Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le riz au cadmium, nouveau scandale alimentaire en Chine

Du riz contaminé avec de hauts taux de cadmium, un métal lourd toxique, surnommé le “riz au cadmium”, tel est le dernier scandale alimentaire en date en Chine, qui a déclenché un vent de panique et la colère parmi les consommateurs.

L'agence des produits alimentaires et médicaments de Guangzhou a révélé [chinois] le 16 mai que huit des dix-huit échantillons testés sur les marchés locaux présentaient des niveaux excessifs de cadmium. La plus grande part du riz contaminé provient de la province du Hunan au sud, première productrice de riz en Chine.

“Le cadmium du riz provient généralement du sol dans lequel il pousse, le sol était pollué par les déchets chimiques et des mines,” a déclaré Fan Zhihong, un expert en sécurité alimentaire de l'Université Agricole Chinoise à Pékin, au journal d'Etat Global Times.

Ce riz a rejoint la liste grandissante des crises alimentaires qui ont frappé la Chine ces dernières années. Un peu plus tôt, il était révélé que de la viande de rat et de renard était vendue pour de l'agneau dans les provinces de Shanghai et de Jiangsu.

Le riz contaminé est un problème en Chine depuis des décennies. D'après le Global Times, un projet de recherche de l'Université agricole de Nankin a trouvé qu'environ 10% du riz vendu à travers le pays contenait des quantités excessives de cadmium. D'après un autre article, jusqu'à 70% des sols de la Chine sont contaminés par les métaux lourds et les engrais.

Les autorités sont généralement réticentes à informer sur de telles pollutions. Il y a quelques mois, les autorités environnementales ont refusé la requête d'un avocat de Pékin de publier les données concernant la pollution des sols en Chine, disant que c'était un “secret d'Etat”.

Un officiel était cité par le journal du parti communiste Quotidien du Peuple disant :

Map of China's rice pollution is widely shared on Weibo. (Image from Weibo)

Carte de la répartition des riz pollués, largement partagée sur le site Weibo. (Image de Weibo)

对于含有镉这类“慢性中毒”的食品,一般情况下不会突然引发大的食品安全事故,有关部门负责人迫于经济发展压力,对食品企业违法行为睁一只眼闭一只眼,自身既不易受法律制裁,也能保住“乌纱帽”。

Les aliments qui contiennent du cadmium sont “empoisonnés de façon chronique”, ce qui dans des circonstances normales ne mènerait pas à des incidents majeurs concernant la sécurité alimentaire. Sous la pression du développement économique, certains départements concernés ferment les yeux sur les entreprises alimentaires qui enfreignent les règles. Ils ont très peu de chance d'être punis par la loi et ils peuvent garder leurs postes.

Réagissant à l'information, l'Agence Chine Nouvelle, voix officielle du gouvernement chinois, a publié un article intitulé [chinois], “Les experts recommandent de ne plus consommer du riz provenant toujours de la même région”, suggérant ainsi que les gens devraient diversifier la provenance du riz pour diminuer les risques.

La recommandation a suscité de nombreuses critiques en ligne. Sur le populaire site de microblogging chinois Sina Weibo, un citoyen du net “Bolin” a sarcastiquement  écrit [chinois] :

人民日报告诉我们,中国贩运有毒食品是合法的,有毒食品参杂服用,就不只会死于一种有毒食品

Les gens du Quotidien nous disent que c'est légal de vendre des produits toxiques. En mangeant toutes sortes d'aliments toxiques, on ne pourra pas ainsi mourir d'un type unique d'aliment toxique.

L'auteur “Lei Wenke” basé à Shanghaï fait écho [chinois] :

就是要均衡各种污染么?

Est-ce que ça signifie que [nous devrions] maintenir un équilibre entre les différents types de pollution ?

