats-Unis.

La porte-parole du Ministère, Hua Chunying, a nié que Snowden ait espionné pour la Chine, des allégations qu'elle a qualifiées de “totale absurdité”. Elle a aussi invité les USA à répondre aux préoccupations de la communauté internationale quant aux programmes de surveillance et à apporter une “explication nécessaire”.

Daily News Briefing at Chinese Foreign Ministry( Pic by Owen)

Point de presse quotidien au Ministère chinois des Affaires étrangères. Photo Owen.

Dans sa session de questions-réponses de 90 minutes avec le quotidien britannique The Guardian le 17 juin 2013, l'ex-employé de la CIA, 29 ans, a maintenu son attitude volontariste : “Tout ce que je peux dire aujourd'hui est que le gouvernement américain ne pourra pas étouffer cela en m'emprisonnant ou en m'assassinant. La vérité arrive, et ne pourra pas être stoppée.” On pense que Snowden a assuré la discussion en ligne dans un endroit non précisé de Hong Kong, où il s'est actuellement réfugié.

Le débat acharné vie privée contre sécurité initié par les révélations explosives de Snowden est susceptible de se métamorphoser en dilemme diplomatique pour Pékin. La nouvelle direction chinoise navigue précautionneusement dans les eaux traîtresses des relations sino-américaines, et la gestion de l'affaire Snowden est devenue une partie à forts enjeux.

Des hommes politiques étatsuniens ont plaidé pour l'extradition de Snowden afin qu'il soit remis à la justice. Mais la moitié des habitants de Hong Kong estiment que Snowden ne doit pas être extradé, selon un sondage du Sunday Morning Post.

Si la réaction du gouvernment a été prudente, l'affaire a mis l'internet chinois en ébullition.

Zui Mowen habite actuellement les Etats-Unis. Sur le site chinois très fréquenté de microblogging Sina Weibo, elle tempête contre les informations selon elles partiales des médias américains :

 美国大部分媒体报道Snowden事件,几乎完全不提及Prism计划及其具体内容,多半以“泄漏国家重要文件”的方式报道。少数提及了泄露的是国家关于安全监控方面的计划……

La plupart des articles de médias des USA sur Snowden n'ont fait pratiquement aucune mention des programmes Prism et de leur contenu, ils ont relaté [l'incident] dans la catégorie “révélation de secrets d'Etat”. On compte sur les doigts de la main ceux qui ont indiqué que les révélations sont en rapport avec des programmes de surveillance de sécurité de l'Etat.

La télévision nationale chinoise CCTV a publié la réaction officielle sur son compte Weibo :

CCTV NEWS【斯诺登:我不是中国间谍】斯诺登昨日接受全球网友提问时,明确表示他不是中国间谍。他强调自己只与媒体合作,没有接触过中国政府。中国外交部发言人华春莹当日表示,说斯诺登可能与中方有合作,是中国的“间谍”,这完全是无稽之谈。美方应该给国际社会一个必要的解释

CCTV NEWS【Snowden :  je ne suis pas un espion pour la Chine】Répondant aux questions posées par des internautes du monde entier, Snowden a dit ne pas espionner pour la Chine. Il a souligné qu'il ne coopère qu'avec les média, et n'a pas pris contact avec le gouvernement chinois. L'idée que Snowden “espionne” pour la Chine et pourrait coopérer avec le gouvernement chinois est dénuée de tout fondement et sans objet, a déclaré le même jour la porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying, qui a ajouté que les Etats-Unis devaient une explication à la communauté internationale.

L'ancien directeur deGoogle pour la Chine Kaifu Lee souhaite une approche non partisane pour examiner l'affaire Snowden :

最近发了几条斯诺登和Prism的微博,批评美国政府,并讨论网络时代人权脆弱,惊见有人对我评论:“李开复打右灯向左拐,意欲如何?难道要走五毛的路?” 左右派的朋友们:我们都有思考能力,何不就事论事呢?无论美国中国,做得好的就赞赏;做得不好的就批评。不明事理站队,只能证明自己没有思考能力。

J'ai écrit quelques messages Weibo sur Snowden et Prism et ai critiqué le gouvernement américain, j'ai aussi poussé un coup de gueule sur l'affaiblissement des droits de la personne à l'ère Internet. La réaction de certains m'a choqué : “Kaifu Lee regarde d'un côté mais rame de l'autre ? Qu'a-t-il l'intention de faire ? Est-ce qu'il essaie de faire la promotion en ligne du parti communiste ?” Amis de gauche comme de droite : nous avons tous la capacité de penser, pourquoi ne jugeons-nous pas selon les faits ? Pour les Etats-Unis comme pour la Chine, nous devons applaudir quand ils font de bonnes choses, et critiquer quand ils font du gâchis. Choisir une faction sans analyser l'ensemble de la situation prouve seulement qu'on manque de la capacité de penser.

Li Mu, un éditorialiste demeurant au Canada, s'est montré agressif :

斯诺登是卖国贼,可能是中国间谍——这是美国前副总统切尼的最新声讨。还以为美国人能骂出什么花样呢,也不过就这德性……

Snowden est un traître, ou pourrait être un espion à la solde de la Chine—Telles sont les dernières accusations braquées sur lui par l'ex-vice président américain Cheney. Je pensais que les USA allaient sortir une nouvelle sorte d'insulte, regardez-vous [dans la glace]…..

Jingying_Dong_Ras de Pékin a écrit :

斯诺登会不会成为下一个阿桑奇,北京和港府需要认真权衡得失利弊。华盛顿引渡斯回国的决心已定,能否促成还要看北京如何去考量这件事的短期和长远影响。目前能够看到的是,北京和香港一直在踢球。有意思的一点,足球场上成为笑柄的北京这次或许有可能在中美外交中真正“亮剑”。

Snowden sera-t-il le prochain Assange ? Pékin et Hong Kong doivent calculer soigneusement. Washington est déterminé à extrader, que cela se concrétise ou pas dépendra de l'évaluation par Pékin des répercussions à court et long terme. Ce qu'on voit pour le moment est que Pékin et Hong Kong se “renvoient la balle”. Et tiens, Pékin vient de perdre un match de football, ce qui témoigne peut-être d'une habileté de la diplomatie entre Chine et Etats-Unis.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site