Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil: IBM et CISCO sur le marché de la vidéo-surveillance pour la Coupe du monde de football 2014

"Gigantes da vigilância de olho no Brasil". Um infográfico interativo da Agência Pública dá a conhecer as empresas que lucram com o mercado mundial de espionagem e como elas estão vigiando o Brasil

“Les géants de la vidéo surveillance au Brésil. Um infographie interactive de “Agência Pública” permet de découvrir les entreprises qui vivent du marché mondial de l'espionnage et leur activité au Brésil.

Cet article écrit par Bruno Fonseca, Jessica Mota, Luiza Bodenmüller et Natalia Viana, à été publié à l'origine le 6 septembre 2013 par “Agência Pública”, dans son dossier spécial #SpyFiles3. Premier article de la série ici (tous les liens sont en portugais).

Une étude réalisée par IMS Research, a montré que le Brésil est un grand marché potentiel pour les systèmes de surveillance vidéo (45% du marché d'Amérique latine) rendu encore plus alléchant par des méga-événements programmés. L’auteur de l'étude, Oliver Philippou l'exprime de cette façon:

Des systèmes de vidéo surveillance seront utilisés lors des deux grands événements sportifs mondiaux : la Coupe du Monde de football 2014 et les Olympiades de 2016 pour équiper un grand nombre d'infrastructures au Brésil, et permettre d'organiser une surveillance intensive dans les villes.

Depuis 2010, la multinationale IBM s'efforce de vendre aux gouverneurs brésiliens sa conception des “villes plus intelligentes” grâce à ses solutions technologiques dans le domaine des transports, de la gestion de l'énergie et, de plus en plus, de la sécurité. Cette entreprise a soutenu un “road show” de la conférence nationale des dirigeants des commerçants (Confederação Nacional de Dirigentes Lojistas) au travers de 12 villes hébergeant la Coupe du Monde et désigné Cézar Taurion, son responsable nouvelles technologie comme chroniqueur du portail de la Coupe du monde 2014 [anglais], pour, selon les termes d'IBM : 

Engager un débat sur l'aide que pourrait amener la technologie au développement des infrastructures dans les villes brésiliennes, les préparant pour la Coupe du Monde en les rendant “plus intelligentes”.

Ces efforts ont porté leurs fruits : IBM est devenu le référent technique des “Centres intégrés de commandement et de contrôle”, des centres techniques qui géreront les décisions relatives à la sécurité pendant les jeux. Dans ces centres, des écrans géants rassembleront tout, depuis les images des caméras de rue autour des stades jusqu'aux données météorologiques, les accidents de la circulation, etc. A Rio de Janeiro et dans le Minas Gerais, ils ont déjà joué un rôle crucial pour faciliter la répression policière lors des manifestations massives de la “révolte du vinaigre” en juin dernier. Dans ces lieux travaillent en collaboration la police militaire, la police municipale, les pompiers, le Samu, la police fédérale, la police autoroutière, la défense civile et les ingénieurs de l'équipement routier.  

Selon des sources municipales, les installations de Rio ont coûté près de de 104,5 millions de reais [environ 44 millions de dollars américains] financés à 70% par par l'Etat et 30% par l'Union Fédérale brésilienne. IBM a mis en place l'équipement, le logiciel, la partie analytiques et les études de terrain. Cisco, le géant anglais de la vidéo surveillance, s'est occupé de l'infrastructure du réseau et le système de vidéoconférence qui relie directement  les centres d'opération au domicile du préfet. Ce centre a été inauguré à la fin du mois de mai de cette année, quelques semaines avant le début des manifestations et de la coupe des confédérations. A cette occasion le ministre de la justice José Eduardo Cardoso a salué une œuvre remarquable du point de vue technologique et efficacité, ajoutant :

 Ce centre est un exemple pour le monde. La sécurité publique du pays gagne en qualité et efficacité, c'est un investissement pour  la société brésilienne qui demeurera opérationnel après les grands événements.

IBM a remporté le marché de la mise en place des 27 Centres intégrés de commandement et de contrôle mobile (CiCCM), projet de la SESGE, associée aux entreprises  Rontan, Medidata, et Cisco. Il s'agit de 27 camions bourrés de technologie informatique, de systèmes de communication et de vidéo-surveillance pour la coupe de 2014. Ils seront des postes avancés et de stations de contrôle. Rodrigo Dienstmann, le  président de Cisco Brésil déclare :

Chaque centre mobile réunissant le plus efficace en matière de technologie pour permettre une réponse rapide face à des incidents ou à des menaces sera un élément fondamental pour la gestion de la sécurité.

Pour plus de détails, se reporter à la suite de l’article original publié par “Agência Pública” portugais].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site