L'environnementaliste Dong Liangjie s'est interrogé [chinois] :

在市场上不仅有镉大米、还有铅大米砷大米,有的是两个或三个同时超标;产地不仅是湖南,湖北、江西、广西、广东、河南、河北等都有;数量不是万吨,而是上百万吨。这么多产地和数量,如何轮着吃?体制内专家不追根求源、不谈真相,吃着纳税人给的俸禄,转移焦点,职业道德何在?

Non seulement le riz est contaminé au cadmium, mais du riz contaminé au plomb et du riz à l’arsenic sont disponibles sur le marché. Certains ont deux ou trois produits chimiques en excès en même temps. [Le riz contaminé ne provient pas] uniquement du Hunan, mais également du Hubei, Jiangxi, Guangxi, Guangdong, Henan, Hebei, et d'autres provinces. Ce ne sont pas seulement des dizaines de milliers de tonnes, mais des millions de tonnes. Tant de riz contaminé de tant d'endroits différents, comment éviter d'en consommer ? Les experts du système ne remontent pas à la source du problème, ni ne disent la vérité. Ils utilisent l'argent des contribuables et essayent de détourner l'attention. Qu'est-devenue l'éthique professionnelle ?

La cyber-personnalité et critique “Xue Manzi” a suggéré [chinois] que des étiquettes devraient détailler la quantité de métaux lourds que contient le riz :

鉴于最近大米重金属超标曝光后,大米的污染成了全国人民关注的焦点。为了食品安全,建议在大米白面的外包装上注明其重金属含量。我们实在不希望再重演进口洋奶粉的现象。奶粉还可以背,大米白面实在背不动。印上这个,大家可以放心食用了。大伙儿支持吗?

Vu l'exposition récente au riz contenant des quantités excessives de cadmium, le riz contaminé est devenu le centre de l'attention de tout le pays. Pour la sécurité alimentaire, je recommanderai que l'emballage du riz et de la farine présentent toutes les quantités en métaux lourds sur le paquet. On ne veut surtout pas répéter les scènes d’importation de poudre de lait étrangère. On peut porter de la poudre de lait, mais le riz et la farine sont vraiment trop lourds pour les ramener [de l'étranger]. En écrivant ces informations sur le paquet, on serait sûr de pouvoir le manger. Quelqu'un soutient mon idée ?

Un utilisateur de “Beiou jixu mengxiang zhilv” s'est plaint [chinois]:

当空气、水、粮食均被污染后,我们能做的就不是挑选无污染食品,而是跟有污染食品抗争,看我们中国人体内到底能自我排出多少毒了!

Quand l'air, l'eau et la nourriture sont contaminées on ne peut choisir des aliments sans pollution, mais combattre les aliments contaminés afin de voir à quel point les contaminants peuvent s'éliminer du corps des Chinois !

Le commentateur de Caijing, Ye Tan, a appelé [chinois] les autorités du Hunan à plus de transparence concernant les problème de sécurité alimentaire. Cependant, comme on peut le voir sur la carte de la pollution du riz, le problème ne se limite pas au Hunan, mais concerne bien à la Chine dans son intégralité :

湖南方面应该拿出解决的诚意,公开信息。不公开信息,不承认本地的重金属污染,消费者无法确切地分辨湖南所产大米毒与非毒,最简单的做法是对所有的湖南大米敬而远之。如果公开信息,湖南大米可以被区分为被污染的,与安全的,不公开信息,会让湖南大米出现整体的信用危机,占全国13%的稻田成为废墟。

Les autorités du Hunan devraient sincèrement travailler à résoudre le problème en rendant publiques les informations. Sans transparence de l'information et reconnaissance de la pollution des sols aux métaux lourds, les consommateurs ne peuvent distinguer le riz contaminé du riz non contaminé provenant du Hunan. L'approche la plus simple pour eux est de se détourner de tout le riz du Hunan. Si l'information était publique, alors le riz du Hunan, serait divisé en riz contaminé et en riz non-contaminé. Si l'information n'est pas publiée, le Hunan fera face à une crise économique globale. Les terres, qui représentent 13 % des terres à riz du pays, se transformeront en ruines.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site