Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Vietnam fait ses adieux au héros de guerre légendaire

General Vo Nguyen Giap. Photo from 'I Love Vietnam' website.

Le Général Vo Nguyen Giap. Photo extraite du site web ‘I Love Vietnam’.

 

[Sauf mention contraire, les liens mènent à des pages en anglais.]

Le Vietnam pleure la mort du Général Vo Nguyen Giap, le légendaire tacticien militaire et leader communiste qui mena l'armée vietnamienne à vaincre les forces militaire de la France et des États Unis au 20e siècle. Giap était âgé de 103 ans lorsqu'il décéda le 4 octobre dernier. Il est le premier général quatre étoiles et Commandant-en-Chef du Vietnam. Il est aussi appelé le ‘Grand Frère’ de l'Armée Populaire du Vietnam. Il est généralement reconnu dans le monde entier comme l'un des plus grands dirigeants militaires de tous les temps. L'ex-Secrétaire Général du parti Le Kha Phieu décrit Giap comme l'‘indéfectible source de lumière’ du Vietnam :

Le Général est pour toujours une indéfectible source de lumière pour le peuple, l'armée et les communistes vietnamiens.

Giap est le second dirigeant le plus révéré au Vietnam après Ho Chi Minh. Le Général Phung Quang Thanh, dans un article originellement publié par Nhan Dan Online, a rappelé le conseil de Giap pour maintenir l'intégrité des ‘soldats de l'Oncle Ho’ :

Le Général a conseillé aux vétérans de préserver et promouvoir la qualité des ‘soldats de l'Oncle Ho’, de renforcer la solidarité, et d'être exemplaires en participant aux activités de développement socio-économique. Il a rappelé au comités locaux du parti et aux gouvernements d'écouter et de respecter le peuple, et a exhorté les officiels et les membres du Parti à prendre les commandes afin que le peuple ait confiance que le Parti et le gouvernement aura du succès dans la nouvelle cause révolutionnaire de la nation.

Après la fin de la Guerre du Vietnam en 1975, Giap a servi dans le gouvernement mais aurait été mis de côté après quelques années. Đoan Trang a présumé la raison pour laquelle Giap n'a pas insisté pour obtenir une position plus élevée dans le gouvernement :

… on peut dire que Vo Nguyen Giap a dû faire ce qu'un communiste est censé faire : sacrifier ses intérêts personnels pour l'intérêt général. Que se serait-il passé, argumentent-ils, si le Général Vo Nguyen Giap, avec sa domination sur les forces armées, avait affronté ses camarades dans le Parti Communiste au pouvoir pour obtenir une position plus élevée avec des privilèges plus importants ?

Jonathan London a écrit sur l’impact de la mort de Giap sur le parti au pouvoir. Il a aussi décrit comment les Vietnamiens rendent leurs derniers hommages [vietnamien] à Giap :

À Hanoi, où des milliers de personnes ont attendu dans la rue pour rendre leurs derniers hommages, l'humeur était sombre, électrique et imprévue. Des parents ont amené leurs enfants, même si les parents et enfants d'aujourd'hui ont entendu parler du Général principalement dans les livres d'école. Ceux qui sont plus âgés sont venus en grand nombre, accompagnés de leurs amis pour certains et de leurs enfants et petits-enfants pour d'autres.

Saigon Shakers est trop jeune pour se rappeler Giap mais a remarqué le grand nombre de personnes affligées par le décès du dirigeant militaire :

Je ne connais pas grand chose sur lui. Seulement qu'il est un héros de toutes les guerres du siècle dernier, pour presque tous les Vietnamiens. Et que je n'avais jamais vu mes parents aussi tristes depuis le jour où je leur ai appris que j'abandonnais les études supérieures.

Voici quelques réactions sur Twitter :

L'arrière de la longue file d'attente pour rendre hommage au Général Vo Nguyen Giap. #Vietnam pic.twitter.com/T4stSoh34y — James H. Anderson (@Jimnosredna) 6 octobre 201

Le Vietnam a perdu un grand héros de tous les temps. Quelle perte ! Au revoir, Général Vo Nguyen Giap. #vietnam — Duong Swifty (@duongswifty21) 12 octobre 2013

RIP Gén. Vo Nguyen Giap – la légende du Vietnam. Merci pour tout. Nous vous aimons. — ♥ o_O TTTT O_o ♥ (@TTTT030995) 12 octobre 2013

Durant les 3 prochains jours, les jeunes auront la chance de réapprendre l'histoire avec tous les articles sur le Légendaire Gén. Vo Nguyen Giap. #Vietnam — Khanh Ph.D Mai (@KhanhPhDMai) 5 octobre 2013

Un communiste italien, à Hanoi pour les funérailles de Giap, raconte à @ap ‘Dans les années 60 et 70, nous criions “Giap, Giap, Ho Chi Minh, le Vietnam vaincra” — Chris Brummitt (@cjbrummitt) 12 octobre 2013

Nous pleurons notre légende : le Général Giap. Le drapeau national du Vietnam est en berne dans les lieux publics. #Vietnam pic.twitter.com/kCqF4gmVn8 — 茹峥 TranhNguyen (@tranhnguyen) 12 octobre 2013

Pendant ce temps, Calvin Godfrey n'approuve pas la nécrologie rédigée par le Sénateur américain John McCain :

…demander à McCain de rédiger les derniers mots sur l'un de plus grands tacticiens militaire de l'histoire c'est comme demander à un enfant qui redouble sa 3e de prononcer le discours d'adieu de votre école.

Il est intéressant de noter que de nombreux Vietnamiens ont appris le décès de Giap sur Facebook et d'autres sites Internet parce que les médias d'État doivent attendre l'annonce officielle du Parti Communiste.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site