Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les menaces de guerre s'alourdissent sur la Syrie

"The Revolutionaries of Manbij" - Aleppo. Photo by dona bozzi. Copyright Demotix, July 23, 2013.

“Les révolutionnaires de Manbij” à Alep, Syrie. Photo Dona Bozzi. Copyright Demotix, 23 juillet 2013.

Les tambours de guerre se font plus bruyants alors que les représentants et sénateurs des Etats-Unis s'apprêtent à voter sur des raids aériens “punitifs” sur la Syrie. Et chaque internaute de se prendre désormais pour un expert de ce pays.

Le Palestinien Iyad El-Baghdadi remarque :

Incroyable, non ? comme toutes les consciences s'éveillent soudain aux affreuses souffrances des gens de Syrie

La Syrienne Mohja Khaf se dit opposée à la guerre. Ses arguments :

Mon axe ce sont les femmes et hommes de la révolution syrienne de base. Les frappes américaines n'aideront pas leur lutte légitime pour une Syrie libre, démocratique

Les frappes des USA ne sont pas la panacée qui chassera le Boucher de Syrie et apportera le salut

La frappe américaine n'est pas une réponse miraculeuse à la crise humanitaire syrienne, elle signifie plus de souffrances des civils. #Syrie

Et de préciser :

Que personne ne nie les abominables massacres de civils Syriens par assad, quoi qu'on pense des frappes américaines imminentes #Syrie

Mohja Kahf nous rappelle :

Quelle que soit votre position sur les frappes US [sur la] #Syrie, NE CONTESTEZ PAS que les jeunes Syriens sont descendus dans les rues en une vraie RÉVOLUTION populaire. Bon Dieu.

Amal Hanano, de Syrie aussi, ajoute :

Rappel : des milliers de Syriens ont été tués pour avoir scandé “le peuple veut la chute du régime”.

Le Syrien Maysaloon s'étonne des différences de critères selon les pays :

Saud al Faisal dit que l'utilisation de gaz toxiques par Assad ne peut être tolérée. Bizarrement ils n'ont pas été gênés quand Saddam en a usé #l'hôpital qui se moque de la charité

Et Dima Khatib de mettre les points sur les i [arabe] :

Ce n'est pas parce qu'on ne fait pas confiance aux Américains qu'on soutient le régime Assad. Arrêtez le terrorisme intellectuel et la destruction de l'autre au nom du combat pour la liberté

Michael Hanna pense qu'une guerre contre la Syrie pourrait durer des années :

Si on veut un débat sérieux sur la Syrie, il faut commencer par comprendre que cette guerre, telle qu'elle se présente, durera des années.

Depuis Bahreïn, l'écrivain Ali Al Saeed tweete :

Le message d'Obama aux dictateurs malfaisants dans le monde : ça va bien de massacrer votre peuple tant que vous ne le faites pas avec des armes chimiques. #Syrie #Assad

Dans un tweet précédent, il s'interroge :

En quoi tuer 100.000 et déplacer 2 millions de personnes, ça va, mais en gazer 1.000 exige une frappe militaire ?

A Amman, la capitale jordanienne, Ali Dahmash a vu une manifestation anti-guerre devant l'ambassade des Etats-Unis :

Viens de passer près de l'ambassade US à Amman il y avait quelques centaines de personnes manifestant pacifiquement contre la décision d'Obama de bombarder la Syrie

Le commentateur Marc Lynch ajoute :

Le plus triste dans la marche vers la guerre de l'administration Obama contre la Syrie c'est de les voir propager les mêmes arguments qu'ils ont mis deux ans à asséner effectivement.

Tandis que le commentateur émirati Sultan Al Qassemi demande :

Pourquoi les Etats du Golfe (128 milliards de dollars d'achats d'armes aux USA en 2010) et la Turquie (2ème plus grande armée de l'Otan) sous-traitent-ils leur guerre de Syrie aux Etats-Unis ?

Il n'y a pas de honte à avouer son désarroi, dit Ms. Entropy, depuis l'Egypte :

A la différence de nombreux experts improvisés de la Syrie, ce que je connais de la situation suffit tout juste à comprendre mon ignorance – assez en elle-même pour me briser le coeur.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site