Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'ex-président égyptien se rebiffe sur Twitter

Mohamed Morsi vient d'être chassé de la présidence de l'Egypte. C'est à présent sur son compte Twitter officiel, @EgyPresidency, qu'il lance sa diatribe.

Les manifestations massives qui ont débuté le 30 juin pour exiger sa démission ont coupé court aux fonctions du président Morsi au bout d'un an de pouvoir.

Dans une allocution télévisée en direct, le général Abdel Fattah Al Sissi, commandant en chef des forces armées égyptiennes, a annoncé que la présidence par intérim serait assurée par le le président de la Cour Constitutionnelle, et qu'un gouvernement de technocrates serait formé. Il a aussi annoncé la suspension de la constitution égyptienne et la préparation de nouvelles élections, présidentielle et parlementaires.

Dans une série de tweets en anglais, M. Morsi a dénoncé dans les mesures de l'armée un véritable coup d'Etat :

@EgyPresidency: Président Morsi : Les mesures annoncées par le commandement des forces armées représentent un véritable coup d'Etat catégoriquement rejeté par tous les hommes libres de notre pays

Il ajoute :

@EgyPresidency: Président Morsi : l'annonce des Forces Armées est rejetée par tous les hommes libres qui ont lutté pour une Egypte démocratique et civile.

Et précise :

@EgyPresidency: Le Président Morsi exhorte les civils et les militaires à maintenir la loi et la constitution et ne pas accepter ce coup d'Etat qui ramène l’ en arrière

M. Morsi appelle aussi à ne pas verser le sang :

@EgyPresidency: Le Président Morsi exhorte chacun au calme et à ne pas verser le sang de ses compatriotes.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site