Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le projet Castor fait trembler les côtes espagnoles

View of the Castor platform from the Vinaroz coast (Castellón province). Image from lanoticia.cat, used under the CC 3.0 license

La plateforme Castor vue depuis la côte de Vinaroz (province de Castellón). Photo de lanoticia.cat, utilisée sous licence CC 3.0

[liens en espagnol sauf mention contraire] L'Espagne n'est pas un pays à forte activité sismique. A l'exception de quelques rares cas, comme le tremblement de terre de Lorca en 2011 [fr], l'activité sismique dans le pays est très faible, et les secousses ne causent habituellement pas de dégâts.

Aussi, lorsque de fréquents mouvements sismiques ont été enregistrés il y a quelques semaines–plus de 350 secousses le mois dernier– dans le golfe de Valence, face à la côte de la province de Castellón, les alarmes ont sonné, en particulier avec, au petit matin du 1er octobre, un séisme atteignant 4,2 sur l'échelle de Richter.

Cette activité sismique inusitée a pu être provoquée par l'injection de gaz naturel dans la zone entourant un ancien puits de pétrole, aujourd'hui vide, situé à 1750 mètres de profondeur et 22 kilomètres de la zone de Vinaroz dans les limites du projet Castor [anglais], qui espère convertir ce réservoir en stockage de gaz :

de acuerdo a la regulación europea, los comercializadores (…) tienen la obligación de mantener unas reservas equivalentes a 20 días de ventas en firme del ejercicio anterior.

Selon la réglementation européenne, les fournisseurs (…) ont l'obligation de maintenir des réserves équivalentes à 20 jours de ventes moyennes de l'exercice antérieur.

Même s'il existe en Espagne d'autres dépôts de ce type qui n'ont jusqu'à présent pas posé de problèmes, le projet Castor semble situé dans une zone particulièrement instable. L'activité sismique a pu être causée par l'injection de ce qu'on appelle le “gaz coussin,” qui, explique le blog Science, Information et Urgences, consiste en :

600 millones de m3 [de gas] (…) cuyas funciones básicas son rellenar espacios “muertos” de difícil drenaje del yacimiento, servir como aislamiento entre el Gas de Trabajo y el acuífero subyacente (para evitar la posible producción de agua libre) y, en menor medida, contribuir al mantenimiento de la presión del yacimiento.

600 millions de m3 [de gaz] (…) dont les fonctions de base sont de remplir les espaces “morts” à drainage difficile, servir d'isolation entre le Gaz de Trabajo et l'aquifère sous-jacent (pour éviter la possible production d'eau libre), et, dans une moindre mesure, contribuer au maintien de la pression du dépôt.

Structure of the Castor project of gas storage. Image from meteoweb.eu

Structure du projet Castor de stockage de gaz. Image de meteoweb.eu

En outre, le projet Castor est situé au-dessus de la faille d'Amposta, qui longe sur 51 kilomètres la côte orientale et forme la bordure du réservoir. José Luis Simón, professeur de géologie à l'Université de Saragosse et spécialiste de l'étude tectonique de la zone, a expliqué au quotidien Levante :

se inyecta gas a una presión bastante alta en un subsuelo submarino del que se conocen pocas cosas, pero una de las que se conocen es que justamente bajo el emplazamiento del pozo pasa una falla que se considera activa. (…) Las tensiones hubieran tardado cientos o miles de años [en producir un terremoto], pero al inyectar gas hacemos que se produzca ahora.

On injecte du gaz sous assez forte pression dans un sous-sol sous-marin dont on connaît peu de choses, mais une de celles qu'on connaît, c'est que précisément sous l'emplacement du réservoir passe une faille considérée comme active. (…) Les tensions auraient mis des centaines ou des milliers d'années [à produire un tremblement de terre], mais en injectant du gaz nous faisons qu'il se produise maintenant.

Le ministre de l'industrie a ordonné la suspension des travaux sur la plateforme le 26 septembre dernier et les spécialistes du ministère envisagent la cessation totale du projet si une corrélation est montrée entre le projet et les secousses. Les gouvernements autonomes de Catalogne et de Valence ont activé leurs plans de risques sismiques.

Les inquiétudes des populations se sont exprimées sur les réseaux sociaux, qui ont aussi servi à monter des manifestations et protestations dans les villes affectées. Il ne faut pas oublier que dans un rayon de 100 kilomètre de la plateforme Castor, se trouvent des zones touristiques comme Salou et des lieux historiques comme Peniscola et les ruines de Tarraco, mais aussi les installations de l’industrie pétrochimique de Tarragone et les centrales nucléaires de Ascó I et II et Vandellós.

