Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

PHOTOS : Découvrir l'art urbain unique de Budapest

La capitale hongroise, déjà riche d'histoire, d'art et d'architecture, semble cultiver de nos jours son propre style d'art urbain. Photos et textes sous des mots-dièses comme #streetart en rapport avec Budapest surgissent quotidiennement sur les réseaux sociaux comme Twitter et Instagram, et plus encore avec l'ouverture de la saison touristique.

Beaucoup connaissent déjà l'artiste urbain français Invader qui a basé une bonne part de son travail sur un jeu d'arcade particulier de la fin des années 1970 et laissé sa marque sur ses confrères de toute l'Europe. Sa forme d'expression artistique d'alors, l’art urbain ou street art, était un exercice d'équilibrisme entre un militantisme de guérilla et l'art conventionnel.

L'artiste avait aussi cartographié alors de nombreuses villes du monde qui chérissaient et cultivaient cette nouveauté artistique. A l'époque, Invader, qui avait emprunté son nom au jeu d'arcade Space Invaders d'où il tirait son inspiration, avait inclus Budapest sur cette carte et l'y avait inscrit en lettres capitales, reconnaissance que, quelques années à peine après la chute du bloc de l'Est, une Budapest alternative nouvelle, joueuse et à la rébellion juvénile était née.

Depuis, le street art, par sa communication directe, immédiate et proche de ses spectateurs, semble devenu un élément ordinaire de cette ville historique d'Europe de l'Est. Dans chaque recoin de la ville il y a une image qui pourrait être l'une de celles-ci :

Mural in Budapest playground; photo courtesy of Alternative Budapest.

Fresque à côté d'un terrain de jeu à Budapest, photo avec l'autorisation de Alternative Budapest.

A balcony in a Budapest neighborhood; photo courtesy of Alternative Budapest.

Un balcon dans un quartier de Budapest, photo avec l'autorisation de Alternative Budapest.

Creative Budapest window art; photo courtesy of Alternative Budapest.

“Silence !” Fenêtre décorée à Budapest, photo avec l'autorisation de Alternative Budapest.

A côté des entrées sur des comptes Facebook avec ces images, des utilisateurs de Twitter et Instagram font également de la publicité positive gratuite au côté alternatif de Budapest.

L'utilisateur d'Instagram Irelative_strang, sur Twitter Janos Bako (@JanosBako), a écrit :

@JanosBako: La nature reconquiert la ville #streetart #Budapest pic.twitter.com/h7G50Vt2cz

Un autre utiliateur de Twitter, graphiste à London, Steve Jude (@steve_jude), a commenté :

@steve_jude: #budapest un art d'un genre tout à fait différent #streetart @ Bakáts tér http://instagram.com/p/a6Scp-ycyI/

Ce qui est susceptible de différencier Budapest plus que d'autres ville dans un paysage d'art urbain en plein essor, c'est sa touche authentiquement hongroise. Appelés “rom kocsma“, ou “bars de ruine”, ce sont réellement des bars et cafés aménagés dans de vieux bâtiments à l'abandon, avec une diversité de styles rétro et hautement éclectiques. Ces dernières années, ces établissements ont envahi le côté Pest de la ville et attirent les touristes par leurs détails remarquables d'art urbain.

A "ruin pub" in Budapest; photo courtesy of Alternative Budapest.

Un “bar de ruine” à Budapest, photo avec l'autorisation d'Alternative Budapest.

Aux visiteurs de cette partie pittoresque de la vieille Europe en quête de nouveauté, de sensation et surtout d'amusement et d'interactivité, Budapest a sans nul doute beaucoup à offrir.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site