Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Croatie entre dans l'Union Européenne : un peu de joie, beaucoup de scepticisme et d'indifférence

Après avoir fait antichambre pendant neuf ans, la Croatie est devenue le 28e membre de l'Union Européenne.

L'intégration de ce pays balkanique le 1er juillet 2013 s'est faite sans enthousiasme, les commentaires positifs sur internet émanant en majorité des médias et de la classe politique. Peu de Croates se sont réjouis sur les médias sociaux, bien plus nombreux ont été ceux qui n'en ont que peu fait mention, voire pas du tout, à la différence des semaines précédant l'intégration de la Croatie dans l'UE lorsque des discussions en ligne animées avaient brocardé ou douté de la perspective européenne.

La Croatie entre dans l'UE avec l'un des PIB les plus faibles du bloc, à 61% du PIB moyen par tête des 27 autres pays membres, juste au-dessus de la Roumanie, 49% et la Bulgarie, 47%, selon les chiffres d’Eurostat. Le pays aura aussi le troisième plus fort taux de chômage des pays membres, qui s'établissait à 18,1% en avril 2013, à comparer à la moyenne de l'UE, 11%.

Sur Facebook, le sentiment chez les Croates était donné sous les mots-clics #Hrvatska [croate] et #CroatiaEU [anglais]. Des pages Facebook comme Occupy Croatia et Anonymous Croatia ont partagé une photo de Zagreb montrant la bousculade pour recevoir des paquets-cadeaux de produits alimentaires du distributeur européen Lidl, en guise de bienvenue dans l'Union.

Twitter n'a reflété aucune euphorie. On a vu des déclarations officielles sur la cérémonie et le protocole, ainsi que des débats sur les effets positifs ou non pour la Croatie en matière économique et sociale. Mais rares ont été les images ou commentaires positifs.

La grande majorité des tweets sous les mots-clics #Hrvatska et #CroatiaEU émanaient d'organes d'information et de messages d'autres citoyens européens souhaitant à la Croatie la bienvenue dans l'Union. Après la fête de la veille au soir et le compte à rebours des minutes avant leur entrée officielle dans l'UE, les Croates témoignaient au jour J de plus de flegme sur les réseaux sociaux.

Dans les jours précédant l'entrée de la Croatie, de nombreux utilisateurs de Twitter montraient de l'appréhension pour l'événement et les célébrations à venir. Jack Burton Jr (@JackBurtonJr) a écrit :

@JackBurtonJr: Hrvatska je ostvarila svoje višestoljetne ciljeve, priključila se EU i NATO-u, utvrdila svoju poziciju bedema Zapada i kud sad?

@JackBurtonJr: La Croatie a accompli ses objectifs séculaires, elle a rejoint l'UE et l'OTAN, confirmé son ancrage à l'Ouest et maintenant, où aller ?

Sur Facebook, Ivan Radman a fait cette remarque en partageant la photo d'un individu dépenaillé fouillant les poubelles en quête de nourriture à côté d'une liste de plats populaires sous le titre “Menu européen” :

Hrvatska je bogata onoliko koliko je bogat njezin najsiromašniji stanovnik. Nikakvi drugi indeksi ne zaslužuju biti mjerilo blagostanja. Nojevi smo i magarci. Izgubili osjećaj zajedništva i dopustili ovo. Mene je sram.

La Croatie est aussi riche que son citoyen le plus pauvre. Aucun autre indice ne mérite de mesurer la prospérité. Nous sommes des autruches et des ânes. Nous avons perdu le sens de l'unité et avons permis cela. J'ai honte.

Certains, sur les médias sociaux, craignaient même que la Croatie revive le scénario grec des vingt dernières années dans l'Union Européenne, en devenant ou, en l'occurence, en restant l'un des pays les plus faibles économiquement parmi les membres.

Ce qui a jeté une ombre sur la date solennelle était l'annulation en dernière minute par la chancelière allemande Angela Merkel de sa visite à Zagreb. La décision de Mme Merkel a été mal reçue par les Croates dont certains se sont demandés s'ils étaient rejetés ou bienvenus dans l'Union.

Le politologue croate Bobo Weber, à une question d'Al Jazeera Balkans à propos de l'absence de la dirigeante allemande de la cérémonie officielle croate à la veille de l'entrée dans l'UE, a dit douter que sa décision ait grand chose à voir avec la vision qu'elle a de la Croatie comme membre de la famille européenne, et selon lui la participation toute neuve du pays à l'UE se développera comme prévu :

L'opposition croate actuelle voit pourtant d'autres motifs à l'annulation par Mme Merkel de sa visite [croate], avec les récents amendements législatifs du gouvernement croate visant à instaurer une date de péremption aux mandats d'arrêt européens, ce qui empêcherait l'Allemagne de demander l'extradition du policier de l'ex-Yougoslavie Josip Perković, recherché pour meurtre et qui vit en Croatie.

Le portail croate d'actualités Vijesti.hr [croate], qui tient à jour plus de 300 sources d'information de Croatie, a tweeté un article de la Deutche Welle s'interrogeant sur cette législation récente, l'affaire Perković et les liens possibles avec l'annulation par Angela Merkel de sa visite en Croatie en ce jour important :

Ovo nije njemačka pljuska Hrvatskoj, nego hrvatska pljuska demokraciji! – članak -

Ceci n'est pas une gifle allemande à la Croatie, c'est une gifle croate à la démocratie ! – article -

La classe politique croate a fait mine d'ignorer, et célébré en ligne l'entrée dans l'UE. Le vice-premier ministre croate Neven Mimica (@MimicaEUs'est réjoui sur son compte Twitter tout neuf :

@MimicaEU: Hrvatska je u Europskoj uniji. Ponosan sam biti Hrvatom i Europljaninom NM #CroatiaEU

@MimicaEU: La Croatie est dans l'Union Européenne. Je suis fier d'être Croate et NM européen #CroatiaEU

Marija Lugarić (@marija_lugaric), une députée au parlement croate, a aussi twitté le matin de l'entrée dans l'Union de la Croatie :

@marija_lugaric: I tak… Eto nas u EU :)

@marija_lugaric: Et voilà… Nous sommes dans l'UE :)

Le portail autrichien Die Presse Politik (DiePresse_Pol) a été parmi les premiers à accueillir la Croatie dans la famille européenne, sur Twitter, et en croate :

@DiePresse_Pol: Dobro došla Hrvatska http://bit.ly/17ls2sQ

@DiePresse_Pol: Bienvenue Croatie http://bit.ly/17ls2sQ

L'utilisateur de Twitter Darko Horvatić (@komarac_) d'ironiser :

@komarac_: došla teta EU ko se nije skrijo, magarac je bijo…

@komarac_: Tatie UE est arrivée, sauve qui peut…

Jusqu'à présent, ce sont des internautes de Pologne qui ont été les plus chaleureux et originaux dans leurs souhaits de bienvenue aux Croates par une page web de circonstance disant “Hrvatska bienvenue dans l’.UE”. Certains Croates, cependant, n'étaient pas enchantés, tel l'utilisateur de Twitter Asteroid B612 (@marina_b612) :

@marina_b612: Stanovnike EU razlikujem od ostalih po tome sto ove ostale razumijem sta pricaju…

@marina_b612: Je distingue les citoyens de I'UE des autres par le fait que je comprends ce que les autres disent…

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site