Economiquement, le projet–dont beaucoup soulignent l'inutilité–a explosé son budget. Fin 2011, 1195,5 milliards d'euros étaient déjà investis, 89,54% de plus que le coût initialement prévu. Selon le Confidencial, ce budget, à présent

se ha disparado hasta los 1.700 millones. Todo un ejemplo emblemático de los modificados que han hecho de oro a las constructoras al calor de las vacas gordas.

(…) Un dinero que será sufragado por los usuarios del gas a través de la tarifa. (…) [Castor recibirá] En total, 250 millones de euros por ejercicio. Unos fondos que, como costes del sistema, se incluyen en el recibo [al consumidor].

[Solo podría] evitarse el impacto de esa instalación en los recibos del gas si puede demostrarse que ha existido una negligencia grave en el proceso de puesta en marcha.

a filé jusqu'à 1.700 millions. Tout un exemple emblématique des modifications dont les entreprises ont fait leurs vaches grasses.

(…) Un coût qui sera financé par les usagers du gaz à travers les tarifs. (…) [Castor recevra] Au total, 250 millions d'euros par an. Des sommes qui, en tant que coûts du système, sont inclues dans la facture [du consommateur].

[Le seul moyen d’]éviter l'impact de cet équipement sur les factures de gaz serait de démontrer l'existence d'une grave négligence dans le processus de mise en marche.

Sur Twitter, le sujet a été abondamment commenté. Habitante de Tarragone, Andrea Lahoz dit son inquiétude sur les effets des secousses dans sa ville :

Je vis dans une ville entourée d'usines et de pétrochimie. A présent grâce à #castor je vis dans la trouille en attendant le prochain tremblement de terre…

Location of the Castor project and the Vandellós nuclear centers and Ascó I and II. Image from Google Maps.

Localisation du projet Castor et des centrales nucléaires de Vandellós et Ascó I et II. Image Google Maps.

Le chantier de Castor est financé par la compagnie ACS, dont le président est Florentino Pérez, également président du club de football Real Madrid. Trapichaire souligne le deux poids, deux mesures, appliqué par Pérez pour engager certaines dépenses :

#sismicat Castor (Florentino Pérez) n'a pas réalisé d'étude sismique pour économiser, mais a acheté Bale x 100 kilazos. #terremoto #RealMadrid

Blanca Civit a paraphrasé le discours du maire de Madrid [anglais] devant le Comité olympique international pour défendre la candidature de la ville aux J.O., qui a déclenché sur Internet un torrent de sarcasmes corrosifs :

Rien de tel qu'un reposant tremblement de terre dans le golfe de Valence. #castor n'est pas une plaisanterie.

El buen progre le prend aussi avec humour :

Ne vous en faites pas autant pour le scandale en Castellón. Si on remplit le sol de gaz c'est normal qu'il se mette à péter. #Castor

Selon un article d’El Periódico, “Le bureau du procureur de la province de Castellón a accepté de lancer une procédure d'enquête criminelle” pour élucider l'origine des secousses. Vendredi 4 octobre,

Sobre las dos de la tarde, miembros del servicio aéreo de la Guardia Civil, junto a varios agentes del cuerpo en Castellón, llegaron a la planta, situada a unos 23 kilómetros de la costa de Vinaròs. Según las fuentes, los agentes se trasladaron para “comprobar cómo se encuentra la plataforma y su funcionamiento”.

Vers 2 heures de l'après-midi, des membres du service aérien de la Garde Civile, accompagnés de plusieurs agents du corps de Castellón, sont arrivés à l'usine, située à 23 kilomètres de la côte de Vinaròs. D'après les sources, les agents se sont transportés pour “vérifier l'état de la plateforme et son fonctionnement.”

Les agents se sont assurés de l'arrêt de l'usine. Reste à attendre le rapport des experts pour connaître le sort définitif du projet Castor. 

1 commentaire

  • Agustín Alcaraz

    Las consecuencias de la plataforma Castor.

    La energía liberada por en momento en los seísmos inducidos desde la plataforma petrolífera Castor equivale a más del cuarenta por ciento de la energía que liberó la bomba atómica de Hiroshima.

    Para este estudio solo han sido contabilizado los 136 seismos publicados por el Instituto Geográfico Español que han superado los 1,5 grados en la escala de Richter entre los días del veinticuatro de septiembre al nueve de octubre.

    La escala de Richter utilizada para medir los seísmos es logarítmica, por lo que un seísmo de seis grados no proporcional a uno de cinco grados si no, a treinta y dos veces más aproximadamente.

    Las consecuencias de la catástrofe solo se han empezado a percibir.

    Agustín Alcaraz.
    Observador Geográfico.
    Asdemet.alcaraz@gmail.com

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site