Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un blogueur russe annonce le renvoi prochain de Sergueï Lavrov

Footage of Syrian government forces firing on rebels from ANNA-News, a news agency associated with el-murid. YouTube screenshot.

Les forces gouvernementales syriennes canonnent les rebelles, image d'ANNA-News, une agence d'information liée à el-murid. Capture d'écran de YouTube.

Alors que la Russie et les Etats-Unis s'efforcent d'élaborer un accord minimal à propos de l'intervention étrangère dans le conflit syrien, l'espoir ténu que les Etats-unis s'abstiendront de frappes militaires est menacé, rapporte el-murid [russe], un blogueur russe qui écrit en profondeur sur le monde arabe et le conflit au Moyen-Orient.

Le 18 septembre, el-murid indiquait [russe] être informé par des sources internes d'un prochain remaniement dans la structure de pouvoir du Kremlin :

Хочу сказать сразу – информация, которую мне сейчас передали, непроверяема. Однако она тревожна настолько, что умалчивать ее попросту нельзя. На столе у Путина лежит указ о снятии с должности министра иностранных дел Лаврова. Его должен сменить нынешний замминистра Рябков. Атака на Лаврова идет с подачи аппарата правительства, вменяется в вину ему излишне жесткая позиция во время сирийского кризиса и осложнение отношений с Соединенными Штатами.

Je le dis d'emblée, l'information qu'on vient de me transmettre est invérifiable. Cependant elle est tellement inquiétante qu'il est franchement impossible de la taire. Il y a sur le bureau de Poutine l'oukase de révocation du ministre des affaires étrangères Lavrov. C'est l'actuel vice-ministre Ryabkov qui doit le remplacer. L'attaque contre Lavrov provient d'une manoeuvre de l'appareil ministériel, qui lui reproche sa position trop dure lors de la crise syrienne et la détérioration des relations avec les Etats-Unis.

Lavrov s'est férocement opposé à une intervention militaire américaine dans le conflit. Il s'est aussi activé à mettre sur pied le récent plan par lequel la Syrie transférerait son arsenal chimique aux instances internationales. S'il devait effectivement être renvoyé, cela traduirait indubitablement un tournant dans la politique étrangère russe. Selon el-murid, ce changement se ferait dans le sens de l'acceptation du vote à l'ONU d'une résolution américaine autorisant une opération militaire en Syrie, et pourrait catalyser la reprise des discussions d'accords avec le Secrétaire d'Etat John Kerry.

Russia's Foreign Minister Sergey Lavrov. Wikimedia Commons, CC 3.0.

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères. Wikimedia Commons, CC 3.0.

Tout ceci doit être pris avec des pincettes, car la fiabilité d'el-murid comme source est au mieux incertaine. Sous ce nom se cache [russe] Analtoly Nesmiyan, un expert militaire auto-proclamé ayant des liens avec la communauté du renseignement mais qui n'aurait jamais servi dans l'armée. Il est associé avec ANNA-News [russe], agence d'information d'un seul homme, créée en 2011. Depuis un an l'agence, gérée par un certain Marat Musin, informe sur la Syrie par des vidéos YouTube. On l'a dite liée au mouvement Amis de la Syrie, et peut-être financée par le pouvoir syrien. En 2012 Nesmiyan a été attaqué par le politologue Lev Vershinine [russe], qui blogue sous le nom putnik1. Vershinine accusait [russe] Nesmiyan de soutenir l'opposition syrienne, d'être impliqué dans l’enlèvement de la journaliste Anhar Kochneva [Global Voices], et d'avoir été un petit escroc dans les années 1990.

Peu après la publication de son scoop sur Lavrov, Nesmiyan a posté une mise à jour, réitérant son incapacité à vérifier l'information, mais défendant sa dissémination :

Тем не менее, если в этой информации есть хотя бы грамм правды, то считаю, что сделал все правильно. Сам факт того, что подобные вещи делаются втайне, говорит о том, что огласка этим людям очень не по нутру. Поэтому и нужно делать то, что противоречит их интересам и планам. Если Лаврова снимут – даже с повышением – я опубликую те имена, которые стоят за таким решением. Они мне известны.

Néanmoins, si cette information contient ne serait-ce qu'un gramme de vérité, je considère que j'ai fait ce qu'il fallait. Le fait même que ce genre de choses se fassent en secret dit que la publicité ne leur va pas. C'est pourquoi il faut faire ce qui contrarie leurs intérêts et plans. Si Lavrov est viré – même avec une promotion – je publierai les noms qui sont derrière la décision. Ils me sont connus.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site