Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En Chine, être retwitté 500 fois peut vous valoir 3 ans de prison

Sauf indication contraire, les liens dirigent vers des sites en anglais.

La Chine a intensifié la répression contre les rumeurs en ligne en créant [zh-chinois] un cadre judiciaire permettant de poursuivre les coupables. Les internautes qui partageront de fausses informations, diffamatoires ou portant atteinte à l'intérêt national, seront passibles d'une peine de trois ans de prison si leurs posts sont vus 5.000 fois ou transférés 500 fois, selon une interprétation judiciaire publiée le 9 septembre 2013.

La nouvelle directive, publiée par la Cour Suprême du Peuple, définit les critères qui permettent de poursuivre et condamner les coupables. Font partie de ces critères : être responsable d'un incident populaire, troubler l'ordre public, inciter à la haine ethnique et religieuse, porter atteinte à l'image de l'Etat.

Selon le Xinhua news, Shen Yang, professeur à l'Université de Wuhan spécialisé dans les affaires de microblogging, a accueilli favorablement cette interprétation judiciaire en arguant qu'elle aiderait à nettoyer le Net.

Au cours des derniers mois, la Chine a arrêté un certain nombre de suspects. Cette évolution est la conséquence de la nouvelle politique du contrôle en ligne du Président Xi Jinping. En juillet 2013, le chanteur Wu Hongfei a été arrêté sous prétexte d'avoir menacé sur Sina Weibo de bombarder un bâtiment officiel. Liu Hu, un journaliste chinois, a lui aussi été arrêté par la police de Pékin au mois d'août pour avoir créé et diffusé des rumeurs en ligne.

Etant donné la facilité d'utilisation des médias sociaux, il va falloir être très attentif à ce que l'on met en ligne, car quiconque aura une dent contre quelqu'un pourra envoyer un message ciblé qui dépassera les limites admises. De nombreux internautes ont exprimé leur colère envers la nouvelle politique.

CCTV reported that people will face defamation charges if the online rumors they create are viewed by at least 5,000 Internet users or retweeted 500 times.

La chaîne chinoise CCTV a fait savoir que toute personne  ayant créé des rumeurs en ligne vues par au moins 5000 internautes ou retwittées 500 fois ou plus pourra être accusée de diffamation

Dunan Guandian” [zh-chinois] écrit:

一个人的同一个行为,他是不是个罪犯,决定权掌握在其他网民手中,别人不转他就是良民,别人转多了他就是个罪犯。

Savoir si quelqu'un est coupable d'un crime est entre les mains des autres internautes. S'ils ne le retwittent pas c'est un bon citoyen, s'ils le retwittent il est coupable.

Shen biji” [zh-chinois] plaisante:

本人刚注册了500个小号,谁要惹我,就找他敏感贴,往死里转

Je viens de créer 500 comptes, et si quelqu'un m'ennuie, je me vengerai en transférant ses tweets sensibles.

La nouvelle politique a aussi provoqué des inquiétudes sur la liberté d'expression en Chine.

Yangfan qu yuanhang” [zh-chinois] écrit:

从“谣言转发500条入刑”事件中看不到新政府有什么要改革的苗头,只要看要对民众禁言的冲动;

Je ne vois dans cette mesure ne donne aucun signe de réforme de la part du gouvernement, mais plutôt un mouvement vers le contrôle de la liberté de parole des citoyens.

EyeOfShaka” [zh-chinois] écrit:

一个不允许负面的ZF本身必然是专制,“谣言”转发500就可入刑,简直是滑稽加无耻,这无疑是告诉所有的百姓“你们必须保证说的是真理,要么我就可以给你转500,然后拿谣言的大帽子压死你”,潜在的意思就是都老实点,不然我就治你。

Une politique qui n'autorise aucune contradiction n'est que tyrannie. “Des rumeurs” transférées 500 fois peuvent vous valoir la prison, c'est tout simplement ridicule. Cela revient à dire “Soyez sûr que ce que vous dites est la vérité, sinon je peux transférer votre message 500 fois et vous écraser sous prétexte de propagation de rumeurs.” Sous-entendu, si vous ne vous tenez pas bien je vais vous punir.

Le Professeur Chen Wanying de l'Université de Hong Kong fait le commentaire suivant [zh-chinois]:

法律也是需要的,要营造一种气氛,一方面打击谣言,但是也要给民众有讲话的空间,大家来探索,不然你不利于创新,不利于国家的发展。

Il est nécessaire d'avoir une loi pour lutter contre les rumeurs, mais il faut aussi créer un espace où les gens puissent s'exprimer et explorer, sinon cette mesure ne sera pas propice à l'innovation et au développement national.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site