Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cuba étend l’accès à Internet via de nouveaux centres de connexion

[Les liens de ce billet renvoient vers des pages web en espagnol.]

Cuba a inauguré 118 salles de navigation dans un effort visant à accroître le nombre de points d’accès à Internet depuis l’île. Le service Nauta peut être utilisé dans tout bureau commercial de l’entreprise nationale de télécommunications (ETECSA) possédant l’une de ces salles.

Cette nouvelle forme de connexion, lancée le 4 juin 2013, a toutefois donné lieu à une polémique.

Tarjeta Nauta para el acceso a Internet. (Foto: Cubadebate)

Carte Nauta d’accès à Internet. (Photo : Cubadebate)

Conformément à la résolution 182/2013 du ministères des finances et des prix, le service coûtera 0,60 peso cubain convertible (CUC) par heure pour la navigation nationale, 1,50 CUC pour la connexion à la messagerie électronique internationale et 4,50 CUC pour l’accès à Internet et à tous ses services.

Ces tarifs sont considérés comme excessifs par certains blogueurs cubains, tel qu’Alejo3399 qui signale :

Tant que l’heure de connexion vaudra près de 5 dollars, l’argent déterminera qui aura accès à Internet et il ne fait aucun doute que quiconque ait les moyens pourra se divertir avec cette nouvelle opportunité.

À ce propos, Alejo3399 ajoute :

Ils allèguent que les tarifs exorbitants du service (fait reconnu dans une autocritique comme si cela changeait quelque chose) sont dus à la faiblesse des infrastructures de télécommunication du pays et il est subtilement suggeré que ses tarifs privilégient la navigation nationale pour éduquer la population à consommer de manière locale.

Toutefois, un article publié par Aurelio Pedro dans Progreso Semanal rappelle :

L’accès Internet pour tous les citoyens était une forte demande de la population. Les responsables de cette opération reconnaissent que les tarifs sont élevés et promettent que ceux-ci baisseront lorsque le contexte économique le permettra.

Les premiers utilisateurs du service partagent leurs impressions sur les réseaux sociaux. C’est le cas de Mayle González :

Mettre en ligne une vidéo de 5 minutes à la Havane, même si tu es un utilisateur de Nauta, peut nécessiter 6 heures de travail…

Selon Siomel Savio Odriozola :

Utiliser Internet une heure par semaine, correspond à un investissement de 18 CUC par mois, soit 75 % du salaire moyen. Definitivamente la bolsa negra se convertirá en un “Hueco negro”. Reste à patienter des mois, voire des années, pour que les prix baissent, comme ça a été lentement le cas avec la téléphonie mobile…

Cuba poursuit sa politique d’accès social à Internet qui favorise les connexions gratuites depuis les centres universitaires, académiques et scientifiques. En mai 2013, le vice-ministre de l’informatique et des communications a déclaré au journal national Granma que « le marché ne régulera pas l’accès aux connaissances ». Aujourd’hui, reste à espérer que les prix baissent peu à peu et qu’il soit possible pour les ménages de s’abonner au service afin de se connecter depuis chez eux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site