Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La petite fille qui avait déclenché la “Babylution” en Bosnie est décédée

The day after baby Belmina's death, activists placed a black sheeth with Belmina's picture over a new monument in front of the Parliament building in Sarajevo; image courtesy of #JMBG za sve ("#JMBG for All"), used with permission.

Le lendemain de la mort de la petite Belmina, des militants ont déposé un drap noir sur un nouveau monument en face de l'immeuble du Parlement à Sarajevo. Image fournie par #JMBG za sve (“#JMBG pour tous”), utilisation autorisée.

On la qualifie d'ange et d'héroïne. La petite Belmina Ibrišević, âgée de sept mois, est décédée dans un hôpital allemand le mardi 15 octobre 2013. Elle était à l'origine des manifestations #JMBG [anglais] qui ont eu lieu en Bosnie au début de l'été 2013. 

Après des traitements intensifs en Allemagne, où Belmina avait été transférée après avoir enfin reçu son passeport, ses parents et ses médecins ont pris la difficile décision d'arrêter son assistance respiratoire. Le traitement dont Belmina avait besoin presque depuis sa naissance pour une grave maladie du système immunitaire n'était pas disponible en Bosnie, et l'enfant n'a pas pu se faire délivrer de passeport avant plusieurs semaines, en raison de l'échec du vote d'une nouvelle loi sur les numéros d'identification des citoyens (JMBG, acronyme signifiant “numéro personnel d’identification des citoyens”), l'ancienne loi étant devenue caduque en février 2013.

En juin, comme le rapportait Global Voices [anglais], des milliers de personnes ont entamé une marche vers le siège du Parlement de Sarajevo, en réclamant que les enfants nés après février 2013, et en particulier ceux ayant besoin de se rendre à l'étranger pour raisons médicales, se voient attribuer un numéro personnel d'identification immédiatement, afin de leur permettre de faire la demande des documents nécessaires à leur voyage et de recevoir la prise en charge médicale dont ils ont besoin. Le mouvement a été surnommé la “Babylution”, en référence à Belmina.

Bien qu'il ait été annoncé le 18 juillet qu'une loi temporaire sur le numéro d'identification personnel des citoyens avait été votée par le Parlement de Bosnie-Herzégovine lors d'une session d'urgence, certains parlementaires ont ensuite interrompu le vote de la nouvelle loi. Le 23 juillet, Al Jazeera Balkans a révélé [bosniaque] que Halid Genjac, du Parti d'Action Démocratique (SDA), avait “demandé la protection d'intérêts nationaux fondamentaux”, en faisant référence à des irrégularités dans la procédure de soumission au vote des nouvelles lois proposées :

Sporni predmeti sada se upućuju Ustavnom sudu BiH, koji će po hitnom postupku ispitati da li ima nepravilnosti u postupku i da li je povređen interes Bošnjaka.[…]

Ukoliko Sud zaključi suprotno, dovoljno je glasanje vladajuće većine u oba doma Parlamenta da zakoni prođu.

Sljedeća sjednica Ustavnog suda zakazana je za 30. septembar i nije jasno da li će ovo pitanje biti stavljeno na dnevni red.

Les points douteux sont actuellement transmis à la Cour Constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, qui déterminera s'il y a eu des irrégularités dans la procédure et s'il y a eu atteinte aux intérêts des Bosniaques. […]

Si la Cour rejette ce recours, les votes de la majorité au pouvoir dans les deux chambres du Parlement suffiront à faire adopter les lois. 

La prochaine séance de la Cour Constitutionnelle est prévue pour le 30 septembre, mais on ignore si cette question sera à l'ordre du jour. 

Entre-temps, des participants aux manifestations #JMBG Ont été emmenés par la police pour être interrogés [ba] fin juillet.

Les réseaux sociaux débordent de critiques [anglais, bosniaque] à l'encontre du gouvernement bosniaque et de messages de condoléances pour la mort de la petite fille, issus de toute la région. Nombreux sont ceux qui, comme Arnesa, utilisatrice bosniaque de Twitter, pleurent [anglais, bosniaque] simplement la mort d'un enfant de plus et promettent de se souvenir de Belmina : 

La petite Belmina, raison d'être des manifestations #JMBG en Bosnie, est décédée. :( Très triste nouvelle, Que son âme repose en paix.

— Arnesa (@_arnesa_) 16 octobre 2013 

La page Facebook des manifestants #JMBG [bosniaque], toujours active, a annoncé en début de semaine qu'il avait été décidé d'arrêter l'assistance respiratoire de la petite Belmina. Il a également été annoncé sur cette page que les parents de Belmina n'auraient pas les moyens de faire rapatrier son corps à Sarajevo. Un appel aux dons a donc été lancé afin de récolter la somme de 2500 euros.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site