Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Comment le Liban fait face à l'afflux massif de réfugiés syriens

Ce billet fait partie du dossier [en anglais] de Global Voices Survire en Syrie

"A classroom at a school for Syrian refugees in Lebanon near the border with Syria. 280 students attend," tweets  Derek Stoffel (@DerekStoffelCBC)

“Classe d'une école pour les réfugiés syriens au Liban, près de la frontière syrienne. Il y a 280 élèves,” tweete Derek Stoffel (@DerekStoffelCBC)

Le Liban héberge à présent un million de réfugiés syriens [anglais], soit un quart de sa propre population.

Dans une série de tweets, Josh Wood, un journaliste indépendant installé à Beyrouth, la capitale du Liban, nous raconte cette histoire qui, dit-il, “montre à quel point les relations sont mauvaises entre les Libanais et l'énorme nombre de réfugiés” dans le pays :

Hier @mgdowney a donné aux gamins au rassemblement de réfugiés dans le Sud Liban un ballon de foot pour les empêcher de s'agglutiner devant son appareil photo (et parce qu'il est gentil) 1/3

Nous revenons aujourd'hui. Le ballon a été involontairement lancé par-dessus le mur sur le terrain d'un hôpital. Un policier voisin l'a coupé en deux et renvoyé. 2/3

L'incident résume à lui seul à quel point sont mauvaises les relations entre Libanais et le nombre massif de réfugiés syriens présents dans le pays.

Il continue par ces explications :

Un réfugié syrien à propos des visiteurs libanais du rassemblement : “Ils ne prennent pas de café ou de thé. Ils se lavent les mains après nous avoir serré la main”.

Plus tard, Wood tweete une autre scène des souffrances de certains réfugiés au Liban :

Beyrouth : Un enfant réfugié (8 ans peut-être ?) dort dans un carton dans la rue en face des bars. Un couple se pelote juste à côté. Les parents tués à Alep.

Le ministre suédois des Affaires Etrangères n'y va pas par quatre chemins :

Aujourd'hui 20 à 25% de la population du Liban sont des réfugiés syriens. En Suède ça ferait dans les 2 millions. Nous devons nous montrer solidaires.

Au total, quelque deux millions de Syriens ont fui la guerre chez eux vers les pays voisins, en majorité Liban, Turquie, Jordanie et Irak, depuis deux ans et demi. On estime que des millions d'autres ont quitté leurs foyers vers d'autres régions de la Syrie pour fuir les zones de guerre.

Pendant ce temps, la militante syrienne Amal Hanano dit que l'on devrait aider les réfugiés syriens à rentrer chez eux. Elle explique :

La solution n'est pas de construire des logements permanents pour les réfugiés syriens au Liban, elle est d'aider les réfugiés à retrouver les leurs.

Ce billet fait partie du dossier [en anglais] de Global Voices Survire en Syrie

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site