Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Allemagne : Vieillesse et pauvreté à la banque

“Mama Miez” décrit dans son blog “Bis einer heult“, dans lequel elle raconte habituellement sa vie avec ses enfants, une rencontre qui l'a confrontée à la pauvreté des personnes âgées. Elle écrit ainsi :

„14,58 Euros“, c'est ce que j'entends dire le banquier derrière moi. Puis, encore un peu plus fort : “Il vous reste quatorze euros et cinquante-huit cent sur votre compte.” J'en ai des frissons et je me tourne involontairement sur le côté, afin de regarder encore la dame. Elle baisse tristement la tête, joint ses mains sur ses genoux et soupire. Je ne comprends pas ce qu'elle dit au banquier, mais la réponse de celui-ci est amicale : “Hé bien, c'est toujours mieux que rien.”

Je me tourne à nouveau vers le guichet et vois comment le banquier prend quelque chose dans la caisse et pose deux billets de 5 euros sur la table, devant la dame. Je le regarde et vois son déchirement, à quel point il doit se sentir mal à ce moment-là et sais très bien qu'il lui donne deux billets de 5 euros pour donner l'impression qu'il y a plus qu'en réalité. La boule dans mon ventre se fait plus grosse et plus pesante.

On peut lire la suite de ce récit ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site