Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En Chine, la chasse aux constructions illégales sur les toits est ouverte sur le Web

Les internautes chinois sont de plus en plus nombreux à télécharger sur les réseaux sociaux des photos de constructions illégales sur les toits des immeubles dans tout le pays, pour forcer les autorités à les démolir et à faire respecter la loi.

L'une des premières constructions à attirer l'attention a été une villa construite sur un toit de Pékin, transformé en un verdoyant sommet de montagne. La villa sur le toit de Pékin a été construite voici cinq ans par un médecin chinois, le Docteur Chang Biqing. La villa n'a jamais obtenu de permis de construire de la mairie et a provoqué de graves infiltrations chez les autres résidents de l'immeuble.

Et pourtant, les services de la mairie n'ont jamais ordonné sa démolition, jusqu'à ce que l'affaire soit médiatisée par un journal chinois et reprise sur les médias sociaux . Ci-dessous, une vidéo de l'incroyable villa :

Juncaixinchi (俊采興馳) sur Tianya, un forum en ligne populaire en Chine,, souligne [chinois,zh] l'inégalité des citoyens devant les règlements municipaux :

百姓的权益得不到维护已经有5年之久,而此霸道的空中楼阁也已经霸道的存在于京城空中5年之久,这样的情况,应该没有人不知道,实际上,辖区城管的违章建筑拆除通知已经下达了5年,却未能清除。城管执法被人病垢已久的直接、简单、粗暴,在此时却显得如此的宽容和耐心 […]

ça fait cinq ans que les résidents de l'immeuble ont déposé plainte à la mairie, mais ce toit bizarre a continué à exister à Pékin, depuis cinq ans. ce n'est pas un secret. En fait, l'ordre de démolition a été publié par la ville il y a cinq ans, mais il n'a jamais été exécuté. La brutalité et la rapidité avec laquelle les autorités municipales [sanctionnent les vendeurs de rue] est unanimement critiquée, mais dans ce cas, elles sont extrêmement patientes et tolérantes […]

Il poursuit en explicant comment les médias, et la participation des internautes, ont fait changer les choses :

[…]只是半路杀出个“程咬金”,把这件事报道了出来,放到了网上,引发围观。
第三方的介入,打破了原来二者的平衡和默契,释放和扩大原来被压制的小区业主利益诉求的能量,面对这种突如其来的冲击力,作为管理方的政府和业主方的张必清都在急切的寻找“再平衡”,因而,我们看到,5年都未能拆除的违章建筑以迅雷不及掩耳之势开始拆除了

[…] C'est alors que des tierces parties sont entrées sur la scène. L'histoire a fait l'objet d'un article et a été lue en ligne, où elle a attiré l'attention de tous.
L'intervention de tierces personnes a cassé le pacte entre le propriétaire de la villa et les autorités, déchaîné la colère d'autres habitants qui ont eu affaire à des sanctions. Devant un tel tollé, le gouvernement, et le propriétaire de la villa, Chang Biqing, ont du trouver une solution. C'est pour cette raison qu'ils ont aussitôt commencé à démolir la villa sans permis de construire.

L'affaire de Pékin a servi d'exemple à d'autres. De plus en plus de résidents d'immeubles affectés par une construction illégale sur leur toit ont publié des photos et des vidéos sur les médias sociaux.

L'indignation générale en ligne a provoqué une réprobation contre les propriétaires de ces structures. Par exemple, à Heng Yang, le promoteur de 25 villas construites sur le toit d'une galerie commerciale de meubles, a finalement cédé et démoli les villas le 21 août. Quand l'affaire a été révélée pour la première fois au début du mois d’août par le Morning Herald de Xiaoxian [zh], le promoteur avait refusé d'agir, en prétendant que les villas étaient des dortoirs pour les employés de la galerie commerciale.

Screen capture from Zhuzhengnan's video on the Suzhou rooftop villa.

Capture d’écran d'une vidéo de Zhuzhengnan sur des villas construites sur un toit à Suzhou.

Ces deux dernières semaines, les internautes ont révélé d'autres cas. @shoujipaike sur Sina Weibo a posté une vidéo tournée avec un téléphone portable par Zhuzhengnan d'une villa construite sur un toit à Suzhou :

【苏州楼顶园林式别墅被举报6年 传业主是官员】近日网民爆料称,苏州市区某大厦楼顶有疑似违章的园林式建筑,影响楼内业主生活,但市民6年来举报多次无果,堪称“苏州最牛违建”。有居民透露,“空中花园”的业主“是个当官的,权力很大”。实拍视频由网友@朱征南 提供http://t.cn/zQu6Wk2

Récemment, des internautes ont signalé que la villa sur le toit d'un immeuble à Suzhou causait des problèmes aux résidents.  Ils se sont plaint auprès des autorités pendant six ans, mais rien n'a été fait. C'est la plus étrange des constructions illégales à Suzhou. Selon certains résidents, le propriétaire est un fonctionnaire haut placé du gouvernement

@”Sister Anber” (@Anber姐姐蔚) a déniché un autre cas à  Xian :

【西安现违章加盖“空中仿古庭院” 官方展开调查】8月21日消息,北京的“最牛违建”正在拆除,西安市一小区内的高层楼顶又被曝出加盖了“空中仿古庭院”。21日,西安市规划局莲湖分局介入调查,并责令该业主立即停止违法建设行为。

Nouvelles du 21 août. A Pékin, des constructions très bizarres et illégales ont été détruites, et à Xian City, c'est un “patio chinois de style historique” qu'on a découvert sur le toit d'une tour. La division Lianhu du bureau de planification de Xian a lancé une enquête. Le propriétaire a reçu une mise en demeure.

Photo uploaded by Changweibao

Photo téléchargée par Changweibao

Un dernier cas, révélé par @changweibo qui a envoyé la photo à des journaux de  Shenzhen. Il s'agit d'un temple :

#深圳也有最牛屋顶违建#报料开始:南山区华侨城沙河街道的美加广场(益田假日广场后面,世界之窗对面)E栋屋顶有违建,从外观看非常明显,呈庙宇状。据说加建的2103号房户主在市里有背景,一直无法查处,媒体也不敢报道。很好奇这位牛户主是什么人,求转发人肉之。@晶报 @南方都市报 @深圳微博发布厅

#Shenzhen a aussi des constructions illégales totalement folles. Ici commence la dénonciation : l'appartement E de la place Meijia à Huaqiao dans le district de Nanshan (derrière le centre commercial Yitian holiday et en face du parc d'attraction World's Window) a une construction illégale sur son toit. On dirait de toute évidence un temple. On dit que le propriétaire a de l'entre gens et que les services d'inspection n'ose pas trop y toucher, et les médias non plus. Je me demande qui est le propriétaire, s'il vous plait, essayez de trouver. @Jingpao @Nanfang Metro Daily @Shenzhen Centre de presse de Weibo.

Photo téléchargée par  Changweibao: http://weibo.com/2932237812/A4YwRce4A?mod=weibotime
http://weibo.com/3279260215/A5TKhc2OA

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site