Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : Facepopular, un nouveau réseau social latino-américain

Le nouveau réseau social Facepopular [es, comme les liens suivants, sauf indication contraire], créé par six graphistes argentins, compte déjà un millier d'utilisateurs, non seulement en Argentine mais aussi dans d'autres pays latino-américains.

Le site web, lancé le 9 juillet 2013, a résumé ses objectifs dans la section  A propos :

 

El objetivo es generar un canal de comunicación e interacción comunitaria sin las arbitrariedades y modelos de imposición de otras redes sociales diseñadas y operadas fuera de la región Latinoamericana por corporaciones multinacionales..

Es una red latinoamericana, para hispanoparlantes, pensada y concebida bajo nuestros propios parámetros y estándares.

L'objectif est de créer un canal de communication et d'interaction communautaire sans l'arbitraire et les modèles contraignants des autres réseaux sociaux, qui ont été créés et réalisés en-dehors de l'Amérique latine par des firmes multinationales…

C'est un réseau latino-américain, pour les locuteurs espagnols, pensé et conçu pour nos normes et paramètres.

Le nom “Facepopular” n'aurait pas été sélectionné pour copier le célèbre Facebook ; “face” est l'acronyme de “Front alternatif contre l'estabilishment”

Pablo Gutierrez, sur le site de technologie Fayerwayer, juge néanmoins que “être similaires à Facebook est une stratégie de marketing”. A la différence de Facebook, sur Facepopular, on trouve un bouton “Dislike” (n'aime pas), et des “graphismes propres à la culture et à la politique argentine qui peuvent être repérés quand on visite le site”.

Dans le même article, Pablo commente la vidéo utilisée pour promouvoir Facepopular :

En el video de difusión se reproduce la escena de Matrix en la que Morfeo hace que Neo elija entre permanecer en la matriz ficticia creada por sus opresores o liberarse y ver la realidad, pero con un diálogo en que se refieren a Facebook como la venda en los ojos para dominar a la sociedad.

Dans la vidéo se trouve une scène de Matrix, dans laquelle Morfeo demande à Neo de choisir s'il reste dans la dimension fictive de Matrix, créée par ses oppresseurs, ou d'être libéré et voir la réalité, dans le dialogue la référence concerne Facebook – utilisé à la place de Matrix – comme moyen pour dominer la société.

Pablo ajoute :

[Facepopular] pretende unir a “quienes simpaticen con la idea de una Patria Grande, sin un sesgo kirchnerista” (por el partido oficialista [argentino]), aunque tenga todos los condimentos necesarios para quedar encasillada en el segmento de cibermilitantes oficialistas que inundan las redes a diario.

[Facepopular] a pour intention d'unir tous “ceux qui partagent l'idée d'une Grande Patrie, sans préjugé Kirchnerista” (parti officiel [argentin] de la présidente Cristina Kirchner)  même si le rés les éléments nécessaires pour le classer dans le segment des cyber-militants pro-gouvernement qui envahissent les réseaux sociaux quotidiennement.

La page web ClickParlante, fait aussi référence aux contenus idéologiques du nouveau réseau :

 

La red social cuenta con contenidos a favor del gobierno de Cristina Fernández y agrupaciones políticas afines, y habría acumulado unos 400 usuarios. Por ello hay páginas dedicadas a funcionarios, temáticas y consignas kirchneristas.

Ce réseau social est plein de contenus en faveur du gouvernement et du groupe politique de la Présidente Cristina Fernandez Kirchner, et compte [ndr, à l'heure de publication de ce post de blog] 400 utilisateurs. Il y a des pages dédiées aux fonctionnaires, thèmes et slogans du parti au pouvoir de Kirchner.

Le Groupe Néstor Kirchner, à travers son blog,envisage des interactions futures avec d'autres mouvements militants :

estamos interactuando con todas las organizaciones que están con fuerte presencia en la Red, como el caso de RED NACIONAL DE MILITANTES DE TODO EL PAÍS, CIBERS K ADHONOREM, UNIDOS ORGANIZADOS Y CONECTADOS y otros grupos. En el caso del PARTIDO JUSTICIALISTA DIGITAL ARGENTINA, vemos positivo el trabajo en conjunto entre nuestras agrupaciones.

Nous interagissons avec toutes les organisations fortement représentées sur le réseau, comme LE RÉSEAU DES MILITANTS POUR LE PAYS, CYBERS K AD HONOREM, UNIS-ORGANISES-CONNECTES et d'autres. Dans le cas du PARTI JUSTICE NUMÉRIQUE ARGENTIN, nous envisageons de manière positive une collaboration avec eux.

Le nouveau réseau social a été développé avec le logiciel américain  Phpfox [en], acheté en dollars. Le journal Tribuna a relevé ce fait, car les Argentins n'ont pas facilement accès à une monnaie étrangère pour payer biens et services :

Si bien sus creadores aseguran que el portal tiene servidores alojados en la Argentina, el soft es norteamericano, y se paga en dólares.

Même si les créateurs assurent que le portail a ses serveurs en Argentine, le logiciel est nord-américain, et on paie en dollars.

Les internautes ont aussi parlé de ce nouveau réseau social sur Twitter.  Eve Silva (@LaComandanta1) fait de la publicité pour Facepopular au Venezuela, où le nombre d'utilisateurs a déjà dépassé celui des autres pays latino-américains :

Enregistre-toi maintenant, une qualité requise essentielle, être révolutionnaire ! //Facepopular.net et aussi nous suivre sur @facepopularok

Eve Silva (@LaComandanta1) 20 juillet 2013

Tere, de la Havane, à Cuba, (@TsabinaMoreno) écrit :

#Facepopular est une excellente alternative créée par l’#Argentine, pour l'intégration #Latinoamericana et contre l'espionnage yankee #Cuba #Truppa

- Tere (@TsabinaMoreno) 20 juillet 2013

Anonymous Argentine (@Anons_Argentina) met en garde :

VIA @venomcorp: N'ENTREZ PAS SUR #FACEPOPULAR, LE NOUVEAU RÉSEAU SOCIAL DE #DELIA, ILS PEUVENT LOCALISER VOTRE IP  IMMÉDIATEMENT. COPIEZ CE TWEET

Pour entrer dans ce nouveau réseau social, et se faire sa propre opinion, il suffit de s'enregistrer sur le site web.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site