Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Guatémala: Les bibliothèques civiques Xela, un an après

Voici le premier billet d'une série consacrée aux activités de chacun des bénéficiaires des micro-crédits de 2012 au cours de la dernière année.

Depuis un an, le projet de bibliothèques civiques Xela bénéficiaire d'une subvention Rising Voices a démontré comment il pouvait jouer un rôle essentiel, non seulement en fournissant l'accès à Internet pour ses utilisateurs, mais aussi en leur offrant un environnement favorable pour accéder aux informations et de partager des nouvelles importantes pour leur communauté rurale. Ce travail commence par l'engagement des bibliothécaires, qui ont la tâche d'être les ressources locales pour leur communauté. En soutenant les bibliothécaires parce qu'ils aident ceux qui franchissent la porte des bibliothèques à la recherche d'assistance, les utilisateurs trouvent un espace accueillant avec un personnel compétent désireux de promouvoir la participation active des citoyens.

Contexte:

En Avril 2012, Rising Voices a attribué à la Fondation Riecken un micro-crédit pour commencer le projet de bibliothèques civiques Xela sous la coordination de Romeo Rodríguez. La Fondation soutient un réseau de bibliothèques à travers le Guatemala et le Honduras de l'initiative Beyond Access qui cherche à trouver comment les bibliothèques peuvent jouer un rôle vital dans le développement.

Ce projet pilote a été lancé dans trois bibliothèques communautaires dans les municipalités de HuitánSan Carlos Sija et Cabricán dans le département de Quetzaltenango. Ces bibliothèques ont été choisies pour leur proximité les unes des autres et parce que leurs municipalités partagent de nombreuses caractéristiques communes. Beaucoup de résidents autochtones vivent à la périphérie de la ville gagnant leur vie grâce à des activités agricoles.

Suite à l’ adoption de la Loi pour le libre accès à l'information publique par le gouvernement guatémaltèque, il y a une attention accrue sur la façon dont la législation pourrait affecter les populations rurales. Elle a fourni l'occasion de présenter à ces communautés les outils pour rechercher des informations qui comptent dans leur vie quotidienne. L'ajout d'une composante de médias citoyens offre également un moyen de mettre en valeur quelques-uns des enjeux importants pour les communautés et ce qui s'y passe quotidiennement.

Les personnes:

Au total, 30 participants, dont des usagers réguliers (âgés de 14 à 24 ans) et les bibliothécaires eux-mêmes ont pris part à des ateliers, se rencontrant chaque jour à la bibliothèque Cabricán. Bien que les communautés ne soient séparées que d'environ 20 kilomètres, il n'y a pas beaucoup de possibilités d'interaction entre elles. Se réunir lors de ces ateliers a permis aux jeunes des différents lieux d'apprendre à se connaître les uns les autres.

Des bibliothécaires à la bibliothèques à Cabricán

Des bibliothécaires à la bibliothèques à Cabricán

Les trois bibliothécaires des trois communautés, Román DíazIsabel Ramos, et Silvia Vásquez, ont joué un rôle spécial dans la formation. À l'avenir, ils pourraient fournir un soutien continu aux usagers de la bibliothèque à l'achèvement de la formation pour l'accès à l'information et aux médias citoyens. La présence de personnel à temps plein dans chacun des sites assure aux usagers de la bibliothèque de trouver de l'aide s'ils rencontrent des problèmes lors de la création de contenu en ligne.

Ateliers:

Les ateliers comprenaient des sujets sur la façon de demander des informations auprès des institutions publiques concernant des questions importantes pour la communauté. Réalisée par l'ONG locale Acción Ciudadana, la formation a porté sur l'importance de l'information publique et montré aux jeunes comment faire une demande. Beaucoup de jeunes étaient curieux de voir comment les fonds publics ont été utilisés par les communautés locales, et des questions ont été posées aux ministères des Finances, de l'éducation, de l'énergie et des mines et la culture.

Ateliers de blogs à Cabricán

Ateliers de blogs à Cabricán

Les ateliers de blogs ont été menées par Kara Andrade, Bea Gallardo et Oscar Gaspar, offrant une formation interactive sur la façon de créer et gérer des blogs personnels, en se concentrant sur ​​le blog de ​​la bibliothèque du groupe. Gérés par chaque bibliothécaire, ces blogs collectifs encouragent des contributions actives des groupes communautaires.

