Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

A l'ONU, la présidente brésilienne appelle au respect mondial de la neutralité du Net

La neutralité du Net, le respect de la vie privée et les droits de l'homme ont été mis en avant dans le discours (pdf) [en anglais] de la présidente Dilma Rousseff lors de la 68ème session de l'Assemblée Générale des Nations Unies, le 24 septembre 2013. La dirigeante a dit que l'ONU doit établir les protections internationales des utilisateurs d'Internet contre l'espionnage et a annoncé l'intention du Brésil de préparer la création de mécanismes multilatéraux de gouvernance et d'utilisation d'Internet. Bientôt le mot-clic #DilmaNaONU est devenu un sujet tendance sur Twitter.

Un rapport d'enquête par Globo TV [en portugais] de début juillet, basé sur les fuites d'Edward Snowden, dénonçait la priorité de la N.S.A. d'espionner les communications électroniques des citoyens brésiliens, y compris les appels téléphoniques de la présidente, des ambassades et de l'entreprise nationale pétrolière Petrobras. Dans son discours, la présidente a considéré la surveillance électronique comme une violation sérieuse des droits de l'homme et un acte de non-respect des principes qui devraient régir les relations entre pays souverains.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site