Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une ville chinoise demande aux internautes de corriger le ‘Chinglish’

Sauf indication contraire les liens dirigent vers des sites en anglais.

Une recherche sur les images qui illustrent le terme “Chinglish” aboutit sur tous les moteurs de recherche à des panneaux de signalisation en chinois traduits dans un anglais très approximatif.

“Un blog sur la langue chinoise” publie les “20 panneaux les plus drôles en chinglish”, et fait remarquer que le “Chinglish” est le résultat d'essais de traductions automatiques :

An example of Chinglish from Wikipedia. The original meaning is when there are thunderstorms / please do not climb the mountain. But the Chinglish sign says "Lighting-prone area/ Please do not climbing."

Un exemple de Chinglish sur Wikipedia. Traduit en bon anglais cela signifie “en cas d'orages, ne pas escalader la montagne”. Traduit en Chinglish cela donne “Sujet à éclairage, ne pas escalader”.

Si l'on essaie de traduire mot à mot le chinois en anglais on obtient des phrases comme “Je beaucoup joue le basketball”(我很喜欢打篮球 – wǒ hěn xǐ huan dǎ lán qiú) ou “Je avec mes amis ensemble déjeunons” (我跟我的朋友一起吃晚饭 – wǒ gēn wǒ de péng yǒu yī qǐ chī wǎn fàn). Parfois, on essaie de mettre des mots chinois sur des concepts étrangers. C'est comme cela que des étudiants vont m'interroger sur “le vieil homme de Noël” (圣诞老人 – shèng dàn lǎo rén – le Père Noël) et de “poulet grillé” (火鸡 – huǒ jī – dinde).

Il y a quelques temps il y a eu des tentatives pour faire disparaître le chinglish des grandes villes comme Pékin et Shanghaï à l'approche d'événements internationaux tels que les Jeux Olympiques de 2008 et L'exposition universelle de 2009. Les campagnes n'ont cependant pas été très efficaces.

Mais une ville veut redynamiser ces campagnes. Shenzhen a eu l'idée de supprimer toutes les traductions des panneaux indicateurs en mauvais anglais en demandant aux internautes de prendre en photo les panneaux incorrects et d'envoyer les photos à Weibo et Wechat en mentionnant @Shenzhen campaign E (@深圳E行動).

Selon un  reportage sur les informations télévisées locales [zh-chinois], plus de 7,8 millions de personnes se rendent à Shenzhen chaque année et un million d'entre elles séjournent plus de six mois. Pour se préparer au développement de la future zone moderne de coopération et de services à Qianhaii, la ville prévoit de mettre en place une politique plus adaptée, telle que des exemptions de taxes, des possibilités de travail et un meilleur cadre de vie, pour attirer les étrangers.

La campagne a été lancée par le Bureau des Affaires Etrangères de Shenzhen le 26 septembre 2013 et durera deux mois. Les participants sont invités à envoyer les photos sur la boîte e-mail officielle de la campagne, sur Weibo et Wechat, en indiquant le lieu de la prise de vue, la faute relevée et en donnant leur contact. Ils seront récompensés par un diplôme, un dictionnaire anglais-chinois et des cours d'anglais gratuits.

Bien que la campagne soit largement annoncée par les principaux journaux locaux, les informations télévisées et l'affichage de posters dans les écoles [zh-chinois], si l'on en croit les réactions [zh-chinois] sur Weibo, les internautes chinois ne se sont pas montrés enthousiastes. En fait l'e-mail qui donne tous les détails de la campagne n'a obtenu aucune réponse.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site