Les événements majeurs:

En Novembre 2012, un important séisme de magnitude 7,4 [fr] a frappé la côte du Guatemala. Dans ces types de catastrophes naturelles, les zones rurales sont souvent les plus touchées et les plus négligées par les secours. Les départements ruraux au Guatemala ont subi le plus de dégâts, les laissant encore plus isolés avec peu de possibilités d'envoyer des informations à propos des dégâts, ou de demander de l'aide.

Cependant, Román Díaz – un bibliothécaire de Huitan – a pris l'initiative de fournir des informations sur certains des endroits les plus touchés à travers la municipalité. Grâce à des photos et des articles publiés sur le blog de la bibliothèque et partagés à travers Facebook, Román a contribué à mobiliser l'aide à la municipalité et aux citoyens concernés.

Dégâts de tremblement de terre dans Huitán, le Guatemala. Photo par Román D í Az

Dégâts dus au tremblement de terre à Huitán, Guatemala. Photo par Román D í Az

Après la réception de cette aide, le blog de ​​la bibliothèque a documenté la reconstruction qui a suivi et la distribution de l'aide. Román a également fourni une mise à jour quinze jours après le tremblement de terre montrant les besoins d'aide supplémentaire. Cette utilisation des technologies de communication alternatives a illustré comment de nouvelles connaissances des outils de médias citoyens pouvaient renforcer les citoyens locaux pour rendre compte de leur réalité en cas de besoin.

Les défis:

L'accès à Internet de qualité continue d'être un obstacle majeur pour les bibliothèques rurales. Internet haut débit n'est pas disponible, et la connexion est limitée aux modems USB 3G. Avec des limites de données pour les comptes, la connexion doit être rationnée pour chaque ordinateur dans les bibliothèques pendant tout le mois. Le recours à ce type de connexion est encore plus frustrant car les modems sont sujets à des ruptures brutales de réseau ou de réduction de vitesse, ce qui rend difficile le téléchargement de contenus. Mais en dépit de ces défis, les bibliothèques ont su bien utilisé la connexion fournie, souvent avec l'aide des contributions de la municipalité locale.

Plans pour l'avenir

Voir le travail de ces bibliothèques – et ses effets – a poussé d'autres internautes du réseau à en prendre note. Utiliser les blogs et partager des informations sur les réseaux sociaux ont fourni à ces bibliothèques une présence en ligne importante pour compléter leur existence physique au sein de ces communautés locales. Cela a également fourni des moyens de communiquer avec les supporters résidant à l'étranger, comme moyen de suivre le travail quotidien des bibliothèques. D'autres bibliothèques ont demandé une aide pour démarrer leurs propres blogs ou créer leurs comptes sur les réseaux sociaux.

Avec l'engagement d’Israel Quic comme programmateur, Riecken prévoit d'offrir un soutien technique supplémentaire sur le terrain pour plus d'aide aux bibliothèques du réseau. Ancien directeur de la bibliothèque Rija'tzuul Na'ooj à San Juan La Laguna, Guatemala, Israel a créé et maintenu le blog de ​​la bibliothèque, mettant à jour fréquemment les informations sur ​​ses activités ainsi que celles de la communauté. Actuellement, il crée un programme pour l'utilisation à partir de deux bibliothèques au Guatemala et un au Honduras; son intention est que ce programme soit réalisé dans toutes les bibliothèques participantes.

À travers le réseau, la Fondation a pris pour priorité de mettre à niveau le matériel et la connectivité Internet dans autant de bibliothèques que possible, permettant d'élargir les types d'activités qu'elles peuvent offrir.

Récemment, la Fondation a lancé un nouveau centre d'affaires où les femmes artisans, en particulier celles impliquées dans le tissage, apprennent à utiliser les outils numériques pour améliorer la commercialisation de leurs produits afin d'augmenter leurs ventes. Le développement micro-économique via les bibliothèques participantes est un autre élément qui a le potentiel d'être reproduit à travers le réseau.

Liens de médias citoyens:

Bibliothèque Nuevo Amanecer, Cabricán

Bibliothèque Mi Nuevo Mundo, Huitán

Bibliothèque de Sabiduría, San Carlos Sija

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site