Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

PHOTOS : l'île de Koh Samet en Thaïlande touchée par une marée noire

[Sauf mention contraire, les liens renvoient vers des pages en anglais]

Environ 50 000 litres de pétrole brut provenant d’un oléoduc exploité par PTT Global Chemical Plc se sont déversés dans le golfe de Thaïlande le 27 juillet. La marée noire a atteint l’île de Koh Samet au large de la province de Rayong, une destination touristique populaire.

PTT a déjà présenté ses excuses et a promis d’aider à la remise en état du site :

PTT Global Chemical Public Company Limited tient à exprimer ses excuses les plus sincères pour le déversement d’hydrocarbures et souhaiterait faire part de sa reconnaissance à tous ceux qui ont apporté leur aide afin de résoudre la situation actuelle. Pour l'instant, l’impact des fuites d’hydrocarbures dans la baie d’Ao Phrao est contenu et l’état d’urgence levé. La prochaine étape sera la restauration de l’environnement, pour laquelle un programme est en cours de préparation. Il comprend un plan d'aide aux victimes touchées par la marée noire.

Le 4 août, la société a déclaré que 99 % de la nappe de pétrole avait déjà été nettoyée :

Le transfert et le transport des débris souillés depuis la baie d'Ao Phrao vers le port de la zone industrielle de Map Ta Phut ont reçu le soutien de la Royal Thai Navy afin de procéder à davantage d'examen, de classification et d'élimination selon les normes pleinement approuvées par le ministère thaïlandais des Activités industrielles.

Greenpeace a publié quelques photos de l'opération de nettoyage et de l'impact de la marée noire sur le site :

Photo from Facebook page of Greenpeace Thailand

Photo provenant de la page Facebook de Greenpeace Thaïlande

Photo from Facebook page of Greenpeace Thailand

Photo provenant de la page Facebook de Greenpeace Thaïlande

 

Clean up operation. Photo from Facebook page of Greenpeace Thailand

Opération de nettoyage. Photo provenant de la page Facebook de Greenpeace Thaïlande

Clean up operation. Photo from Facebook page of Greenpeace Thailand

Opération de nettoyage. Photo provenant de la page Facebook de Greenpeace Thaïlande

 

Clean-up operation. Photo from Facebook page of Greenpeace Thailand

Opération de nettoyage. Photo provenant de la page Facebook de Greenpeace Thaïlande

Oil spill clean-up. Photo from Facebook of Richard Barrow

Nettoyage de la marée noire. Photo provenant de la page Facebook de Richard Barrow

Malgré le nettoyage de la nappe de pétrole, l'impact de la marée noire sur l'écosystème marin reste source d'inquiétude :

Zanyasan Tanantpapat du site Coconuts Bangkok décrit comment la marée noire a affecté la vie des habitants de la région :

Les petites familles de pêcheurs ont été les plus durement touchées par la marée noire, car la vente des fruits de mer pêchés dans les eaux de Koh Samet aux restaurants de l'île est leur principale source de revenus… et les restaurants locaux refusent d'en acheter, car ils craignent qu'ils n'aient été contaminés.

Les sociétés de location de motos et de taxis ont également été touchées, car le nombre de touristes a fortement diminué.

Des groupes de la société civile ont publié une déclaration dans laquelle ils expriment leur inquiétude quant au manque d'informations fournies sur la catastrophe.

Depuis la survenue de l'incident, PTT GC a tenu à souligner que la situation n'est pas inquiétante et qu'elle est maîtrisable. Peu d'éléments d'information ont été révélés quant à l'impact de la marée noire sur l'environnement, les ressources naturelles, l'écosystème et la santé de la population, ainsi que sur l'impact des produits chimiques utilisés pour la nettoyer.

Le public est tenu dans l'ignorance quant au degré de dangerosité de la situation en raison du manque d'information sur son impact potentiel sur l'environnement et sur la population.

Ils ont adressé ce défi à PTT et aux agences gouvernementales :

L'entreprise doit expliquer au public quelles sont les vraies raisons de la fuite de l'oléoduc, et également fournir plus de détails sur l'impact de la marée noire sur l'environnement, les ressources naturelles, l'écosystème et la santé de la population ainsi que ceux induits par l'utilisation de dispersants chimiques.

Les agences gouvernementales doivent enquêter pour découvrir les raisons de cette fuite et la quantité de pétrole qui s'est écoulé, et pour faire appliquer les dispositions pénales et civiles afin de poursuivre les auteurs en justice et d'assurer qu'un tel incident ne se reproduise plus.

Selon des groupes de défense de l'environnement, plus de 200 catastrophes de ce type ont eu lieu en Thaïlande au cours des trente dernières années.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site