Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Nouvelle réglementation pour Skype et Viber à Bahreïn

“Des considérations sur la sécurité” sont évoquées pour justifier une nouvelle réglementation qui pourrait mettre fin à l'utilisation des messageries instantanées (sur ordinateur ou mobiles) telles que  Skype, WhatsApp, Viber et Tango au Bahrein.

La presse cite le ministre d'Etat à la Communication  Fawaz bin Mohammed Al Khalifa, disant qu'une nouvelle réglementation était imposée aux applications utilisant la Voice Over Internet Protocol (VoIP), toutes populaires dans le Golfe où des millions d'utilisateurs l'utilisent pour échanger des informations, des photos, et des plaisanteries chaque jour, sans oublier les appels téléphoniques gratuits, et les relations avec les amis et la famille distante.

Al Khalifa a déclaré :

Les mesures visent à garantir qu'il n'y aUra pas de conflit entre les traditions et les coutumes et ces applications, et sont aussi motivées par des  considérations de sécurité. Elles font partie des efforts déployés par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) pour s'assurer que l'existence d'une réglementation protège les droits des opérateurs et qu'il n'y a pas d'abus commis avec les applications de communication “.

 

L'intention pour le ministre est de protéger le secteur de la communication dans le pays, et il a ajouté qu'une étude avait montré que  100 000 personnes à Bahreïn avait utilisé les applications VoIP en quatre jours [depuis la nouvelle règlementation].

Bahreïn semble suivre les traces de l'Arabie Saoudite, qui a déjà  interdit l'utilisation de Viber. L'Arabie Saoudite a bloqué l'application de messagerie instantanée le 5 juin 2013, après avoir menacé de bloquer les communication cryptées, sauf si les services de l'administration saoudienne étaient autorisés à surveiller les utilisateurs.  Les autres services que les autorités saoudiennes menacent de bloquer comprennent Skype Mobile et le service de messagerie WhatsApp.

Selon @Comms_BH un compte Twitter vérifié, qui se décrit comme “le compte rendu officiel du ministère d'État chargé des communications”:

@ CommsBH: Ministre: mène une étude dans le but de mettre en place des contrôles sur l'utilisation de la technologie (VoIP). # Bahreïn

@ CommsBH: Les procédures créées afin d'éviter toute atteinte aux valeurs et traditions morales a respecter, aussi bien que pour des raisons de sécurité.

@ CommsBH: Les lois et les réglementations sont faites pour protéger les données pour améliorer la sécurité des communications internationales et des réseaux téléphoniques.

En ligne, les Bahreinis sont consternés.

Ahmedroid demande :

@albosta: Allons-nous devoir dire adieu à là Voip gratuite ? goodbye #bahrain #skype #asterisk #previousTweet #viber

Rasha Yousif ajoute:

@RshRsho: si @Comms_BH (le ministère) bloque viber, tango ou Skype, je vais bruler des pneus #Bahrain

Mettre feu à des pneus et le blocage de routes sont des façons de protester très utilisées à Bahreïn, ou des manifestation ont lieu presque quotidiennement depuis le 14 février 2011.

Le 12 mars, durant la journée mondiale contre la cybercensure, Reporters sans frontière  a cité Bahreïn comme l'un des cinq Etats ennemis d'Internet. “Des Etats qui surveillent systématiquement les échanges en ligne, ce qui conduit à de graves atteintes aux droits humains.” Les quatre autres pays ennemis d'internet sont la Syrie, la Chine, l'Iran et le Vietnam.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site