Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En République Centrafricaine, “Nous espérons toujours vivre ensemble en paix”

Rebels in the Central African Republic. CC License-BY-2.0

Rebelles en République Centrafricaine. CC License-BY-2.0

Alors que la guerre entre les rebelles de la Seleka et l'armée nationale de la République Centrafricaine continue à faire rage, la tension monte dans la petite ville de Bossangoa. Les habitants craignent des débordements en bataille rangée entre chrétiens et musulmans. Certains gardent cependant l'espoir d'un apaisement, comme l’iman de la mosquée principale :

C’est notre pays, nous sommes aussi natifs. Mais nos frères chrétiens nous prennent toujours pour des étrangers. Ils nous assimilent à leur malheur et nous ne comprenons pas. Nous demandons aussi la paix..

La crise humanitaire s'aggrave de jour en jour dans le pays. Hippolyte Donossio rapporte que 150 personnes ont été tuées et des milliers d'habitations incendiées par les rebelles durant le week-end.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site