Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un parc de Tokyo menacé par la course olympique de canoë

Photo of Kasai Rinkai Park by flickr user Yuichi Sakuraba

Photo du Parc de Kasai Rinkai, de Yuichi Sakuraba, Flickr (CC BY-NC 2.0)

Plus de 13 000 personnes ont signé une pétition [japonais] sur Change.org, exhortant le gouverneur de Tokyo et le Comité Olympique Japonais à ne pas détruire une partie du Parc de Kasai Rinkai afin de construire un stade pour la course de canoë.

Tokyo et le Comité olympique japonais prévoient d'y aménager la course pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020. Et ce malgré 25 années d'efforts concertés dans le Parc de Kasai Rinkai afin de ramener la biodiversité détruite par le développement et la pollution.

L'initiateur de la pétition décrit [japonais] la beauté et la diversité de la nature dans ce parc :

東京都が世界に誇る都市の中の自然公園です。公園の池や草むらや松林には、野鳥226種、昆虫140種、クモ80種、樹木91種、野草132種、絶滅危惧種に指定されているクロツラヘラサギもいます。多くの家族が憩い、自然とふれあい、サイクリングや散歩道を楽しみ、大都会の疲れを癒しています。

Le Parc de Kasai Rinkai est un parc de classe mondiale à Tokyo. Dans ses bassins, ses étendues d'herbes et forêts de pins, 226 variétés d'oiseaux sauvages, 140 espèces d'insectes, 80 espèces d'araignées, 91 variétés d'arbres, et 132 espèces de plantes sauvages cohabitent ensemble. Vous pouvez même apercevoir des spatules à face noire (oiseaux), répertoriées parmi les espèces en danger. Les familles viennent ici évacuer leur stress de la vie citadine, et se promener à pied ou à vélo afin de profiter de la nature.

La Société Ornithologique du Japon a soumis une requête [japonais] fin août au gouverneur métropolitain de Tokyo et au Comité olympique japonais afin de modifier leur projet d'utiliser le Parc de Kasai Rinkai pour la compétition de canoë.

Le journaliste animalier et de la faune et la flore Eiki Sato a écrit un message sur son blog [japonais] à l'intention du Gouverneur de Tokyo Naoki Inose :

葛西臨海公園は、猪瀬さんがよくご存じのように、東京都が 東京湾沿岸の汚染や埋め立てで“破壊された自然環境を再生しようと” 作った公園です。(略) 葛西臨海公園の面積の約半分は、カヌーの競技場とその施設になるという 計画なんですね。 (略) 25年もかかって取り戻した都会の中の切ない大自然。25年ですよ、 一瞬でぶっ壊して大金を使う算段なんですよ。 あの場所に、高さ9メートルの長い長いコンクリの壁でできた1万人導入の観客席の塀、似合わない事は、あなたが一番イメージできてるでしょう。

Cher Gouverneur Inose, comme vous le savez très bien, le Parc de Kasai Rinkai est un parc construit par le Gouvernement Métropolitain de Tokyo avec “l'intention de recréer l'environnement naturel de Tokyo, qui a été détruit par la pollution et la demande de terre-pleins”. […] Le projet pour les Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020, est d'utiliser une partie du parc pour la course de canoë et ses équipements. […] En allouant des millions pour le financement de ce projet, vous détruirez la nature que les gens ont tant contribué à recréer ces 25 dernières années. Cher Gouverneur, je suis sûr que vous pouvez facilement imaginer que ce parc n'est pas le lieu approprié pour un canal et un mur de 9 mètres de hauteur d'une capacité de 10 000 spectateurs.

Le billet a été rapidement partagé sur les réseaux sociaux et a attiré beaucoup d'attention, suscitant un pic de 200 000 connexions grâce aux 59 000 recommandations sur Facebook.

Sur le blog [japonais] d'Eiki Sato, on peut voir des photos de cette nature sous-représentée à Tokyo.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site