Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Crowdsourcing pour un dictionnaire en ligne du patois jamaïcain

On ne se représente pas la Jamaïque comme une société bilingue, mais les blogueurs locaux, eux, nous assurent qu'elle l'est [anglais]. L'anglais et le patois ou patwa, comme on l'écrit souvent, sont largement parlés, mais le créole jamaïcain transmis principalement par la tradition orale, est beaucoup moins respecté. Ni ses locuteurs, même si le patois est la première et, dans certains cas, la seule langue de nombreux Jamaïcains.

Mais un changement est en cours. L’Unité de langue jamaïcaine à l'université des Indes occidentales lutte pour que l'élimination de la discrimination fondée sur la langue soit incluse dans la Charte des droits du pays ; le projet Bible en patois, malgré ses détracteurs, force les gens à reconsidérer la façon dont ils se perçoivent eux-mêmes et voient les autres à travers le langage. Et maintenant, le photographe et développeur de bases de données Varun Baker (qui est aussi le fils de la blogueuse Annie Paul) a lancé un site Web, Patwa.org, afin d'utiliser la technologie pour aider à susciter un sentiment d'identité et de fierté dans la langue autochtone de la Jamaïque …

Global Voices: Qu'est-ce qui vous a motivé à réaliser ce projet ?

Varun Baker: La motivation initiale de ce projet était de construire le premier dictionnaire audio en ligne pour le Patois – la langue jamaïcaine. Je voulais créer les meilleurs outils pour enregistrer et partager la langue jamaïcaine, et également pour renforcer l'identité culturelle dans les Caraïbes par le développement du dialogue autour de la manière dont nous reconnaissons le Patois en Jamaïque. Il est intéressant de voir si la technologie peut aider à créer des artefacts tangibles du patrimoine culturel immatériel de la langue jamaïcaine.

GV: Pouvez-vous décrire le processus utilisé et les étapes de sa réalisation (ou au moins sa mise en ligne) ?

VB: Un week-end il y a deux ans de cela, j'ai construit le premier prototype du dictionnaire audio en ligne en utilisant un système libre de gestion de contenus appelé  Drupal. Après avoir obtenu une liste de mots, il me fallait des enregistrements audio qui correspondent à chaque mot afin que les gens puissent entendre comment ils sont utilisés dans une phrase. Le studio Grafton Music Studios, ici, à Kingston, a aimablement accepté de me laisser utiliser ses installations pour enregistrer l'audio pour le projet. Le technicien de son et ami personnel Wipa Demus a également accepté de m'aider dans ce projet et, ensemble, nous avons essayé d'obtenir des extraits audio pour 600 mots en lisant les mots à Demus et en lui demandant de “rapper en freestyle”une phrase utilisant chaque mot. Je me suis retrouvé avec environ 450  fichiers mp3 utilisables ensuite je les ai tous téléchargés sur le site.

Récemment, j'ai voulu faciliter la participation des gens au projet en ajoutant des mots qui pourraient ne pas être encore dans le dictionnaire. Avec tant de personnes sur Facebook, j'ai décidé de construire une application Facebook qui permette aux gens d'ajouter des mots au dictionnaire directement en ligne grâce à un simple formulaire web.

Varun Baker, creator of patwa.org

Varun Baker, créateur de patwa.org. Photo courtoisie de Varun Baker.

GV: Quelle technologie utilisez-vous ?

VB: J'ai utilisé Drupal pour le site et le logiciel d'édition audio open source appelé Audacity pour éditer les fichiers audio.

GV: Existe-t-il des projets similaires à votre connaissance ?

VB: Eh bien en termes d'ajout audio à des dictionnaires en ligne, dictionary.com a des fichiers audio associés à ses mots. Pour contribuer à l'identité caribéenne, je pense que wiwords.com est un super projet. J'aime la façon dont ils utilisent des images ajoutées au contenu du dictionnaire. Aujourd'hui un grand nombre de médias papier se déplacent en ligne et Internet offre de nouvelles façons passionnantes de mixage de contenus qui étaient traditionnellement limitées à l'usage du papier.

Aussi, pour donner un peu plus de contexte, dans la décennie précédant l'indépendance de la Jamaïque d'avec la Grande-Bretagne en 1962, le linguiste jamaïcain Frederick Cassidy fut le premier à utiliser un appareil d'enregistrement audio pour documenter de manière fiable l'utilisation de la langue jamaïcaine. Il fut rédacteur en chef du Dictionnaire de l'American Regional English (DARE).

GV: Combien de temps a-t-il fallu pour rassembler un échantillons audio assez grand pour tout mettre en ligne ?

VB: Nous avons enregistré tout en une seule nuit, c'était une très très longue séance et j'ai beaucoup de respect pour les techniciens d'enregistrement qui, comme moi, n'ont pas de problème à travailler toute la nuit jusqu'au lendemain matin. Modifier l'audio en petits clips a pris un certain temps,en y passant quelques heures par jour, j'ai fini en une semaine. Cela fait, il fallait juste quelques heures pour leur importation sur la plate-forme en ligne.

GV: Pourquoi avez-vous choisi Wippa Demus pour la voix des échantillons ?

VB: C'est un ami et j'ai toujours pensé qu'il a la voix d'un personnage. Si j'étais un dessinateur, j'aurais certainement fait une version dessin animé de Demus.

GV: Quelle est la quantité de trafic le site a reçu à ce jour, et combien de soumissions ?

VB: Le site reçoit actuellement environ 1500 visites par mois. Il n'y avait eu aucune soumission jusqu'à la mise en service de l'application Facebook en mars. Environ 10 soumissions documentées provenant des lecteurs ont été ajoutées au dictionnaire jusqu'à présent, j'ai l'impression que c'est encore trop tôt.

GV: Quels sont vos plans futurs pour Patwa.org ?

VB: Eh bien, cela a toujours été un projet de week-end pour moi. Je voudrais passer plus de temps là-dessus, améliorer le référencement, et continuer à construire des outils liés au Patwa. Le site est un travail constamment en cours donc j'espère avoir une version améliorée bientôt. Ce serait cool d'ajouter également la possibilité pour les autres d'enregistrer leurs propres clips audio en Patwa et de les partager à travers le site web. Je tiens également à améliorer la qualité du contenu par la consultation d'un lexicographe pour construire un dictionnaire amélioré.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site