Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Violences domestiques au Kirghizistan

La plupart des jeunes filles et des femmes au Kirghizistan ont peur de sortir de chez elles après la tombée de la nuit, croyant qu'une rue sombre est le lieu où les agressions surviennent le plus fréquemment. En réalité, comme le montre le blog SQ [en russe], quatre crimes sur cinq ayant pour cible des femmes ont lieu à leur domicile et sont commis par leurs maris ou d'autres membres de la famille.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site