Maroc : un enseignant congolais meurt éjecté d'un fourgon de police en mouvement

La mort de Toussaint-Alex Mianzoukouta, un professeur de français à Tanger, est symptomatique de la brutalité croissante de la police marocaine envers les immigrants du Sud du Sahara, relate Afrik Online. On n'a pas laissé à M. Mianzoukouta la possibilité de montrer sa carte de séjour avant de l'embarquer dans le fourgon, indique l'article. Il est mort de traumatismes crâniens multiples et laisse une femme et deux enfants.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site